Collectif Prouvènço - Uno regioun uno identita uno lengo

Manifestation du Samedi 17 Mars en Arles

Communiqué de Presse /Communica de prèisso

D 30 mars 2007     H 11:27     A Webmaster     C 0 messages


agrandir

Marteler des contre-vérités ne fait pas la vérité.

A Arles, nous étions 5.000 !

50 élus – 130 associations présentes

  • Arles : 5.000 pour 5 départements
  • Béziers : 20.000 pour 32 départements.
  • En mathématique, il faut appliquer un coefficient multiplicateur de 6,5, cela donne donc beaucoup plus, toute proportion gardée à Arles qu’à Béziers. Cela équivaut en fait à 30.000 personnes

Les médias après avoir fait un premier choix de la non information ont choisi la désinformation, voire des paroles qui frôlent la diffamation. France3 annonce 1.500 personnes, quelques élus de droite...alors que nous avions et je les cite dans le communiqué qui suit [1]une cinquantaine d’élus pluralistes, une cinquantaine d’élus excusés, des communistes à côté des verts, des socialistes, des radicaux, des UMP, des divers droites ou divers gauches, côte à côte pour dire que nous voulons tous ensemble la reconnaissance de la langue provençale mistralienne. [*Les soutiens du maire de Martigues, du maire de Manosque, du maire de Pau sont autant d’éléments qui contribuent à démontrer l’appui de la population provençale et de ses élus...*]

La désinformation a été totale à tel point que l’union des Maires du Vaucluse a dû rappeler à l’ordre France bleu Vaucluse qui ne donnait aucune information concernant la manifestation d’Arles et ne parlait que de la manifestation occitaniste de Béziers. Pour ce qui concerne l’union, nous la ferons quand cela ne sera plus une union de dupes, quand la langue provençale sera reconnue comme langue de France au sein des langues d’oc. Tous les exemples démontrent que l’occitan est là pour globaliser notre région. Quand Pierre Fabre transforme une « Calandreta » à Cuers, qui se meurt, en école bilingue Français - Provençal, là, nos "amis " de l’ Institut d’Etude Occitan crient au voleur pour ne pas dire plus. Quant au collège d’Orange, on nous parle de langue régionale, c’est de l’occitan qu’il s’agit et on y rajoute le drapeau du PNO (Parti indépendantiste) s’appuyant sur les théories de François Fontan. D’ailleurs tout un chacun peut aller sur « Google » pour vérifier des théories qui font frémir.

Plus grave, la manifestation de Béziers a connu de graves incidents pour ne pas dire plus, bagarres entre occitans partisans de l’extrême gauche (groupe Anaram au Patac se définissant comme mouvement révolutionnaire) et partisans de l’extrême droite de Catalogne, (Joventuts Identitari de Catalogne), descente de police, manifestants blessés… Cette manifestation était donc totalement différente de la notre c’était une manifestation qui a admis la politique avec la présence de candidats à l’élection présidentielle, et de différents partis occitans arborant fièrement leurs étendards. (Parti Occitan, Parti de la Nation Occitane…) Nous, nous avions interdit tout slogan et tout signe politique, nous étions là pour affirmer notre langue et notre culture au sein de la République Française. Cela a été mis en avant avec les drapeaux qui ouvraient la manifestation, le drapeau Provençal entouré des drapeaux Français et Européens.
Dernière minute/ nous venons d’apprendre par la presse, que vient de se constituer un gouvernement provisoire occitan !!! Nous pensons qu’il s’agit d’hulluberlus, en espérant que la pensée de quelques idéologues occitanistes ne corresponde pas à cela. Mèfi !

[*Le Président de la Région, Michel Vauzelle présent en compagnie d’ailleurs du représentant du maire de Marseille Serge Botey et du député d’Arles Roland Chassain, l’ont dit : « En Provence les choses sont simples il est inutile de les compliquer et d’accentuer la division, en Provence la langue c’est le Provençal. » *]

Je souhaite rappeler ici que M-J. Verny (Vice-présidente de l’IEO, Institut d’Etude Occitane) déclare à qui veut l’entendre : " NOUS N’ACCEPTERONS JAMAIS LA PLURALITE DES LANGUES d’OC". Tous les gens honnêtes savent bien à quel point le Félibrige a été dupé d’aller à Béziers, là ce n’est pas un repli, c’est une dissolution.

C’est la raison pour laquelle j’appelle Jacques Mouttet à débattre avec moi-même quand il le voudra comme j’appelle tous les félibres à revenir dans le camp des défenseurs DES langues d’Oc. Notre souhait le plus cher est de rassembler tous ceux qui se prononcent pour la défense et la promotion de la langue provençale mistralienne. Nous ne sommes plus seuls car les Béarnais, une partie des Languedociens, la Consulta d’Italie nous ont rejoint. Au fait, nos amis Italiens sont beaucoup plus avancés que nous en matière de régionalisme, ils vous parlerons de la forme de dictature qui règne dans les vallées d’Italie !

Le Collectif Prouvènço malgré les menaces, les intimidations, les insultes continuent soun camin pèr la liberta d’uno regioun, d’uno identita e d’uno lengo.

Du 16 au 22 juillet ensemble à Arles, celtes et latins, ferons un grand festival, Me Dison Prouvènço 2007 pour la liberté et la reconnaissance des langues régionales.

Jean-Pierre Richard

Président du Collectif Prouvènço