Collectif Prouvènço - Uno regioun uno identita uno lengo

Que sommes-nous ?

Association de défense et de promotion de la langue et de la culture provençales, le Collectif Prouvènço représente près de 8000 adhérents, 150 associations et plus de 100 communes ou communautés de communes dont les conseils municipaux ont adhéré.

Afin de répondre à la demande, le Collectif Prouvènço a développé de nombreux pôles d’activités.

Pôle Edition

Bandes- dessinées en provençal

L’association a créé les premiers albums de Tintin en langue provençale, édités chez Casterman : « Li 7 boule de Cristau » et « Lou tèmple dóu soulèu ».

Un prochain album, « li beloio de la Castafiore » est actuellement en cours de traduction et sera prochainement édité aux éditions Casterman.

Le Collectif Prouvènço s’est également attelé, toujours dans le domaine de la Bande-dessinée, à traduire en provençal et à éditer le premier album de Gaspard de Besse, le héros varois de Béhem, « La legèndo ».

Réédition du dictionnaire français-provençal de Jules Coupier

Quand Jules Coupier, instituteur manosquin a décidé au début des années 1980 d’occuper sa retraite à mettre en route un dictionnaire franco-provençal, il ne se doutait certainement pas de l’impact que cette œuvre aurait dans les milieux attachés à la culture et à la langue provençales. Il existait bien un dictionnaire franco-provençal inclus dans le « Petit Trésor » de Xavier de Fourvières et un lexique du majoral Roche, mais ces ouvrages, bien qu’intéressants et précurseurs, n’apportent pas la masse d’informations que procure le Coupier.
En effet, il a fallu dix ans de labeur acharné et l’écriture de plus de 8000 pages pour arriver à ce résultat. L’ouvrage publié en 1995 chez Edisud avec les conseils d’André Ariès, Philippe Blanchet et Claude Rastaing a eu tout de suite un grand succès. Cette œuvre venait combler un vide chez les provençaux et compléter ainsi l’ouvrage colossal de F. Mistral : Le Trésor du Felibrige.

Ce dictionnaire était une référence pour les étudiants en provençal, à tel point que la première édition était récemment en rupture de stock.
Il était donc tout à fait légitime et même indispensable de rééditer cette œuvre majeure en procédant également à son actualisation.
Le Collectif Prouvènço a entrepris ce travail colossal de réédition pour satisfaire tous ceux qui désirent apprendre le provençal et perpétuer ainsi cette langue et nos traditions. La nouvelle version du dictionnaire Coupier est désormais disponible auprès du Collectif Prouvènço et dans de nombreuses librairies.

Magazine bilingue français-provençal Me Dison Prouvènço

Le Collectif Prouvènço édite depuis 2001 un magazine bilingue français-provençal intitulé « Me Dison Prouvènço », ce qui veut dire « Mon nom est Provence ». Ce magazine de 56 pages en couleurs traite de l’actualité de la langue et de la culture provençales et est distribué via un réseau d’abonnés à 1500 exemplaires.

De nombreux projets d’édition

Ouvrage sur le drapeau provençal, conte pour enfants, nouvelles BD, … nombreux sont les projets que le Collectif Prouvènço soutient et fera naître, avec le soutien des collectivités et de ses adhérents.

Pôle Evènementiel

Forums et conférences

Depuis sa création, le Collectif Prouvènço est force de proposition auprès des collectivités territoriales et des associations. Bien souvent, il intervient à la demande, dans la création d’évènements (par exemple la fête provençale Racino et Jitello de Miramas, dans les Bouches-du-Rhône, ou encore le Festival des Hirondelles de la ville de Vedène, dans le Vaucluse).

Mais aussi, et surtout, l’association s’attache à divulguer la culture provençale et à interroger les gens sur de nombreux sujets pour développer ensuite les thématiques qui leur tiennent à cœur.

Ainsi, de nombreuses conférences ont été menées, sur la langue elle-même, son actualité, et son devenir, mais aussi sur le drapeau provençal, les cultures et traditions ou encore sur de grands auteurs provençaux comme Frédéric Mistral ou Joseph d’Arbaud…

En 2010, le Collectif Prouvènço a proposé un premier forum à Châteaurenard, intitulé « une loi pour les langues régionales ? ». Forte du succès de cette première édition, et sur la base du principe de démocratie participative, l’association a récidivé en 2011, à Maussane-les-Alpilles, avec le Forum des Alpilles, dont le thème abordait l’enseignement de la langue provençale. Ces forums ont donné lieu à des comptes-rendus circonstanciés et à des Motions qui ont ensuite été remises aux Ministères concernés.

Mireille par le ballet d’Europe sous la direction de Jean-Charles Gil

A l’occasion du centenaire du Prix Nobel décerné à Frédéric Mistral (1904), le Ballet d’Europe a souhaité honorer le félibre par la transposition en ballet de l’opéra Mireille. Inspiré par le poème de Mistral et touché par la profondeur des mots de Lamartine pour qui Mireille, est " la transfiguration de la nature et du cœur humain, en poésie ", Jean-Charles GIL en a extrait un argument de ballet.
Ce ballet a été coproduit par le Collectif Prouvènço et a reçu l’appui de la Communauté du Pays d’Aix. La Première a eu lieu le 5 août 2004 au Théâtre Antique d’Arles. Elle a été suivie par une triomphale tournée en Provence (Théâtre Antique d’Arles, Théâtre de l’Archevêché d’Aix-en-Provence, Château de La Tour d’Aigues, Manosque, Miramas, Opéra de Marseille, les Pennes-Mirabeau, …) qui s’est poursuivie en 2005 (avec notamment le Proche Orient) puis en 2006 (Malte) et en 2007, avec la Suisse et l´Espagne.

Festival Me Dison Prouvènço

C’est en 2001 que naît, à Arles, sous l’impulsion du Collectif Prouvènço, le premier festival régionaliste polyculturel de Provence : Me Dison Prouvènço.

Il aura lieu tous les deux ans à Arles, occupant durant une semaine d’été divers lieux emblématiques de la ville : Arènes, Théâtre Antique, Jardin d’été, Jardin de la Verrerie, Cour de l’Archevêché, Place de la République…

Lors de cet évènement qui drainera, chaque année, près de 40.000 personnes, la Provence accueillera chaque année une autre grande région linguistique de France ou d’Europe. Ainsi, la Corse, la Bretagne et le Piémont ont-ils été à l’honneur au fil des ans…

Me Dison Prouvènço acquiert également ses lettres de noblesse en tant que précurseur, aussi bien dans le domaine de la technique que dans celui de la programmation.

Des artistes renommés s’y sont produits, dans des domaines culturels très variés : musique, chant, théâtre, art contemporain, photographie, ou encore cinéma… On peut citer I Muvrini, le Bagad de Lann Bihoué, Jean-François Gérold et le Condor, Marlevar et Luisa Cottifogli, mais aussi Gérard Gelas, Alice Belaïdi ou encore Damien Rémy…

Le Collectif Prouvènço a finalement choisi de surseoir au Festival Me Dison Prouvènço pour l’été 2011, afin de privilégier son projet phare : la création d’un Observatoire de la Langue et de la Culture Provençales.

Festival des Fontaines

En 2010, le Collectif Prouvènço, qui souhaite transmettre la langue et la culture provençales au plu grand nombre, créé le Festival des Fontaines, à Grans, dans le très beau parc de la Fontaine Mary-Rose.

Eco-festival populaire et régionaliste, le Festival des Fontaines s’inscrit dans une démarche de développement durable, s’attache à faire découvrir aux gens leurs racines et privilégie une politique de prix très bas, afin que tous puissent accéder à la culture.

Créé avec le soutien de la ville de Grans, de la communauté de communes de Ouest Provence et de bien d’autres collectivités locales, il fédère également de nombreuses associations et entreprises locales : un travail de partenariat où chacun apporte sa pierre à l’édifice…

Ainsi, le Festival des Fontaines c’est avant tout une ambiance, une atmosphère... Un lieu où toutes les générations se côtoient, avec des animations originales et des concerts de très grande qualité.

Pour sa première édition, le Festival avait invité la Catalogne à se joindre aux provençaux. En 2011, c’est l’Italie qui était à l’honneur…

Le dynamisme du Collectif Prouvènço, reconnu par ses pairs au-delà de nos frontières, a ainsi permit d’établir des échanges forts avec d’autres régions linguistiques d’Europe. En 2011, le Festival Rock’n Folk de Côme, en Italie, a donc reçu deux représentants du Festival des Fontaines avec lequel il a établi un partenariat sous forme d’échange culturel.

Depuis de nombreuses années, le Collectif Prouvènço travaille à la création de son projet majeur : l’Observatoire de la langue et de la culture provençales. Véritable outil de coordination et de création, il verra prochainement le jour sur la commune de Cheval Blanc, dans le Vaucluse.