Collectif Prouvènço - Uno regioun uno identita uno lengo

2015 - Forum des Associations Provençales

D 17 décembre 2015     H 13:25     A La Chourmo dóu Couleitiéu     C 0 messages


agrandir

Merci à tous ceux qui ont participé. Merci à tous ceux qui nous ont aidés. Merci aux élus, aux associations, aux artistes, aux bénévoles... et au public !

Le Collectif Prouvènço
un mouvement fédérateur
en marche

Enorme succès pour la 3ème édition du Forum des Associations de Culture et de Traditions Provençales, à Maussane les 11 et 12 avril, avec plusieurs milliers de personnes présentes. Le Collectif Prouvènço y a planché sur plusieurs actions très concrètes.

Jean-Pierre Richard, Président du Collectif Prouvènço,
Jean-Charles Tabacchi, Vice-Président du Collectif Prouvènço et tout nouveau Président de l´AELR, et
Martine Guionnet, membre de l´association et modératrice durant le colloque de l´Alliance Européenne des Langues Régionales.
Photographie La Provence - Valérie Farine

« Nous ne souhaitons pas une Europe standardisée,
qui voudrait que les Espagnols mangent
à la même heure que les Scandinaves »,
a déclaré Jean-Pierre Richard, Président du
Collectif Prouvènço, lors du discours inaugural du Forum.

Il s´agit de parler, « parce que les gens en ont besoin ». Mais aussi et surtout d´agir. Le Forum des associations de cultures et de traditions provençales, qui s´est déroulé ce week-end à Maussane, vise en effet, au-delà des débats et échanges nécessaires, à mettre en place des actions concrètes, comme l´organisation d´une grande manifestation à Arles et la constitution de l´Alliance européenne des langues régionales.

Le Collectif Prouvènço, organisateur du Forum, est rappelons-le une association qui fédère 8 000 adhérents à travers 150 associations réparties sur 120 communes. Elle a été fondée il y a plus de dix ans avec pour mission la promotion de la défense de la langue et de la culture provençale, mais aussi la reconnaissance du provençal comme langue de France. Or, qui dit défense, dit menace. « La langue provençale n´est pas menacée directement, mais le danger vient de la baisse des dotations pour les collectivités locales, qui entraine une baisse des subventions pour la culture en général, dont la culture provençale est un petit morceau, explique Jean-Pierre Richard, président du Collectif Prouvènço. Face au manque de moyen, le bénévolat va se décourager. Alors que nous avons déjà un problème de renouvellement des membres, les associations de défense de nos traditions risquent à terme de disparaître. ». C´est justement la raison pour laquelle les associations du Collectif veulent prendre le taureau par les cornes, à travers des grandes manifestations comme le Forum le week-end dernier, et des projets structurants qui visent à pérenniser cette culture locale.

Samedi, à Maussane, durant le débat, il a notamment été question de la création de L´Observatoire de la langue et de la culture provençales. Un lieu de savoir, de recherche, de création, de rencontre et d´échanges, au service du public et des associations culturelles. L´Observatoire doit voir le jour, lorsque les subventions attendues tomberont enfin, au Mas Saint-Paul sur la commune de Cheval-Blanc. Un village symbolique. « Il comptait 200 paysans il y a 50 ans. Aujourd´hui il n´y en a plus que quatre, pointe Jean-Pierre Richard. L´urbanisation témoigne d´une uniformisation. Or, nous ne voulons pas de cette Europe standardisée, qui voudrait que les Espagnols mangent à la même heure que les Scandinaves et qu´ici, on nous empêche de vivre nos traditions, comme c´est le cas avec le « taureau à la corde », qui vient d´être interdit à Eyragues. ». Le combat du Collectif Prouvènço va donc bien au-delà du seul problème de la langue, comme en témoignent les revendications de la grande manifestation en préparation pour le 24 octobre prochain à Arles : défense du territoire, maintien des subventions pour les associations de culture et de tradition provençale et, bien sûr, la création de l´Observatoire de la Langue et de la Culture Provençale.

Ces préoccupations sont partagées dans bien d´autres régions en France et en Europe. La preuve ? La diversité des origines des associations qui ont été représentées lors du Forum, avec notamment des délégations de Nice, Valence (Espagne), ou Naples (Italie). Un duplex a d´ailleurs eu lieu depuis la mairie de la ville italienne.

Sources : article « Forum de Maussane : la culture provençale prépare sa défense » paru dans l´édition d´Arles du journal La Provence.

De nombreux élus ont honoré de leur présence l´inauguration du Forum, dimanche 12 avril à midi. Prendront-ils pris la mesure des enjeux pour la Provence évoqués par Jean-Pierre Richard durant son discours ?

Sur la photo : Max Gilles, Maire d´Eyragues, Jack Sautel, Maire de Maussane-les-Alpilles, Mohamed Rafai, Conseiller Régional et Président du Parc des Alpilles, Marie-Pierre Callet, Vice-présidente de l´Assemblée Départementale, Jean-Pierre Richard, Président du Collectif Prouvènço, Bernard Reynès, Député-Maire de Châteaurenard, Massimiliano Verde et Véronique Autheman, représentant l´association Notre Napul´a Visionaire.


Création de l´Alliance Européenne
des Langues Régionales
(AELR)

Durant cette 3ème édition du Forum, a été officialisée l´Alliance Européenne des Langues Régionales (AELR). « Les instances représentatives invitées en 2014 étaient toutes présentes, a confirmé Jean-Charles Tabacchi, Président de l´AELR. Soit l´Union Provençale, le Clu-En-Ceveno, Marsyas II, la Consulta Provenzale, l´Institut Béarnais Gascon, Biarn Toustems, l´Institut d´Estudis Valencian, auxquels se sont joints cette année Raïs Dóu Païs Nissart (Racines du Pays Niçois), l´Accio Nacionalista Valenciana et Notre Napul´a Visionaire de Naples. ».

Une conférence en duplex a eu lieu avec la municipalité de Naples. Le projet de statuts de l´AELR a été entériné au Forum dimanche matin, avec une signature officielle en public dans l´après-midi.

« Un travail de lobbying sera effectué en direction de Bruxelles, des ministres de la culture des pays concernés, des Présidents de Région, des députés européens, a confirmé Jean-Charles Tabacchi. Parallèlement, une campagne de communication sera orchestrée par tous les membres de l´AELR. ».

Constitution du Conseil d´administration de l´AELR :
Président, Jean-Charles Tabacchi (Provence)
Trésorier, Jean-Pierre Vianès Provence),
Secrétaire, Jean-Marie Puyau (Béarn-Gascogne)
Secrétaire adjoint, Manuel Gimeno (Valencia Espagne)
Vice-Président pour la Provence, Jean-Pierre Richard
Vice-Président pour le Comté de Nice, Robert Mercier
Vice-Président pour le Piémont (Italie), Davide Martini
Vice-Président pour Naples (Italie), Massimiliano Verde
Vice-Président pour le Béarn-Gascogne, Bernard Coustalat
Vice-Président pour Valencia (Espagne), Ferran Ribes
Vice-Président pour le Langudoc-Cévennes,Yves Gourgaud

Premier adhérent : Coordination Générale Parlaren, représentée par Odile Delmas.

Séance intense de travail pour l´AELR.

Massimiliano Verde, de Notre Napul´a Visionaire.
La langue napolitaine s´exprime aussi avec les mains !

À droite : Ferran Ribes de l´Institut d´Estudis Valencian.

Ci-dessous : Les statuts de l´AELR.

Signature des statuts en direct, sur la grande scène du
complexe Agora, sous les viva du public.

Forum militant et Forum festif

Expos, concerts et conférences ont animé cette manifestation. Le Complexe Agora Alpilles, mis à disposition par la commune de Maussane, a accueilli les associations les plus actives et les plus représentatives de notre région. Chants, danses, costume, littérature, traditions… les divers aspects de notre riche culture étaient mis en valeur dans la salle Agora occupée par de nombreux stands. Le samedi soir, le groupe Escamandre a donné le coup d´envoi des festivités avec un concert très apprécié de l´assistance, certains n´ont pas hésité à danser sur leur musique enjouée ! Le dimanche, le public, venu en masse
a pu apprécier sur la grande scène les troupes folkloriques, comme l´Académie Provençale de Mandelieu ou la toute jeune Embelido de Cavaillon, la flamboyante présentation de costume arlésien par l´association Reneissènço, et des concerts donnés par la Chorale Provençale d´Istres et Les Musiciens du Condor.

Le temps particulièrement clément a permis aux visiteurs de flâner dans le parc, de se restaurer dans la guinguette mise en place par la boucherie-traiteur l´Agneau de Maussane, et d´écouter des concerts sur la scène extérieure, investie par Stéphane Daniel, Galapiat, Cortesia et Crous e Pielo, qui fête cette année ses 10 ans. Autres moments très appréciés de ce Forum, la passionnante conférence de Marc Dumas sur le thème « Les Mythes de la Montagne Provençale : patrimoine matériel et immatériel des Alpilles et du Luberon », celle d´Henry Moucadel Nicolas Saboly, complétée par une exposition sur le noëliste vauclusien proposée par le Palais du Roure et l´éditeur À l´Asard Bautezar.

Merci à tous ceux qui ont participé. Merci à tous ceux qui nous ont aidés. Merci aux élus, aux associations, aux artistes, aux bénévoles... et au public !

Le Collectif Prouvènço
un mouvement fédérateur
en marche

Enorme succès pour la 3ème édition du Forum des Associations de Culture et de Traditions Provençales, à Maussane les 11 et 12 avril, avec plusieurs milliers de personnes présentes. Le Collectif Prouvènço y a planché sur plusieurs actions très concrètes.

Jean-Pierre Richard, Président du Collectif Prouvènço,
Jean-Charles Tabacchi, Vice-Président du Collectif Prouvènço et tout nouveau Président de l´AELR, et
Martine Guionnet, membre de l´association et modératrice durant le colloque de l´Alliance Européenne des Langues Régionales.
Photographie La Provence - Valérie Farine

« Nous ne souhaitons pas une Europe standardisée,
qui voudrait que les Espagnols mangent
à la même heure que les Scandinaves »,
a déclaré Jean-Pierre Richard, Président du
Collectif Prouvènço, lors du discours inaugural du Forum.

Il s´agit de parler, « parce que les gens en ont besoin ». Mais aussi et surtout d´agir. Le Forum des associations de cultures et de traditions provençales, qui s´est déroulé ce week-end à Maussane, vise en effet, au-delà des débats et échanges nécessaires, à mettre en place des actions concrètes, comme l´organisation d´une grande manifestation à Arles et la constitution de l´Alliance européenne des langues régionales.

Le Collectif Prouvènço, organisateur du Forum, est rappelons-le une association qui fédère 8 000 adhérents à travers 150 associations réparties sur 120 communes. Elle a été fondée il y a plus de dix ans avec pour mission la promotion de la défense de la langue et de la culture provençale, mais aussi la reconnaissance du provençal comme langue de France. Or, qui dit défense, dit menace. « La langue provençale n´est pas menacée directement, mais le danger vient de la baisse des dotations pour les collectivités locales, qui entraine une baisse des subventions pour la culture en général, dont la culture provençale est un petit morceau, explique Jean-Pierre Richard, président du Collectif Prouvènço. Face au manque de moyen, le bénévolat va se décourager. Alors que nous avons déjà un problème de renouvellement des membres, les associations de défense de nos traditions risquent à terme de disparaître. ». C´est justement la raison pour laquelle les associations du Collectif veulent prendre le taureau par les cornes, à travers des grandes manifestations comme le Forum le week-end dernier, et des projets structurants qui visent à pérenniser cette culture locale.

Samedi, à Maussane, durant le débat, il a notamment été question de la création de L´Observatoire de la langue et de la culture provençales. Un lieu de savoir, de recherche, de création, de rencontre et d´échanges, au service du public et des associations culturelles. L´Observatoire doit voir le jour, lorsque les subventions attendues tomberont enfin, au Mas Saint-Paul sur la commune de Cheval-Blanc. Un village symbolique. « Il comptait 200 paysans il y a 50 ans. Aujourd´hui il n´y en a plus que quatre, pointe Jean-Pierre Richard. L´urbanisation témoigne d´une uniformisation. Or, nous ne voulons pas de cette Europe standardisée, qui voudrait que les Espagnols mangent à la même heure que les Scandinaves et qu´ici, on nous empêche de vivre nos traditions, comme c´est le cas avec le « taureau à la corde », qui vient d´être interdit à Eyragues. ». Le combat du Collectif Prouvènço va donc bien au-delà du seul problème de la langue, comme en témoignent les revendications de la grande manifestation en préparation pour le 24 octobre prochain à Arles : défense du territoire, maintien des subventions pour les associations de culture et de tradition provençale et, bien sûr, la création de l´Observatoire de la Langue et de la Culture Provençale.

Ces préoccupations sont partagées dans bien d´autres régions en France et en Europe. La preuve ? La diversité des origines des associations qui ont été représentées lors du Forum, avec notamment des délégations de Nice, Valence (Espagne), ou Naples (Italie). Un duplex a d´ailleurs eu lieu depuis la mairie de la ville italienne.

Sources : article « Forum de Maussane : la culture provençale prépare sa défense » paru dans l´édition d´Arles du journal La Provence.

De nombreux élus ont honoré de leur présence l´inauguration du Forum, dimanche 12 avril à midi. Prendront-ils pris la mesure des enjeux pour la Provence évoqués par Jean-Pierre Richard durant son discours ?

Sur la photo : Max Gilles, Maire d´Eyragues, Jack Sautel, Maire de Maussane-les-Alpilles, Mohamed Rafai, Conseiller Régional et Président du Parc des Alpilles, Marie-Pierre Callet, Vice-présidente de l´Assemblée Départementale, Jean-Pierre Richard, Président du Collectif Prouvènço, Bernard Reynès, Député-Maire de Châteaurenard, Massimiliano Verde et Véronique Autheman, représentant l´association Notre Napul´a Visionaire.


Création de l´Alliance Européenne
des Langues Régionales
(AELR)

Durant cette 3ème édition du Forum, a été officialisée l´Alliance Européenne des Langues Régionales (AELR). « Les instances représentatives invitées en 2014 étaient toutes présentes, a confirmé Jean-Charles Tabacchi, Président de l´AELR. Soit l´Union Provençale, le Clu-En-Ceveno, Marsyas II, la Consulta Provenzale, l´Institut Béarnais Gascon, Biarn Toustems, l´Institut d´Estudis Valencian, auxquels se sont joints cette année Raïs Dóu Païs Nissart (Racines du Pays Niçois), l´Accio Nacionalista Valenciana et Notre Napul´a Visionaire de Naples. ».

Une conférence en duplex a eu lieu avec la municipalité de Naples. Le projet de statuts de l´AELR a été entériné au Forum dimanche matin, avec une signature officielle en public dans l´après-midi.

« Un travail de lobbying sera effectué en direction de Bruxelles, des ministres de la culture des pays concernés, des Présidents de Région, des députés européens, a confirmé Jean-Charles Tabacchi. Parallèlement, une campagne de communication sera orchestrée par tous les membres de l´AELR. ».

Constitution du Conseil d´administration de l´AELR :
Président, Jean-Charles Tabacchi (Provence)
Trésorier, Jean-Pierre Vianès Provence),
Secrétaire, Jean-Marie Puyau (Béarn-Gascogne)
Secrétaire adjoint, Manuel Gimeno (Valencia Espagne)
Vice-Président pour la Provence, Jean-Pierre Richard
Vice-Président pour le Comté de Nice, Robert Mercier
Vice-Président pour le Piémont (Italie), Davide Martini
Vice-Président pour Naples (Italie), Massimiliano Verde
Vice-Président pour le Béarn-Gascogne, Bernard Coustalat
Vice-Président pour Valencia (Espagne), Ferran Ribes
Vice-Président pour le Langudoc-Cévennes,Yves Gourgaud

Premier adhérent : Coordination Générale Parlaren, représentée par Odile Delmas.

Séance intense de travail pour l´AELR.

Massimiliano Verde, de Notre Napul´a Visionaire.
La langue napolitaine s´exprime aussi avec les mains !

À droite : Ferran Ribes de l´Institut d´Estudis Valencian.

Ci-dessous : Les statuts de l´AELR.

Signature des statuts en direct, sur la grande scène du
complexe Agora, sous les viva du public.

Forum militant et Forum festif

Expos, concerts et conférences ont animé cette manifestation. Le Complexe Agora Alpilles, mis à disposition par la commune de Maussane, a accueilli les associations les plus actives et les plus représentatives de notre région. Chants, danses, costume, littérature, traditions… les divers aspects de notre riche culture étaient mis en valeur dans la salle Agora occupée par de nombreux stands. Le samedi soir, le groupe Escamandre a donné le coup d´envoi des festivités avec un concert très apprécié de l´assistance, certains n´ont pas hésité à danser sur leur musique enjouée ! Le dimanche, le public, venu en masse
a pu apprécier sur la grande scène les troupes folkloriques, comme l´Académie Provençale de Mandelieu ou la toute jeune Embelido de Cavaillon, la flamboyante présentation de costume arlésien par l´association Reneissènço, et des concerts donnés par la Chorale Provençale d´Istres et Les Musiciens du Condor.

Le temps particulièrement clément a permis aux visiteurs de flâner dans le parc, de se restaurer dans la guinguette mise en place par la boucherie-traiteur l´Agneau de Maussane, et d´écouter des concerts sur la scène extérieure, investie par Stéphane Daniel, Galapiat, Cortesia et Crous e Pielo, qui fête cette année ses 10 ans. Autres moments très appréciés de ce Forum, la passionnante conférence de Marc Dumas sur le thème « Les Mythes de la Montagne Provençale : patrimoine matériel et immatériel des Alpilles et du Luberon », celle d´Henry Moucadel Nicolas Saboly, complétée par une exposition sur le noëliste vauclusien proposée par le Palais du Roure et l´éditeur À l´Asard Bautezar.

Merci à tous ceux qui ont participé. Merci à tous ceux qui nous ont aidés. Merci aux élus, aux associations, aux artistes, aux bénévoles... et au public !

Le Collectif Prouvènço
un mouvement fédérateur
en marche

Enorme succès pour la 3ème édition du Forum des Associations de Culture et de Traditions Provençales, à Maussane les 11 et 12 avril, avec plusieurs milliers de personnes présentes. Le Collectif Prouvènço y a planché sur plusieurs actions très concrètes.

Jean-Pierre Richard, Président du Collectif Prouvènço,
Jean-Charles Tabacchi, Vice-Président du Collectif Prouvènço et tout nouveau Président de l´AELR, et
Martine Guionnet, membre de l´association et modératrice durant le colloque de l´Alliance Européenne des Langues Régionales.
Photographie La Provence - Valérie Farine

« Nous ne souhaitons pas une Europe standardisée,
qui voudrait que les Espagnols mangent
à la même heure que les Scandinaves »,
a déclaré Jean-Pierre Richard, Président du
Collectif Prouvènço, lors du discours inaugural du Forum.

Il s´agit de parler, « parce que les gens en ont besoin ». Mais aussi et surtout d´agir. Le Forum des associations de cultures et de traditions provençales, qui s´est déroulé ce week-end à Maussane, vise en effet, au-delà des débats et échanges nécessaires, à mettre en place des actions concrètes, comme l´organisation d´une grande manifestation à Arles et la constitution de l´Alliance européenne des langues régionales.

Le Collectif Prouvènço, organisateur du Forum, est rappelons-le une association qui fédère 8 000 adhérents à travers 150 associations réparties sur 120 communes. Elle a été fondée il y a plus de dix ans avec pour mission la promotion de la défense de la langue et de la culture provençale, mais aussi la reconnaissance du provençal comme langue de France. Or, qui dit défense, dit menace. « La langue provençale n´est pas menacée directement, mais le danger vient de la baisse des dotations pour les collectivités locales, qui entraine une baisse des subventions pour la culture en général, dont la culture provençale est un petit morceau, explique Jean-Pierre Richard, président du Collectif Prouvènço. Face au manque de moyen, le bénévolat va se décourager. Alors que nous avons déjà un problème de renouvellement des membres, les associations de défense de nos traditions risquent à terme de disparaître. ». C´est justement la raison pour laquelle les associations du Collectif veulent prendre le taureau par les cornes, à travers des grandes manifestations comme le Forum le week-end dernier, et des projets structurants qui visent à pérenniser cette culture locale.

Samedi, à Maussane, durant le débat, il a notamment été question de la création de L´Observatoire de la langue et de la culture provençales. Un lieu de savoir, de recherche, de création, de rencontre et d´échanges, au service du public et des associations culturelles. L´Observatoire doit voir le jour, lorsque les subventions attendues tomberont enfin, au Mas Saint-Paul sur la commune de Cheval-Blanc. Un village symbolique. « Il comptait 200 paysans il y a 50 ans. Aujourd´hui il n´y en a plus que quatre, pointe Jean-Pierre Richard. L´urbanisation témoigne d´une uniformisation. Or, nous ne voulons pas de cette Europe standardisée, qui voudrait que les Espagnols mangent à la même heure que les Scandinaves et qu´ici, on nous empêche de vivre nos traditions, comme c´est le cas avec le « taureau à la corde », qui vient d´être interdit à Eyragues. ». Le combat du Collectif Prouvènço va donc bien au-delà du seul problème de la langue, comme en témoignent les revendications de la grande manifestation en préparation pour le 24 octobre prochain à Arles : défense du territoire, maintien des subventions pour les associations de culture et de tradition provençale et, bien sûr, la création de l´Observatoire de la Langue et de la Culture Provençale.

Ces préoccupations sont partagées dans bien d´autres régions en France et en Europe. La preuve ? La diversité des origines des associations qui ont été représentées lors du Forum, avec notamment des délégations de Nice, Valence (Espagne), ou Naples (Italie). Un duplex a d´ailleurs eu lieu depuis la mairie de la ville italienne.

Sources : article « Forum de Maussane : la culture provençale prépare sa défense » paru dans l´édition d´Arles du journal La Provence.

De nombreux élus ont honoré de leur présence l´inauguration du Forum, dimanche 12 avril à midi. Prendront-ils pris la mesure des enjeux pour la Provence évoqués par Jean-Pierre Richard durant son discours ?

Sur la photo : Max Gilles, Maire d´Eyragues, Jack Sautel, Maire de Maussane-les-Alpilles, Mohamed Rafai, Conseiller Régional et Président du Parc des Alpilles, Marie-Pierre Callet, Vice-présidente de l´Assemblée Départementale, Jean-Pierre Richard, Président du Collectif Prouvènço, Bernard Reynès, Député-Maire de Châteaurenard, Massimiliano Verde et Véronique Autheman, représentant l´association Notre Napul´a Visionaire.


Création de l´Alliance Européenne
des Langues Régionales
(AELR)

Durant cette 3ème édition du Forum, a été officialisée l´Alliance Européenne des Langues Régionales (AELR). « Les instances représentatives invitées en 2014 étaient toutes présentes, a confirmé Jean-Charles Tabacchi, Président de l´AELR. Soit l´Union Provençale, le Clu-En-Ceveno, Marsyas II, la Consulta Provenzale, l´Institut Béarnais Gascon, Biarn Toustems, l´Institut d´Estudis Valencian, auxquels se sont joints cette année Raïs Dóu Païs Nissart (Racines du Pays Niçois), l´Accio Nacionalista Valenciana et Notre Napul´a Visionaire de Naples. ».

Une conférence en duplex a eu lieu avec la municipalité de Naples. Le projet de statuts de l´AELR a été entériné au Forum dimanche matin, avec une signature officielle en public dans l´après-midi.

« Un travail de lobbying sera effectué en direction de Bruxelles, des ministres de la culture des pays concernés, des Présidents de Région, des députés européens, a confirmé Jean-Charles Tabacchi. Parallèlement, une campagne de communication sera orchestrée par tous les membres de l´AELR. ».

Constitution du Conseil d´administration de l´AELR :
Président, Jean-Charles Tabacchi (Provence)
Trésorier, Jean-Pierre Vianès Provence),
Secrétaire, Jean-Marie Puyau (Béarn-Gascogne)
Secrétaire adjoint, Manuel Gimeno (Valencia Espagne)
Vice-Président pour la Provence, Jean-Pierre Richard
Vice-Président pour le Comté de Nice, Robert Mercier
Vice-Président pour le Piémont (Italie), Davide Martini
Vice-Président pour Naples (Italie), Massimiliano Verde
Vice-Président pour le Béarn-Gascogne, Bernard Coustalat
Vice-Président pour Valencia (Espagne), Ferran Ribes
Vice-Président pour le Langudoc-Cévennes,Yves Gourgaud

Premier adhérent : Coordination Générale Parlaren, représentée par Odile Delmas.

Séance intense de travail pour l´AELR.

Massimiliano Verde, de Notre Napul´a Visionaire.
La langue napolitaine s´exprime aussi avec les mains !

À droite : Ferran Ribes de l´Institut d´Estudis Valencian.

Ci-dessous : Les statuts de l´AELR.

Signature des statuts en direct, sur la grande scène du
complexe Agora, sous les viva du public.

Forum militant et Forum festif

Expos, concerts et conférences ont animé cette manifestation. Le Complexe Agora Alpilles, mis à disposition par la commune de Maussane, a accueilli les associations les plus actives et les plus représentatives de notre région. Chants, danses, costume, littérature, traditions… les divers aspects de notre riche culture étaient mis en valeur dans la salle Agora occupée par de nombreux stands. Le samedi soir, le groupe Escamandre a donné le coup d´envoi des festivités avec un concert très apprécié de l´assistance, certains n´ont pas hésité à danser sur leur musique enjouée ! Le dimanche, le public, venu en masse
a pu apprécier sur la grande scène les troupes folkloriques, comme l´Académie Provençale de Mandelieu ou la toute jeune Embelido de Cavaillon, la flamboyante présentation de costume arlésien par l´association Reneissènço, et des concerts donnés par la Chorale Provençale d´Istres et Les Musiciens du Condor.

Le temps particulièrement clément a permis aux visiteurs de flâner dans le parc, de se restaurer dans la guinguette mise en place par la boucherie-traiteur l´Agneau de Maussane, et d´écouter des concerts sur la scène extérieure, investie par Stéphane Daniel, Galapiat, Cortesia et Crous e Pielo, qui fête cette année ses 10 ans. Autres moments très appréciés de ce Forum, la passionnante conférence de Marc Dumas sur le thème « Les Mythes de la Montagne Provençale : patrimoine matériel et immatériel des Alpilles et du Luberon », celle d´Henry Moucadel Nicolas Saboly, complétée par une exposition sur le noëliste vauclusien proposée par le Palais du Roure et l´éditeur À l´Asard Bautezar.