Collectif Prouvènço - Uno regioun uno identita uno lengo

L’Aïoli

LA PROVENCE CONFINEE - LA PROVENCE CULTIVEE

D 5 avril 2020     H 10:47     A La Chourmo dóu Couleitiéu    


agrandir

A déguster sur la table du jardin ou la porte ouverte pour profiter du soleil printannier.

L’aïoli, Ecole provençale du XIXe siècle
Huile sur toile, 50 x 61 cm

L’Aïoli ou ailloli de Reboul

Prenez environ 2 gousses d’ail par personne, épluchez-les, déposez-les dans un mortier, réduisez-les en pâte au moyen d’un pilon ; ajoutez une pincée de sel, un jaune d’œuf et versez-y l’huile à petit filet, en tournant avec le pilon.

Observez de verser l’huile très lentement et, durant ce temps-là, ne jamais s’arrêter de tourner ; vous devez obtenir une pommade épaisse.

Quand vous aurez versé la valeur de 3 ou 4 cuillerées d’huile, ajoutez le jus d’un citron et une cuillerée à bouche d’eau tiède, continuez à verser de l’huile petit à petit et, quand vous trouvez la pommade de nouveau trop épaisse, ajoutez derechef quelques gouttes d’eau, sans cela elle se fond pour ainsi dire, l’huile se sépare du reste.

Si malgré toutes ces précautions, cet accident vous arrivait, il faudrait sortir le tout du mortier, mettre au fond de celui-ci un second jaune d’œuf, quelques gouttes de jus de citron et, petit à petit, cuillerée par cuillerée, y ajouter l’aïoli manqué en tournant sans discontinuer avec le pilon.

Vous devez alors l’avoir réussi.

C’est ce qu’on appelle « relever l’aïoli ».

Un aïoli pour 7 ou 8 personnes absorbe environ un demi-litre d’huile.

Sans oublier, selon vos goûts, la morue, les carottes, les pommes de terre, les haricots verts, l’oeuf dur, les coques et escargots.

Bon appétit !

L’aïoli de Edouard Cremieux (1856 - 1944)
Huile sur toile

#restas_à_loustau

Dans la même rubrique

7 mai – La pissaladière

28 avril – Invitation au voyage

25 avril – Fête de la Saint-Marc

20 avril – Le Crespèu

16 avril – La peste à Aix-en-Provence en 1546