Collectif Prouvènço - Uno regioun uno identita uno lengo
Vous êtes ici : Accueil » Le site web » Actualités » Festival des Fontaines – Li Font en Fèsto 2013

Festival des Fontaines – Li Font en Fèsto 2013

Un bilan largement positif pour cette 4e édition

D 8 août 2013     H 12:00     A La Chourmo dóu Couleitiéu     C 0 messages


agrandir

Un bilan largement positif pour cette 4ème édition

Avec un changement de date (août au lieu de septembre pour les éditions précédentes), nous avions parié pour un week-end ensoleillé. Bien vu, malgré la menace d’un orage le samedi… vite évaporé, ouf ! La veille, le concert d’ouverture avait réuni les afficionados du groupe Crous e Pielo, qui rendirent un bel hommage à Guy Bonnet, en présence du chanteur. Ce dernier nous fit de l’honneur monter sur scène pour un rappel mémorable. Quelle émotion d’entendre Me Dison Prouvènço, chantée sur scène par le créateur de cette chanson symbolique, avec côte à côte un jeune groupe de rock !

Une Provence plus traditionnelle était quant à elle mise à l’honneur dès le concert de première partie, avec les ménestrels de Cortesia, et c’est sur le même mode que débutera la cérémonie d’ouverture le samedi matin.

JPEG - 200.3 ko
DSC_0717 WEB



Ce jour-là, les élus, les Arlésiennes et le représentant de La Confrérie des Guardians prirent le temps de visiter le « Village de Toile », peuplé d’artisans, d’artistes et d’associations locales, sans oublier la très belle exposition consacrée à l’opéra Mirèio. En point d’orgue de cette promenade matinale, un discours de Jean-Pierre Richard suivi d’interventions des élus présents. Non pas de ces allocutions barbantes et convenues mais des paroles engagées pour la défense de la culture et de la langue provençales ; un appel à une véritable mobilisation qui fit réagir l’assistance. Yves Vidal, maire de Grans, heureux et fier d’accueillir le Festival des Fontaines dans le merveilleux Parc de la Fontaine Mary-Rose, a particulièrement soutenu le Collectif Prouvènço lors de son intervention. Ce plaidoyer pour une reconnaissance officielle de notre culture s’est tenu dans un lieu original, plein de charme : le Kiosque à Mézigue, installé par le Circ’Hulon. La cérémonie avait ainsi des airs de fête, avec en prime une intervention remarquable de Mauro Volpini. Le puissant ténor italien était accompagné par son pianiste et avait eu la généreuse idée d’inviter Aude Reichart, brillante soprano, et sa sœur Laure au violon. Quel délice d’écouter dans ce cadre champêtre de belles interprétations du répertoire lyrique et bel canto, et bien sûr La Coupo Santo, reprise en coeur par l’assistance.

Cet hymne provençal, le groupe toulonnais Zoumai Aqui en donnera le soir même une version iconoclaste, déchaînant le public, galvanisé par tant d’énergie, qui agitait à tout de bras les drapeaux sang et or. Même Mauro Volpini appréciera cette relecture rock de La Coupo Santo, et on le verra danser avec sa femme lorsque ses compatriotes de Trenincorsa investiront la scène en clôture du concert du samedi soir. Nos amis lombards ont ébloui le public par leur chaleureuse prestation. Leur engagement politique pour plus de justice dans leur pays s’est traduit par un rappel somptueux : La Bella Ciao chanté par plus de 4000 festivaliers.




Les après-midi ont été ponctués par les animations, les plus appréciées du jeune public étant les balades en poney, la pèche à la ligne, le campement romain, mais aussi, quelques nouveautés, telle l’atelier « découverte des insectes » inauguré par le SAN Ouest Provence, et le fameux Kiosque à Mézigue avec la performance désopilante et acrobatique du Circ’Hulon.

La dernière soirée proposait un plateau éclectique, avec le bluegrass de Bluequitach, une musique acoustique proche de la country, idéale à l’heure de l’apéro. Suivait Celtic Kanan, formation très originale par son approche très personnelle de la musique celtique, bien différente du groupe irlandais Sham’Rock qui se produisait la veille. Celetic Kanan, avec ses costumes de corsaires, ses chansons de marins, et ses légendes celtes, a créé la surprise et le dépaysement.

Profitant du changement de plateau pour accueillir le groupe Projecte Mut, Jean-Pierre Richard a rendu hommage à son équipe dévouée en faisant monter sur scène les cadres du festival et en remerciant chaleureusement les nombreux bénévoles qui ont tant donné pour que Li Font en Fèsto soit une réussite.

Il était temps alors pour l’infatigable Mandy, la sympathique présentatrice qui a couvert sans relâche les trois jours du festival, d’annoncer le concert de clôture avec les très attendus Projecte Mut. Ce sont de véritables stars en Catalogne, et ils sont venus spécialement de l’Ile d’Ibiza pour chanter leur poésie sur un ton résolument rock. Cette conclusion avec ce groupe catalan résume l’esprit de ce festival à nul autre pareil : la défense des cultures régionales et l’union dans cette lutte. Et, comme un fait exprès, c’est précisément ce que sous-entend La Coupo Santo, chanson qui célèbre l’amitié ancestrale entre les peuples catalans et provençaux.




Li Font en Festo en chiffres

Le Festival des Fontaines cette année, c’est :
    • 8 concerts
    • 14 animations
    • 35 exposants
    • 120 kg de grillades
    • 200 kg de frites
    • 60 kg de ratatouille bio
    • 800 litres de bière La Cagole
    • 150 litres de vin de Calissannes
    • 1000 litres d’eau
    • 100 gamins pour la course des relayeurs
    • 600 spectateurs pour le spectacle du Circ’Hulon
    • 30 élus lors de la cérémonie d’inauguration, et autant d’Arlésiennes…