Collectif Prouvènço - Uno regioun uno identita uno lengo
Vous êtes ici : Accueil » Le site web » Actualités » Accents de Provence, magazine du CD13, met à l’honneur le Collectif (...)

Accents de Provence, magazine du CD13, met à l’honneur le Collectif Prouvènço. Osco !

D 6 juillet 2016     H 17:21     A La Chourmo dóu Couleitiéu     C 0 messages


agrandir

Les gardiens du temple


Lancé en 2000, le collectif Prouvènco a depuis fait du chemin. Son objectif :
la reconnaissance du provençal et le maintien d’une culture héritée de Frédéric Mistral.

"On est à l’aube d’un changement. On reprend la main sur notre identité.”
Jean-Pierre Richard, le président du Collectif Prouvènco en est persuadé
 : la culture provençale est en passe de (re)venir à l’honneur sur notre territoire. Avec 300 associations et 7 000 adhérents, et fort de plus de 15 années d’existence, le Collectif multiplie les manifestations pour mettre à l’honneur un patrimoine séculaire. “Nous avons commencé en 2001 avec le festival Me
dison Prouvènco (mon nom est Provence) qui regroupait tous ceux qui se reconnaissent dans cette identité. Nous avons été surpris de voir à quel point notre projet était commun à de nombreuses personnes. Depuis, nous avons
fait beaucoup de chemin.”
Pour lui, on ne peut associer la Provence à l’Occitanie car elle se situe entre Menton, Montélimar et juste après les Saintes-Maries-de-la-mer, loin de la volonté d’autres qui souhaitent agrandir les limites notamment
jusqu’au Piémont. Pour affirmer cette ambition, le collectif multiplie les interventions, organise des festivals, favorise les rencontres.
Comme le Forum des associations de culture et de traditions provençales en avril dernier. Ou la grande rencontre “Gardaren Prouvènco” qui a eu lieu en octobre dernier à Arles, organisé par une coordination d’associations provençales.
“Il faut bien comprendre que défendre cette culture n’est pas un combat d’arrière-garde. Bien au contraire. Le mot Provence est connu dans le monde entier. C’est un véritable levier économique pour d’une part attirer les touristes,
mais aussi vendre nos produits à l’étranger”
, argue Jean-Pierre Richard. Pour étendre son influence, le collectif s’est récemment rapproché de l’Alliance européenne des langues régionales, regroupant Piémontais, Napolitains,
Véarnais ou Valencians, tous défenseurs d’une culture de traditions s’appuyant sur une langue spécifique. Car il semblerait qu’il y ait urgence. Philippe Blanchet, professeur des universités en sociolinguistique et spécialiste du provençal,
estime que le provençal est aujourd’hui parlé par 250 000 personnes et compris par un million. Des chiffres qu’aimerait faire remonter le Collectif Prouvènco.


Olivier Gaillard

Ci-dessous, article dans son intégralité :

JPEG - 1.2 Mo