Collectif Prouvènço - Uno regioun uno identita uno lengo
Vous êtes ici : Accueil » Le site web » Actualités » Maryse Joissains-Masini, député-maire d’Aix-en-Provence défend la langue (...)

Maryse Joissains-Masini, député-maire d’Aix-en-Provence défend la langue provençale

D 28 avril 2010     H 10:04     A La Chourmo dóu Couleitiéu     C 0 messages


agrandir

Mme Maryse Joissains-Masini, député-maire d’Aix en Provence, prend fait et cause pour la langue provençale et interpelle le Premier Ministre sur la situation des langues d’Oc, dans une question parue au journal Officiel mardi 27 avril 2010 et dont nous vous livrons le texte exact :

"Mme Maryse Joissains-Masini attire l’attention de M. le Premier ministre sur les vives inquiétudes manifestées par les différentes communautés culturelles du sud de la France qui défendent les langues d’oc. En effet, les pouvoirs publics tentent d’imposer, malgré la circulaire n° 76-123 du 29 mars 1976, « l’occitan », comme unique langue pour tout le sud de la France, accordant à celle-ci des privilèges exorbitants alors qu’une grande partie de notre population ne la comprend ni ne la parle. C’est ignorer l’auvergnat, le béarnais, le gascon, le languedocien, le limousin, le provençal, le nissant, le vivarois, l’oranais, langues bien vivantes, appréciées qui ne demandent qu’à être reconnues avec le même statut que le breton, l’alsacien, le catalan, le picard, le corse ou... l’occitan. Elle lui rappelle de plus que les trois langues pratiquées en France sont le français, l’auvergnat et le provençal et qu’il n’y a pas d’occitan sur la liste. Elle lui demande donc, par souci d’équité, de bien vouloir lui faire connaître les mesures qu’il compte prendre pour faire cesser la discrimination injuste qui s’impose actuellement contre toute histoire et toutes traditions entre l’occitan et les autres langues d’oc enracinées dans notre terroir, couramment parlées et dénuées de toutes amères pensées politiques."