Collectif Prouvènço - Uno regioun uno identita uno lengo
Vous êtes ici : Accueil » Le Collectif Prouvènço Qu’es acò ? » Que faisons-nous ? » Festival des Fontaines » Ici, le poète Auguste Saurel chantait son amour à la belle Mary-Rose...

Ici, le poète Auguste Saurel chantait son amour à la belle Mary-Rose...

D 9 août 2010     H 20:09     A La Chourmo dóu Couleitiéu     C 0 messages


agrandir

Le Collectif Prouvènço, Terre de Provence et Histoire et Traditions gransoises ont mis en place, lors du Festival des Fontaines, des balades autour d’Auguste Saurel et de la belle Mary-Rose, dans le parc qui porte le nom de la jeune-fille que le poète a passionnément aimée.

Renseignements et inscriptions auprès du Collectif Prouvènço : 04 90 50 49 12.

Voici, pour le plaisir de lire, un poème d’Auguste Saurel dédié au parc de la Fontaine Mary-Rose, berceau du festival des fontaines, et, par delà, à celle qui a donné son nom à ce lieu enchanteur...

La Fontaine Mary Rose

Connaissez-vous ce vert vallon
Qu’une source cachée arrose,
Une humble source dont le nom
Est la fontaine Mary-Rose ?

Ici, tout le jour je peux voir
Dans ce mystérieux miroir
Entouré de figuiers sauvages,
Le ciel changeant et ses nuages,
Et l’araignée au fil d’argent,
Et les papillons voltigeant
Près des joncs où les demoiselles
Sèchent leurs transparentes ailes.
Ici, je vois les moucherons
Essaimer sur les liserons ;
Ici, les troncs noueux des saules,
Les rochers baignés d’ombres molles
Prennent des formes de couleurs
Qui me ravissent jusqu’aux pleurs ;
Ici, ma lyre plus touchante
S’accorde d’elle-même et chante
La beauté, l’amitié, l’amour
Aux solitudes d’alentour ;
Ici, mon âme se repose ;
Ici, l’ombre de Mary-Rose,
Blanche, au milieu de l’herbe en fleur
Me regarde, comme une soeur.

Auguste Saurel,
1912.