Collectif Prouvènço - Uno regioun uno identita uno lengo
Vous êtes ici : Accueil » Ça bouge en Provence » Ça s’est passé en Provence... » Lettre ouverte à M. Franz-Olivier Gisbert

Lettre ouverte à M. Franz-Olivier Gisbert

« Quand souffle l’ignorance en Provence… »

D 22 septembre 2020     H 18:54     A La Chourmo dóu Couleitiéu    


agrandir

Cher Monsieur,

Il y a peu, je vous ai croisé dans les allées d’un grand magasin de bricolage, à Cavaillon. Vous étiez très certainement en visite pour acheter quelques outils pour votre maison du Luberon ou de Marseille. Mais peu importe où vous résidez, vous semblez bien mal connaître votre pays d’adoption. Dans un article paru dans le journal La Provence (édition du 12 septembre 2020), intitulé « Quand soufflait le Mistral de Provence », vous affirmez que le mot « Prouvènço » est de l’occitan et que le provençal est une « variante de l’occitan ». Bien que vous assumiez faire, au travers de vos chroniques hebdomadaires dans ce journal, un « tour subjectif de la Provence », il est bon de remettre les choses à leur place et de faire preuve pour nous autres Provençaux d’un peu de pédagogie.

Employer à l’égard de la Provence et de ses habitants, les Provençaux, le terme générique « occitan », est non seulement une faute mais une insulte. Ici, à Cavaillon, comme partout ailleurs en Provence, on emploie le terme « provençal », ou éventuellement « patois », pour désigner notre langue vernaculaire, mais jamais au grand jamais « l’occitan », qui est une langue originaire du Languedoc, que l’on parle jusqu’à Toulouse, donc de l’autre côté du Rhône, ce qui n’a rien en soit de choquant. Cependant, « occitan » est un terme qui prend aujourd’hui une connotation idéologique, car il sous-entend les velléités de certains extrémistes d’englober dans une même langue 32 départements, faisant fi des spécificités linguistiques et de la diversité des parlers de cette zone géographique.

Le 24 octobre, les Provençaux inaugureront, avec l’aide de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, et sous l’impulsion du Collectif Prouvènço, l’Observatoire de la langue et d la culture provençales. La cérémonie se déroulera au Mas Saint-Paul, à Cheval-Blanc, commune voisine de Cavaillon. En dépit des restrictions imposées par la crise du Covid-19, et bien sûr dans le respect des mesures sanitaires. Les Provençaux seront nombreux à participer à cet événement attendu depuis de nombreuses années. Cher M. Gisbert, nous vous y invitons avec grand plaisir pour que vous puissiez découvrir cet Óusservatòri de la lengo e de la culturo prouvençalo. Vous y découvrirez une langue et une culture qui appartiennent à la Provence, une langue et une culture qui ne sont pas globalisées dans « l’occitan ». Vous pourrez à votre guise interroger les femmes et les hommes d’ici, rencontrer des artistes, des chanteurs, des écrivains, des gens de théâtre, des sociolinguistes, des présidents et des membres d’associations, des élus, des majoraux du Felibrige… qui s’expriment en provençal, pas en occitan !
A bientôt donc M. Gisbert pour parfaire vos connaissances sur notre culture régionale.

Jean-Pierre Richard,
Président du Collectif Prouvènço
Président de l’Observatoire de la langue et de la culture provençales
Membre du Conseil académique des langues régionales.