Collectif Prouvènço - Uno regioun uno identita uno lengo

La soupe à l’oignon

LA PROVENCE CONFINEE - LA PROVENCE CULTIVEE

D 24 mars 2020     H 14:56     A La Chourmo dóu Couleitiéu    


agrandir

En Provence, elle est fort appréciée, même si de ce terroir elle n’est pas originaire il est vrai.
Par Louis XV on la dit inventée, lorsqu’un soir de chasse dans son pavillon, de provisions il se trouva fort dépourvu.
Des Lyonnais, nous vient sa version gratinée.
A une potion magique elle pourrait être assimilée, puisque des lèves-tôt la "boisson énergisante" et des couches-tard la parade contre la "gueule de bois", l’usage voulait qu’elle soit.
Et contre les virus, elle est le meilleur remède que la grand ait trouvé.

Vous l’avez deviné ? De la soupe à l’oignon nous voulions parler !

En voici la recette* pour 4 personnes :

- 500 g d’oignons
- 1 noix de beurre
- 20 g de farine
- 1 cube de bouillon
- 40 g de fromage râpé
- Sel et poivre du moulin

1 __ Épluchez et émincez finement les oignons. Dans une cocotte, faites fondre le beurre. Ajoutez les oignons émincés et laissez-les légèrement brunir (pas noircir ;) ). Lorsqu’ils deviennent translucides, saupoudrez-les de farine et remuez.

2 __ Versez 75 cl d’eau dans la cocotte et ajoutez le cube de bouillon. Laissez cuire pendant 15 min en remuant de temps en temps. Assaisonnez.

3 __ Préchauffez le gril du four. Versez la soupe dans les bols et saupoudrez-la de fromage râpé. Faites gratiner sous le gril du four pendant quelques minutes.

C’est prêt ! N’oubliez pas les croûtons de pain !

* issue de Le Grand Livre de la Cuisine - Fait maison chez Hachette Cuisine Eds.

En parlant d’oignons, savez-vous d’où vient l’expression "se serrer / se mettre en rang d’oignon" ?

Eh bien pour le savoir, il faut remonter au XVIe siècle. pendant la seconde moitié duquel, se tinrent par deux fois, des Etats généraux à Blois. Au cours, de ceux-ci, Artus de la Fontaine-Solaro, baron d’Oignon, personnage connu pour sa sévérité en matière de protocole, tint le rôle de maître de cérémonie et aurait eu pour coutume de crier aux seigneurs et députés à qui il attribuait une place "serrez vos rangs !". Une habitude moquée dans ses fameux rangs d’ailleurs.

Cependant, l’expression que nous connaissons prends réellement son sens qu’un siècle plus tard, puisque entre les deux "se mettre en rang d’oignon" signifié plutôt, s’inviter dans un lieu sans y avoir été convié. Une référence probable, aux oignons trié par tailles.

#restas_à_loustau