Collectif Prouvènço - Uno regioun uno identita uno lengo
Vous êtes ici : Accueil » Ça bouge en Provence » L’Éducation nationale élimine le provençal de ses programmes !

L’Éducation nationale élimine le provençal de ses programmes !

Réaction du Collectif Prouvènço !

D 3 mai 2019     H 12:32     A La Chourmo dóu Couleitiéu    


agrandir

Le Collectif Prouvènço (qui a pour vocation la défense et la promotion de la langue provençale, qui regroupe 300 associations, dont les actions bénéficient du soutien d’un grand nombre d’élus nationaux et locaux) a été alerté par de nombreux enseignants de provençal (ainsi que par des parents d’élèves étudiant le provençal et le niçois) sur les programmes de langues régionales dont la parution est imminente sous l’autorité du Ministre de l’Education nationale.

Ces programmes, destinés aux enseignements « de spécialité » des lycées en Première et en Terminale, et donc aux candidats qui choisiront ces filières au baccalauréat, suppriment toute mention du provençal, contrairement aux programmes antérieurs et même aux programmes en vigueur pour les écoles et les collèges ! De plus, ils réduisent quasiment à néant la présence, si importante, de la littérature provençale moderne et contemporaine.

A l’heure où le Conseil Régional Provence-Alpes-Côte d’Azur a voté à l’unanimité l’adoption d’un statut officiel du provençal et du niçois, et où une proposition de loi a été déposée, l’an dernier, par des députés provençaux visant à la reconnaissance du provençal, il s’agit d’une attaque très grave contre la langue provençale, élément majeur de l’identité et du patrimoine de la Provence. Dans les Académies d’Aix-Marseille et de Nice, ces dispositions ne pourront que contribuer à la désaffection de l’enseignement de la langue régionale, déjà durement touché par l’attribution de coefficients anormalement bas dans les filières optionnelles.

« La mort de nos langues régionales est définitivement actée ! Et avec elle, celle de nos identités et de nos cultures. Demain, être provençal ne signifiera plus rien ? » a déclaré Jean-Pierre Richard, président du Collectif Prouvènço.

Le Collectif Prouvènço appelle tous les élus et responsables associatifs à protester auprès du Cabinet du Ministre de l’Education nationale (110 rue de Grenelle, 75007 Paris) au sujet de ces textes scandaleusement méprisants, contre lesquels il se réserve le droit d’entamer des recours en justice.

RAPPEL :

• L’article 75-1 de la Constitution de la France stipule :
« Les langues régionales appartiennent au Patrimoine de la France ».

De fait, la Réforme du lycée, dans ses recommandations, semble être en désaccord avec la Constitution et son article 75-1, en particulier dans ce qu’elle considère les langues étrangères et les langues régionales de la même manière et non comme des langues à part entière.

Le Collectif Prouvènço demande que le provençal soit reconnu comme langue de France et que son enseignement se fasse dans la graphie codifiée par Frédéric Mistral.

En réaction à cette réforme et à la place qu’auront les langues régionales et le provençal en particulier, Jean-Pierre Richard a adressé la semaine dernière une lettre au Ministre de l’Éducation nationale.

TÉLÉCHARGER LA LETTRE AU MINISTRE :

PDF - 546.5 ko