Collectif Prouvènço - Uno regioun uno identita uno lengo
Vous êtes ici : Accueil » Le site web » Actualités » Lettre ouverte de Laurent AYME, mèstre d’Obro dou Felibrige

Lettre ouverte de Laurent AYME, mèstre d’Obro dou Felibrige

D 25 janvier 2010     H 16:01     A La Chourmo dóu Couleitiéu     C 0 messages


agrandir

Laurent AYME, troubadour, pastoralier et mèstre d’Obro dou Felibrige nous a récemment envoyé une lettre, dont nous publions ici un extrait.

L’intégralité de cette lettre sera lue lors du forum "Une loi pour les langues régionales ?" qui se tiendra samedi 30 janvier 2010 au MIN de Châteaurenard.

"Dans l’Europe qui se construit et au moment où l’on nous parle de la mondialisation, si nous voulons conserver notre identité de Provençaux, nous devons sauvegarder notre langue et nos traditions.

Et enfin, lorsqu’à l’occasion de nos grandes cérémonies et manifestations traditionnelles telles que la Fête de la Confrérie des Gardians de Saint Georges le 1er mai à Arles, sur le pountin de la Major, ou pour le pélerinage des Gardians à Lourdes, sur le parvis de la cathédrale, pour la cérémonie de clôture, ou pour la Fête Virginenco aux Saintes-Maries-de-la-Mer, je m’adresse en Provençal à des milliers de gens de toutes régions et même de l’étranger, je ressens une telle ferveur qui monte de la foule que j’ai souvent de la difficulté à me faire entendre, couvert par l’exaltation du peuple de Provence et du Languedoc.

J’espère que je n’ai aucune peine pour vous démontrer que le Provençal est une langue littéraire et poétique qui mérite d’être reconnue dans sa diversité car elle est à l’origine gallo-romaine de toutes les langues latines."