Collectif Prouvènço - Uno regioun uno identita uno lengo
Vous êtes ici : Accueil » Nos activités Nòstis ativeta » Manifestation » Gardaren Prouvènço ! » : 24 octobre 2015, une date importante pour la (...)

Gardaren Prouvènço ! » : 24 octobre 2015, une date importante pour la Provence

D 10 novembre 2015     H 11:38     A La Chourmo dóu Couleitiéu     C 0 messages


agrandir

Gardaren Prouvènço ! :
24 octobre 2015,
une date importante pour la Provence

L´appel de la Coordination « Gardaren Prouvènço ! » a été entendu avec près de 300 associations représentatives de la culture provençale présentes, des syndicats, des artistes, des professeurs de langue provençale ou de simples citoyens, et près de 100 élus.

Plus rien ne sera comme avant. Le 24 octobre restera dans l’histoire de la Provence. Voici un an que le Collectif Prouvènço a décidé cette manifestation, décision entérinée par l’Assemblée Générale de notre association, à Cannes. J’ai alors proposé de rencontrer les grandes organisations de tradition en vue de créer une Coordination. Cela fut fait en Camargue avec en particulier la Confrérie des Gardians et le Collectif Massalia, auxquels se sont joints des dizaines d’associations (notamment L’Union des Jeunes de Provence et du Languedoc, la Coordination Parlaren, l’Union Provençale, l’association Reneissènço…)

Le Collectif Prouvènço, en qualité de cheville ouvrière de ce mouvement, a diffusé l’information dans toute la Provence durant des mois, relayé par d’autres groupes moteurs dans ce travail et toutes les associations motivées par les revendications portées par la Coordination Gardaren Prouvènço ! )

Des réunions d’informations et des colloques, dans les Bouches-du-Rhône, le Var et le Vaucluse, ont permis à la Coordination Gardaren Prouvènço ! d’expliquer son action, de nouer de nouveaux contacts, de dissiper certaines idées reçues et de susciter la volonté de s’unir autour d’une même cause : la préservation de notre Provence. )

Le jour J, le cortège a défilé sous un soleil radieux, avec fierté et dignité, dans la bonne humeur et dans le respect de la pluralité. Une organisation parfaite. A la tribune, les discours ont fait mouche, celui de la Reine d’Arles, Mandy Graillon, a fait verser quelques larmes... de bonheur. Notre travail a porté ses fruits, résultat d’une implication depuis des années, avec une montée en puissance ces derniers mois.

Les Provençaux : Français, Républicains et Régionalistes !

De nombreux élus étaient présents. D’aucuns ont jugé bon de critiquer leur présence dans une manifestation apolitique (certains de ces rabat-joie profitent cependant de leurs subsides !...) En réponse à ces attaques infondées, je leur rappellerai que les élus sont la courroie de transmission entre les citoyens et l’Etat, c’est ainsi que cela fonctionne dans une démocratie. En trois mots, je réaffirme ce que j’ai dit dans mon discours du 24 octobre : la Provence et les Provençaux sont profondément Français, Républicains et Régionalistes !

C’est aussi la raison pour laquelle nous soutenons les maires dans leur combat pour retrouver les dotations de l’état. Nous les soutenons aussi car ils sont le principal lien avec les citoyens. Nous les soutenons quand ils s’opposent à la métropolisation de notre Région… Nous voulons une véritable décentralisation… Nous les soutenons quand ils sont injustement attaqués par les opposants aux pratiques taurines… Nous disons à ceux qui n’aiment pas nos traditions : vous pouvez aller ailleurs ! Nous sommes dans un Pays de liberté, dans une Région fière de son identité !

Afin de respecter la règle républicaine à la veille d’une élection, en l’occurrence les « Régionales », les élus n’ont pas été invités à prendre la parole à la tribune ; ils étaient présents à Arles pour écouter les Provençaux. La Coordination a ainsi fait part aux élus des doléances du peuple. Ils nous ont écoutés, il leur reste désormais à nous entendre.

Les principaux candidats aux élections régionales étaient présents dans le cortège. Avant la manifestation, il leur avait été adressé un courrier avec une série de questions précises sur l’avenir de la Provence. Premier résultat tangible : Christian Estrosi nous a remis une lettre qui répond point par point aux revendications émises auprès des candidats aux régionales. Nous attendons la réponse des autres, elles seront toutes publiées dans le prochain numéro du magazine du Collectif Prouvènço (parution début janvier) et sur les réseaux sociaux.

Une belle « journée nationale en faveur des langues régionales » pour les Provençaux.

Pour cette journée nationale en faveur des langues régionales, toutes les manifestations accusent une baisse de fréquentation par rapport à des manifestations de même type précédemment menées, notamment pour les occitans avec une baisse de 80% à Montpellier. La seule manifestation qui a multiplié par deux sa fréquentation, c’est celle menée en Provence, à Arles.

Conclusion : notre unité a payé. Le vieux proverbe « l’union fait la force » est plus que jamais d’actualité. Quand nous sommes rassemblés, cela paye, nous allons continuer.

Au niveau de la couverture médiatique sont parus des articles dans le Midi Libre, Vaucluse Matin, Var Matin ou encore Nice Matin, et bien entendu dans toutes les éditions de La Provence (revue de presse). Les radios ne sont pas en reste avec des émissions sur France Bleu Provence, France Bleu Vaucluse, France Bleu Gard. Idem pour les télévisions avec des sujets diffusés sur TV Sud, TV5, FR3 et une interview sur FR3 Languedoc au sujet de la langue provençale.

Les médias nous ont permis d’amplifier nos demandes pour la reconnaissance de la langue provençale, pour la création de l’Observatoire de la langue et de la culture provençales, pour la bouvino, pour les subventions aux associations, en somme pour nos traditions et notre culture provençale.

Nous allons maintenant faire le bilan, tous ensemble, et nous verrons comment « transformer l’essai ». Merci à tous pour ce formidable élan !

Le Collectif Prouvènço a fait un énorme travail pour mener à bien cette manifestation, mais nous avons besoin de vous pour poursuivre les actions en cours, en premier lieu la création de l’Observatoire de la langue et de la culture provençales. Alors, soutenez ce projet en faisant un don.

 

Soutenez notre action en adhérant au Collectif Prouvènço.

Gardaren Prouvènço !

Gramaci !

Jean-Pierre Richard
Président du Collectif Prouvènço
Grans, le 5 novembre 2015

 

Post scriptum : Comme je l´ai indiqué à un journaliste de Nice Matin, je souhaite que le Collectif Prouvènço et le Félibrige se retrouvent sur le même chemin, en particulier en ce qui concerne l´enseignement du provençal, avec des initiatives comme l´école bilingue de Cuers, dans le Var, que nous soutenons. Je l´affirme une fois de plus, la Provence n´a pas besoin de se diviser, pour défendre sa langue et sa culture elle doit rester unie. Jouons Collectif.