Collectif Prouvènço - Uno regioun uno identita uno lengo
Vous êtes ici : Accueil » Le site web » Actualités » Editorial du Magazine Me Dison Prouvènço N°28

Editorial du Magazine Me Dison Prouvènço N°28

D 24 juin 2010     H 16:44     A La Chourmo dóu Couleitiéu     C 0 messages


agrandir

Dans quelques jours, le numéro 28 du magazine Me Dison Prouvènço sera disponible.

Voici l’éditorial de Jean-Pierre Richard :

"Les sujets d’actualités sont si abondants que j’avais à nouveau l’embarras du choix pour rédiger le présent éditorial. Il y a la réforme des retraites. Celle des collectivités territoriales, véritable tentative de recentralisation autour de vastes métropoles artificielles et inhumaines. Les inondations du Var qui ont martyrisé une partie de notre territoire. Il y a même, sur une question plus dérisoire, le désastre de l’équipe de France à la Coupe du Monde de football... Je n’évoquerai pourtant aucun de ces sujets. Vous êtes saturés d’images ainsi que de commentaires émanant de journalistes qui se gargarisent de ces choses là. Mais ces mêmes médias, si fort pour trouver des sujets croustillants, ne se préoccupent guère d’évoquer comme il se doit les tentatives de plus en plus fortes visant à occitaniser la Provence par tous les moyens...

Certes, ce sujet est loin d’être inédit dans notre magazine puisque nous y consacrons une chronique régulière qui porte ce titre. Mais aujourd’hui – et peut-être est-ce dû au grand succès populaire rencontré par le Collectif Prouvènço…-, nous assistons à un véritable matraquage médiatique en faveur d’une « Grande Occitanie » absorbant notre Provence.

Tout y passe. Un Etats-unien du Texas qui crée à Avignon une officine propagandiste occitane avec l’aide de l’I.E.O. et du très séparatiste P.N.O. - Parti de la Nation Occitane, le tout étant évoqué avec une complaisance éhontée par le quotidien La Provence. Le même I.E.O. - Istitut d’Estudis Occitans-, désormais présidé par un Provençal, qui vient de publier un dépliant bourré de contre-vérités. Afin de faire prendre au grand public des vessies pour des lanternes, on n’y hésite pas à réécrire l’histoire en prétendant que l’emblème de notre région, c’est la croix occitane ripolinée sous le nom mensonger de « crotz provençala » !... Et ce tract a même été envoyé à tous les maires provençaux afin de les encourager à pavoiser leur mairie de cet insigne !...

Nous n’oublierons pas dans cette liste les pressions politiques de certains pseudo-défenseurs de l’environnement, qui camouflent leur engagement en faveur de la « Grande Occitanie » sous l’étiquette « Verte » pour mieux avancer leurs pions. Et que dire de « l’entrisme » cher à Léon Trotsky dans les milieux éducatifs ou dans la presse ?... Ce qui est Provençal y est par essence présenté comme « ringard », « passéiste », « désuet »…voire même « extrémiste ». Mais dès que l’on se pavoise de la croix occitane et que l’on emploie le « gai sabir » des tristement fameux Louis Alibert, François Fontan ou Robert Lafont, là, on est « branché », « in », « ouvert », « généreux », « à la mode »…

A tous ces gens, qu’ils soient décideurs, artistes, responsables politiques ou autres, le temps est venu de dire : cela suffit ! Regardez bien, Mesdames et Messieurs, ce qui se passe en Belgique, un pays quasiment coupé en deux pour des raisons linguistiques et nationalistes ! Les partis occitanistes ne rêvent que de cela, et plus encore… Vous leur ouvrez les bras et vos médias au nom de votre « branchitude »… Mais soyez conscients de ce qu’ils veulent… Dès qu’ils le pourraient, ils voudraient créer de toutes pièces une sorte de « Flandre » méridionale séparatiste qui demanderait par la suite des comptes à la France… Cela est d’autant moins acceptable ici que si la Flandre est bel et bien une entité véritable, cela n’a jamais été le cas de cette improbable « Occitanie » recentrée sur le Languedoc…

Cela fait dix ans que nous vous avertissions en affirmant que si l’on n’y prenait pas garde, la croix occitane flotterait bientôt sur les bâtiments publics provençaux. Certains nous répondaient : « vous dramatisez !… ».

A la lecture de ce numéro de notre magazine, vous verrez bien que non !... Comme le Général De Gaulle lança ce même mois son fameux Appel il y a soixante-dix ans, nous lançons un appel solennel pour une mobilisation générale contre l’occitanisation de la Provence. Afin que notre région, dans le cadre de la République française, conserve ses traditions, sa véritable identité. Et en un mot, son âme.

"Vive la Provence libre !" [1]...

Jean-Pierre RICHARD


[1Libre ne veut pas dire séparatiste