Collectif Prouvènço - Uno regioun uno identita uno lengo
Vous êtes ici : Accueil » Le site web » Actualités » Editorial » 7 lettres essentielles pour la reconnaissance du provençal

7 lettres essentielles pour la reconnaissance du provençal

D 31 janvier 2013     H 10:22     A La Chourmo dóu Couleitiéu     C 0 messages


agrandir

Vous pouvez agir ! Et c’est maintenant qu’il faut le faire !...

Dernièrement, on a pu noter plusieurs évènements révélant une progression occitaniste dans les principales collectivités territoriales de Provence et au sein de l’Education Nationale. Cette intrusion occitaniste s’amplifie de jour en jour, et ce malgré le soutien actif de l’immense majorité des élus provençaux, députés, sénateurs, maires, conseillers municipaux, ainsi que du Président de la Région Provence Alpes Côte d’Azur à la langue et à la culture provençales.

Le Collectif Prouvènço a donc appelé tous ceux qui s’intéressent de près ou de loin aux traditions ainsi qu’ à la langue et à la culture provençales à se joindre à lui lors d’un conseil d’administration extraordinaire qui s’est tenu à Maillane, le 15 décembre dernier. Ce conseil a été nommé Rampèu de Maiano, rassemblement de Maillane, en hommage au poète et écrivain provençal Frédéric Mistral, qui a formalisé l’écriture du provençal.

Lors de ce conseil, 7 points ont été adoptés à l’unanimité :

1 - la reconnaissance du provençal comme langue de France. Cette langue provençale est définie par :

- son nom

- son orthographe mistralienne qui, depuis bientôt deux siècles, permet de l’écrire de façon simple et cohérente

- l’existence d’une littérature qui ne s’est toujours considérée que comme Provençale.

2 – l’abrogation de la graphie dite « classique » (ou occitane) en Provence

L’emploi de la graphie occitane ne correspond ni à la tradition des principaux écrivains, ni à l’usage courant de la majorité des provençaux, ni aux choix pédagogiques de la plupart des enseignants, ne saurait être présentée comme légitime par toute instance culturelle et informationnelle respectueuse de l’identité librement choisie par les locuteurs eux-mêmes.

3 – l’exception culturelle provençale

4 – l’admission de l’Observatoire de la Langue et de la Culture Provençales comme référent en Provence pour la langue, la culture et les traditions provençales

5 – l’abandon de l’acronyme PACA au profit du nom originel de notre Région : Provence.

6 – la reconnaissance officielle par la Région Provence de la langue provençale mistralienne comme langue authentique de la Provence (exception faite du Comté de Nice)

7 – la prise en compte d’une zone linguistique correspondant à la réalité historique de la langue provençale (Région Provence, Drôme Provençale, Petite Camargue et Gardounenco, Vallées provençales d’Italie).

Le Collectif Prouvènço souhaite que le provençal soit reconnu comme langue de France dans les meilleurs délais, à l’instar du flamand ouest et du franco-provençal, qui sont actuellement en passe d’être officiellement reconnus.

Pour cela, il propose à tous d’écrire aux décideurs, pour réclamer, avec le Rampèu de Maiano, la reconnaissance pleine et entière de la langue et de la culture provençales. Rappelons qu’à ce jour, le provençal est englobé dans un ensemble appelé « occitan », regroupant 32 départements, très controversé dans les différents pays d’Oc, et n’ayant aucune légitimité historique en Provence.

Le Collectif Prouvènço met à disposition 7 lettres-type à envoyer, qu’il est possible de télécharger ci-dessous. Vous avez bien sûr toute latitude pour vous exprimer de façon personnelle sur ce sujet.

Plus d’informations : tél. 04 90 50 49 12 – collectifprovence@gmail.com