Collectif Prouvènço - Uno regioun uno identita uno lengo
Vous êtes ici : Accueil » Le site web » Actualités » Editorial » Le Collectif Prouvènço accueilli au « Bateau Bleu » pour son Assemblée (...)

Le Collectif Prouvènço accueilli au « Bateau Bleu » pour son Assemblée Générale

D 17 mars 2017     H 15:06     A La Chourmo dóu Couleitiéu     C 0 messages


agrandir

La 17ème Assemblée Générale du Collectif Prouvènço s’est tenue dimanche 5 mars 2017, à l’Hôtel du Département des Bouches-du-Rhône, à Marseille.
Une journée inoubliable.

Venus des quatre coins de notre région, depuis le Vaucluse, le Var, le Gard, les Bouches-du-Rhône, la Côte d’Azur, en car, en voiture, en métro, à pied… Les Provençaux se sont donnés rendez-vous au « Bateau Bleu » pour cette Assemblée Générale très particulière. Tout d’abord le cadre, avec cet immense bâtiment mis à disposition par le Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône.

Le matin, l’AG s’est tenue dans la Salle du Conseil, un lieu impressionnant avec son hémicycle, dont les sièges étaient pratiquement tous occupés par les membres du Conseil d’Administration du Collectif, des élus et de nombreux Présidents et Présidentes d’associations, des adhérents et sympathisants.
Les discours et le vin d’honneur se sont déroulés dans le Salon Louis Philibert, du nom d’un ancien Président du Conseil Général, « très fier de parler provençal » a souligné notre hôte, Bruno Genzana, Vice-Président du CD13, Délégué à la langue et aux traditions provençales, qui représentait ce jour-là la Présidente Martine Vassal. L’allocution de Mme Monique Robineau-Chailan, Conseillère Régionale, représentant le Président Christian Estrosi, s’est faite en lengo nostro, une initiative très appréciée des auditeurs.

Durant cette cérémonie, le Président du Collectif Prouvènço, Jean-Pierre Richard, a honoré le chanteur Guy Bonnet et l’association l’Escolo de la Nerto. Son Président, Henri Rouman, et le chanteur avignonnais ont tous deux reçu un trophée pour les remercier de leur action pour la langue et la culture provençales. Après le vin d’honneur offert par le CD13, les agapes se sont poursuivies avec un sympathique aiòli servi pour deux-cent convives. Après le café, pas de pause pour un pénéqué ! Place au spectacle ! Sur la scène installée dans l’Atrium, l’immense hall central du « Bateau Bleu », se sont succédés Guy Bonnet, les groupes de rock provençal Zoumaï Aqui et Crous e Pielo, la troupe folklorique Lou Roudelet Felibren de Château-Gombert et Jean-François Gérold & Le Condor pour un final de toute beauté, avec une grande farandole improvisée par les spectateurs et une poignante Coupo Santo chantée par le public venu en nombre.

Une journée bien remplie, avec son lot de bonnes nouvelles, en premier lieu l’officialisation de la création de l’Óusservatòri - l’Observatoire de la langue et de la culture provençales (présenté en quasi direct à la télé dans l’émission Vaqui, sur France 3 Provence-Alpes-Côte d’Azur !), mais aussi la présentation de « Li Beloio de la Castafioro », l’album des Aventures de Tintin en provençal que les visiteurs se sont arrachés.

2017 avait bien commencé pour le Collectif Prouvènço, avec sa cérémonie des vœux à Châteaurenard, elle s’est poursuivie sous les meilleurs auspices à Marseille avec cette Assemblée Générale « mémourablo », et un accueil chaleureux de la part de l’équipe du CD13. Avec le Forum à Maussane-les-Alpilles au mois d’avril et les Théâtrales en Luberoun en juin, le Collectif Prouvènço donne de nouvelles occasions aux Provençaux de célébrer leur culture et la langue provençale, celle de la Région Provence !

Rapport Moral

Mesdames, Messieurs, mes chers amis,

Que vous dire… je ressens tant d’émotion d’être assis là, dans ce fauteuil qui est celui de décideurs de ce grand département, les Bouches-du-Rhône…
En ce début d’année 2017, je profite de cette Assemblée Générale pour dresser le bilan de l’action menée par le Collectif Prouvènço depuis maintenant 16 années.
Fin 1999, nous étions une poignée. Puis ce petit groupe s’est vite développé, au point de remplir une salle lors d’une première réunion à Lançon-Provence. La suite donnée à cette rencontre fut la naissance officielle, en 2000, de notre association.
En 2001, ce fut la création du festival Me Dison Prouvènço. D’autres éditions ont suivi : en 2003, 2005, 2007, 2009. Ce festival biennal est devenu en 10 ans un événement de niveau international, avec des spectacles donnés dans toute la ville d’Arles, notamment aux Arènes.
Souvenez-vous des spectacles avec Guy Bonnet, Le Condor, Reneissènço, César Choisi, I Muvrini, Carlos Nuñez…

Les années paires n’étaient pas en reste avec Les Rencontres Internationales du Tambourin, sous l’égide de Maurice Guis et avec la participation des plus grands Tambourinaïres.
Ensuite, le Collectif Prouvènço a initié le Festival des Fontaines, à Grans, qui s’est poursuivi à l’Isle-sur-la-Sorgue, sorte de Woodstock des musiques et cultures régionales…
Enfin tous nos efforts se sont recentrés sur le projet de l’Óusservatòri, l’Observatoire de la langue et de la culture provençales.

Il faut également mentionner à notre actif les grandes manifestations : à Arles en 2007, à Tarascon en 2009, et enfin « Gardaren Prouvènço ! » en 2015, toujours à Arles.
Le Collectif Prouvènço, c’est également une présence sur le terrain au niveau des décideurs : à Paris au Salon Expo-langues, la rencontre avec les ministres, l’interpellation des élus, avec comme leitmotiv la reconnaissance du provençal, la prise en compte d’une Provence culturelle dans toute sa diversité, avec le respect de ses traditions et de son identité.

Le Collectif Prouvènço a aussi un bon bilan sur le plan de l’édition. Après l’obtention des droits par Jules Coupier nous avons réédité son merveilleux dictionnaire bilingue français-provençal de 1600 pages, le fameux « Coupier ». Nous avons assuré, en exclusivité, la traduction en provençal de trois albums des Aventures de Tintin, ouvrages auxquels s’ajoutent la BD Gaspar de Besso, le Dictionnaire des Rimes Provençales, le recueil de dictons provençaux Li Bouscarlo, le livre Sang & Or : un drapeau européen pour la Provence, ou encore le lexique bilingue La Bouvino : li mot pèr lou dire - La Bouvine : les mots pour le dire.

Le Collectif c’est une équipe soudée, donc forcément une équipe qui gagne. Beaucoup de travail, mais une grande considération sur le plan social. Ici, nos collaborateurs s’impliquent totalement. Je profite de ce lieu et de cette occasion pour remercier Christelle et Christophe qui œuvrent sans compter.
La liste serait bien trop longue si je devais nommer tous ceux qui donnent leur énergie et leur temps au Collectif, ils sont présents dans cette assemblée et se reconnaîtront, je les remercie.
Parlons maintenant de l’avenir. L’Observatoire de la langue et de la culture provençales, avec les atermoiements de certains décideurs, était devenu une sorte d’Arlésienne, une remise en cause qui aura duré 10 longues années. Cette organisme culturel mistralien va enfin se concrétiser, grâce notamment à l’engagement sur ce projet de la nouvelle équipe de la Région et grâce au soutien confirmé du CD13 et à celui du CD84.

Alors oui, mes amis, nos efforts, notre constance, nos certitudes, notre force, notre dévouement, ont permis en quelques années d’obtenir une institution qui mettra la Provence au même niveau que les grandes régions linguistiques de France. Toutes ces avancées, c’est grâce à nous, c’est grâce à vous !
Au Collectif nous ne courrons pas après les récompenses. Nous avons d’autres choses plus importantes à faire. Nous construisons, nous avançons, nous réfléchissons, nous proposons, nous nous adaptons aussi… Et chez nous, personne ne rechigne à porter les tables, ranger les chaises et laver les assiettes !
Ce que nous avons obtenu, nous en sommes fiers, car c’est le fruit de nos initiatives et de notre travail.
Le Collectif a traversé des périodes difficiles, où l’argent manquait, parfois nous avons dû mettre la main à la poche. Nous avons géré notre association comme une PME.

Avec l’aide des nouvelles équipes, tant au département des Bouches-du-Rhône qu’à la Région, les résultats sont là. Ils nous redonnent espoir.
Alors oui, l’année 2017 s’annonce belle. Restons toutefois sur nos gardes, nous ne savons pas lire dans le marc de café, mais nous pouvons faire en sorte que, tous ensemble, nous impulsions le destin de notre région.
La Provence est une grande et belle région. Nous sommes fiers de notre culture, de notre langue, de notre identité. Restons vigilants, soyons plus forts et déterminés pour que le provençal, reconnu par la Région - avec les autres langues de notre territoire, le nissart et le gavot - le soit également par la France. Agissons pour que dans les écoles de notre pays soit enseigné le provençal mistralien.

C’est dans ce sens que j’écrirai dès lundi aux candidats à l’élection présidentielle, sur un sujet qui les préoccupe peu sans doute ; celui des langues régionales et de l’acceptation de la pluralité et de la diversité des langues d’oc. Quoi qu’il en soit, nous publierons leurs réponses.
Mesdames, Messieurs, chers amis, ce bilan, ces résultats, cette victoire, nous la devons à nous-même et personne ne nous en privera.

Vive Marseille !
Vive la Provence !

Jean-Pierre Richard,
Président du Collectif Prouvènço

***

Raport Mourau

Midamo, Messiés, mi cars ami,

De que vous dire… I ressenté tant d’esmougudo d’èstre asseta’qui, dins aqueste fautuei qu’es lou, di decidaire d’aquest grand despartamen, li Bouco-dóu-Rose…
En aquelo debuto d’annado 2017, aproufiche d’aquesto Assemblado Generalo pèr tira lou bilans de l’acioun endraiado pèr lou Couleitiéu Prouvènço despièi uno quingeno d’an-
nado.
A la fin de 1999, erian qu’uno pougnado. Pièi aquesto pichoto acampado s’es lèu desveloupado talamen qu’a rempli uno salo lor d’uno proumiero reünioun à Lançoun-Prouvènço qu’a fa espeli óuficialamen tout d’uno lou Couleitiéu Prouvènço en assouciacioun en l’an 2000.
En 2001, lou festenau Me Dison Prouvènço a creba l’iòu, segui en 2003, 2005, 2007, 2009. Aqueste festenau biannau es devengu un evenimen de nivèu internaciounau emé d’espetacle baia dins touto la vilo d’Arle, majamen is Areno.

Ramentès-vous d’espetacle emé Gui Bonnet, Lou Condor, Reneissènço, Cesar Choisi, I Muvrini, Carlos Nuñez…
Lis annado paro èron pas devènto emé li rescontre Internaciounau dóu Tambourin souto la beilié de Maurise Guis emé la participacioun di mai grand tambourinaire.
Pièi, lou Couleitiéu a endraia Li Font en Fèsto, à Grans, e que s’es perseguis à l’Isclo de Venisso, uno sorte de Woodstock di musico e culturo regiounalo…
Enfin, tóuti nòstis esfors se soun vira sus lou proujèt de l’Óusservatòri de la lengo e de la culturo prouvençalo.
Fau tambèn cita dins nòstis agissènço li gràndi mani-
festacioun : en Arle en 2007, à Tarascon en 2009, e enfin « Gardaren Prouvènço ! » en 2015, toujour en Arle.

Lou Couleitiéu Prouvènço es tambèn presènt dins lou rode di decidaire : à Paris au saloun « Expo-langues », lou rescontre emé li menistre, l’arresounamen dis elegi, emé coume retintoun (leitmotiv) la recounneissènço dóu prouvençau e d’uno Prouvènço culturalo dins si varieta touto, lou respèt de si tradiciouin e de soun identita.
Lou Couleitiéu Prouvènço a tambèn fa flòri sus ço que toco l’édicioun. Après agué agu li dre pèr Jùli Coupier, avèn tourna edita soun meravihous diciounàri bilengo francés-prouvençau, lou famous « Coupier ». avèn agu la prerougativo de revira au prouvençau tres album dis Aventuro de Tintin, en quau s’apound la BD Gaspar de Besso, lou Diciounàri di Rimo Prouvençalo, lou recueil di prouverbe prouvençau Li Bouscarlo, lou libre Sang e Or : un drapèu éuroupen pèr Prouvènço, o encaro lou leissique bilengo La Bouvino : li mot pèr lou dire - La Bouvine : les mots pour le dire.

Lou Couleitiéu es uno chourmo ligado e forço fourçado uno chourmo que gagno. Forço travai, mai uno grando estimo dins lou doumaine souciau. Eici, nòsti coulabouraire se dounon d’à-founs. N’en proufiche d’aquesto óucasioun pèr gramacia Cristèlo e Cristòu qu’obron sènso coumta sis ouro.
La tiero sarié bèn trop longo se me falié nouma tóuti aquéli que baion soun enavans e soun tèms au Couleitiéu. Soun aqui dins aquelo assemblado e se recouneitran. Gramaci à-n-éli.

Parlen aro de l’aveni. L’Óusservatòri de la lengo e de la culturo prouvençalo, emé li tiro-alongo d’ùni decidaire, èro vengu uno meno d’Arlatenco, qu’acò aura perdura 10 lònguis annado. Aqueste ourganisme culturau mistralen vai enfin prendre vido, emé l’engajamen sus aquest proujèt de la nouvello chourmo de la Regioun e tambèn dóu soustèn counfierma dóu Counsèu despartamentau di Bouco dóu Rose e de la Vau-Cluso.

E vo, mis ami, nòstis esfors, nosto counstanci, nòstis certitudo, nosto forço, noste devouamen, an permés en quàuquis annado d’óuteni uno istitucioun que plaçara Prouvènço au meme nivèu que li gràndi regioun lenguistico de Franço. Tóuti aquéli enançamen s’apren à nautre, s’apren à vautre !
Au Couleitiéu, sian pas en trin de courre après li recoumpènso. Avèn d’àutri causo mai impourtanto de faire. Bastissèn, fasèn avans, chifran, prepausan, ajustan tambèn… e au nostre, res repugno de carreja li taulo, renja li cadiero e neteja li sieto !
Ço qu’avèn óutengu, n’en sian fièr, d’abord qu’es la resulto de nòstis iniciativo e de noste travai.
Lou Couleitiéu a travessa de periodo tihouso, ounte mancavon li dardèno, e qu’avèn degu de fes que i’a financia l’assouciacioun emé nòsti dardèno.
L’avèn beileja coume uno PME. Emé l’ajudo di nouvèlli chourmo, autant au despartamen di Bouco-dóu-Rose qu’à la Regioun, la resulto es aqui. Redounon espèr.
E vo ! L’annado 2017 s’anóuncio bello. Pamens, siguen bèn reviha, sènso devina l’aveni, poudèn, tóutis ensèn, boulega la destinado de nosto regioun.
Prouvènço es uno grando e bello regioun. Sian fièr de nosto culturo, de nosto lengo, de nosto identita. Resten revihadis, siguen mai fort e ferme fin que lou prouvençau recouneigu pèr la Regioun - emé lis àutri lengo de noste terraire, lou niçard e lou gavot - lou siegue tambèn pèr la Franço. Fasèn ço que fau fin que dins lis escolo de noste païs siegue ensigna lou prouvençau mistralen.

Es d’aqueste biais qu’escrirai tre dilun i candidat à l’eleicioun presidencialo sus un sujet que li tafuro pas gaire sènso doute ; aquéu di lengo regiounalo e de la counsentido de la pluralita e de la diversita di lengo d’O. Que que n’en siegue, publicaren si responso.
Midamo, Messiés, mi cars ami, aquest bilans, aquésti result, aquesto vitòri, es la nostro e degun nous n’en privara.

Vivo Marsiho !
Vivo Prouvènço !

Jan-Péire Richard,
Presidènt dóu Couleitiéu Prouvènço

La suite en photos... (Merci Pierre Madec et Jean-Charles Tabacchi)