Collectif Prouvènço - Uno regioun uno identita uno lengo
Vous êtes ici : Accueil » Le site web » Actualités » Les Occitanistes perdent les pédales... et deviennent violents

Les Occitanistes perdent les pédales... et deviennent violents

D 23 octobre 2009     H 11:31     A La Chourmo dóu Couleitiéu     C 0 messages


agrandir

En date du 12 octobre 2009, le Collectif Prouvènço a écrit dans un communiqué paru sur son site :

Et que dire du reste, comme par exemple autour du Ventoux ("le VENTOR" !) un groupe montpelliérain chante ou plutôt crie "Oc Warriors" ( Guerriers Occitans !) ?

Tous ces fous furieux de l’occitanisme sont paraît-il des gens très bien et certains continuent de se pâmer devant des individus qui représentent un réel danger pour la Provence, sa langue et sa culture.

En date du 22 octobre 2009, la Collectif a reçu par mail une missive enflammée de Cédric Viala, du groupe occitan « Maurescas Fracas Dub » dont nous vous livrons ici un extrait :

Je suis Cédric Viala, DJ et chanteur dans le groupe de "fous furieux " Mauresca Fracas Dub (...). Les propos tenus sur votre site nous sont parvenus, et je me permets donc de répondre à visage découvert à l’auteur de ces conneries (…).
Je ne vois pas en quoi vous vous permettez de dire que nous faisons partie "des individus qui représentent un réel danger pour la Provence, sa langue et sa culture." ??? Ah ! Peut-être est-ce parce que nous sommes des Occitan Warrior ??? J’ai bientôt 32 ans et j’ai beau avoir grandit dans un milieu rural et agricole, je fais partie de cette génération qui a grandit avec le punk anglais, le reggae jamaïcain et le rap américain ... Autour de ces mouvements contestataires se sont développées des formes d’art que l’on appelle le graffiti, le tag ...
Dans le Bronx des années 75 de jeunes individus pacifiques dont les moyens d’expression étaient la danse, le graffiti, le rap et le Djing peignaient Zulu Nation sur les murs ... 25 ans plus tard, je rencontrais un ami comme moi ... Lui aussi avait digéré ce pan de la culture américaine et aussi sa propre culture d’oc ...puis d’autres ont suivis ... en taggant Occitan Warrior nous bouclions la boucle...
Miladiou, un vandal ! fau sounar la poulicio ... C’est bon elle est déjà au courant ...

Aujourd’hui Occitan Warrior c’est une marque de vêtement mais au delà ce sont des gens (…)ceux qui n’ont pas besoin d’hymne, de drapeaux et encore moins de faux costumes pour vivre leur "occitanité" ...

Vous n’en faites bien évidemment pas partie.Votre discourt réactionnaire nous désole, on en vomirait presque ...
Arrêtez de faire la pleureuse ... Vous vous trompez de cible ...
Vous, êtes un danger pour la langue et la culture provençale ... à vous enfermer dans votre musée des erreurs, vous allez y rester et crèvera avec vous ce provençalisme stupide et nauséabond ...

Nosautres chaminam ... Comme disait le groupe de rap NTM (Nique Ta Mère, NDLR) :

"le monde de demain quoiqu’il advienne, nous appartient
la puissance est dans nos main alors écoutes ce refrain" ... mistralien ...

« Nautre en plen jour, voulen parla toujour la lengo dóu miejour »

T’en fagues lo fasem sensa vergonha dempuèi d’annadas. Empêches nous de le faire en "criant" sur du ragga ou du rap !
Aqueste mail serà lo darrièr e l’unenc dintrarem pas mai dins de discutidas amb una chorma de colhons que veson pas mai luènh que lo cap de son nas.
Pour nous, vous n’existez pas, bande de nazes.

Le Collectif Prouvènço ne fera aucun commentaire et se contente de diffuser cette information au plus grand nombre. Les Provençaux qui iront manifester à Carcassonne connaîtront ainsi la pensée profonde de certaines personnes avec lesquelles ils vont défiler. Un conseil cependant : surtout « pas de drapeaux, pas d’hymne et pas de faux costumes » comme l’indique le chef de file du groupe occitaniste Maurescas Fracas Dub.

Pour mémoire, ce groupe était présent à la Sainte Estelle de Salon, au festival de Martigues et à Vaison-la-Romaine, tout cela dans le but non pas de défendre notre provençal, mais un occitan unifié.

Lou Couleitiéu fara ges de coumentàri. Fai qu’espandi aquelo infourmacioun, pèr que li Prouvençau qu’anaran manifesta à Carcassouno aguèsson la couneissènço vertadiero de la pensado prefoundo d’aquéli que van treva dins lou passo-carriero carcassounen. Un counsèu pamens : subre-tout « pas de drapèu, pas d’inne e pas de faus coustume » coume d’afourtis lou baile dóu group óucitanisto Maurescas Fracas Dub .

Pèr memòri, aquéu group èro prèsent à la Santo-Estello de Seloun, au festenau dóu Martegue em’à Veisoun, tout acò nous pas pèr defèndre lou prouvençau, mai un óucitan unifica.

La Chourmo dóu Couleitiéu Prouvènço

Jean-Pierre Richard apportera une réponse dès son retour de voyage.