Collectif Prouvènço - Uno regioun uno identita uno lengo
Vous êtes ici : Accueil » Le site web » Actualités » Me Dison Prouvènço N°23

Me Dison Prouvènço N°23

D 10 mars 2009     H 15:22     A Jean-Pierre Richard     C 0 messages


agrandir

<dl class='spip_document_461 spip_documents spip_documents_left' style='float:left;'>
<dt><img src='http://www.collectifprovence.com/IMG/jpg/Couvmdp23.jpg' width='283' height='388' alt='JPEG - 43 ko' /></dt>
</dl>Sian urous de vous presenta un N° 23 de voste magasine que fara dato, em’un doursié especiau sus li trobo arqueoulougico arlatenco, e soun famous Jùli Cesar... En mai d’acò, l’annado 2009 coumenço bèn pèr Prouvènço emé lou 150en anniversàri de l’espelido de Mirèio. Aqueste evenimen sara remembra un pau pertout en Prouvènço. 2009 sara fourçamen l’annado de Prouvènço e de la lengo prouvençalo, meme s’acò agrado pas en tóuti. Revenen pas sus lou voucable "lengo" d’o au singulié, que quàuquis ideoulogue bèn couneigu remplaçaran vite pèr aquéu "d’óucitan" emé tout ço que i’a pèr darrié au nivèu identitàri - uno Grando Óucitanìo unenco virado sus lou soulet Lengadò….Li leitour veiran, dins la crounico devengudo aro tradiciounalo, e que i’avèn mes pèr titre Tentativo d’óucitanisacioun de la Prouvènço, jusquo mounte la draio de la ditaturo li meno.

Mai mau-grat la criso, mau-grat l’ivèr rigourous, se sènt deja coume un èr de printèms, lou de Prouvènço. D’ourganisacioun largamen representativo di regioun Auvergno, Biarn, Gascougno, Ceveno emai, segur, Prouvènço, vènon tout-bèu-just de signa à Paris L’Alianço di Lengo d’o. Un evenimen maje ! Ansin, tout es clar. I’a, e i’aura d’un coustat li tenènt d’uno lengo d’o unico o óucitano, emé li dangié que pounchejon aqui darrié. E de l’autre, aquéli que respèton la diversita, la pluralita e la demoucracìo.

Vaqui que li media coumençon de moustra d’un biais óujeitiéu la situacioun lenguistico en Prouvènço. Lou journau televisa de TF1 13 ouro, e soun presentatour, Jan-Pèire Pernaut, an difusa un repourtage que i’es esta aboundousamen cita lou biais de dire "li lengo d’o" au plurau, emai aquéli de "prouvençau" o , "lengo prouvençalo". Aquéu repourtage moustrè en quàuqui mot e en quàuquis image que tradicioun e moudernita èron d’aro. Que lou prouvençau es la lengo de Prouvènço, coume lou bretoun es la lengo de Bretagno, e l’alsacian es la lengo de l’Alsaço…

E vaqui-ti pas que TV5 Monde, RFI (Radio-France-International) nous demandèron pièi noste avejaire sus la diferènci entre óucitan e prouvençau ?... Meme la prèisso regiounalo n’en faguè lou resson e repourtè fidelamen l’acioun que noste Couleitiéu meno sènso relàmbi.

Autro bono marco dóu printèms prouvençau, es la reedicioun qu’es en trin de se faire dóu diciounàri francés-prouvençau de Jùli Coupié. Aqueste mounumen de nosto lengo sara bèn-lèu sus li moustradou di libraire.

Printèms encaro, emé l’anóuncio d’un "festenau poupulàri, festiéu e atacaire", que se debanara à la debuto d’avoust en Arle. Sara uno fèsto d’amista entre li Piemountés e li Prouvençau. E pèr acaba, apoundoun requist, anaren ensèn manifesta pèr afierma que nosto lengo es lou prouvençau. Caminaren pèr la pluralita di lengo d’o.
Manifestaren em’au prougramo, pièi, tres grand councert pèr bèn demoustra que Prouvènço es pas morto, qu’avèn, au nivèu musicau, uno relèvo emé de group e de cantaire respetous de nosto lengo e de nosto identita, e qu’an uno musico e d’èr autant bèn "au courrènt" qu’aquéli que bramon "Occitania" d’aqui-entre aqui.
He vo ! lou Couleitiéu Prouvènço vai ounoura Frederi Mistral e soun cap d’obro Mirèio. Mai lou fara sènso counmemouracioun endourmitòri… Nautre countuniaren noste prefa. Soulamen, aprouficharen d’aquelo pountannado pèr acampa li Prouvençau. Pèr basti, tóutis ensèn, la Prouvènço culturalo de deman. E pèr, riboun ribagno emai de-longo, lucha e coumbatre….

Vivo Mirèio ! Vivo Prouvènço !
Jan-Pèire Richard

Nous sommes heureux de vous présenter un N° 23 de votre magazine qui fera date, avec un dossier spécial sur les découvertes archéologiques arlésienne et leur fameux Jules César... L’année 2009 commence bien pour la Provence avec le 150ème anniversaire de la parution de Mirèio. On va commémorer cet évènement un peu partout en Provence. 2009 sera forcément l’année de la Provence et de la langue provençale, même si cela n’est pas du goût de tout le monde. Ne revenons pas sur le vocable "langue d’oc" au singulier auquel certains idéologues bien connus substituent vite celui "d’occitan", décliné ensuite au sein d’une identité unique recentrée sur le seul Languedoc… Les lecteurs verront, dans notre chronique devenue maintenant traditionnelle, et que nous avons appelée Tentative d’occitanisation de la Provence, jusqu’où le sens de la dictature conduit certains.
Mais malgré la crise, malgré l’hiver rigoureux, on sent déjà comme un air de printemps. Celui de la Provence. Des organisations largement représentatives des régions Auvergne, Béarn, Gascogne, Cévennes, Provence, viennent de signer à Paris L’Alliance des Langues d’Oc. Un évènement majeur ! Ainsi tout est clair. Il y a et il y aura d’un côté les tenants d’une langue d’oc unique ou "occitan", avec tous les dangers que cela comporte. Et de l’autre ceux qui respectent la diversité, la pluralité et la démocratie.

Voilà que les médias commencent à rendre compte de façon objective de la situation linguistique en Provence. Le journal télévisé de TF1 13 heures et son présentateur Jean-Pierre Pernaut ont diffusé un reportage où l’on a abondamment cité les termes "Les langues d’oc" au pluriel, "provençal", et "langue provençale". Ce document audiovisuel a montré en quelques mots et en quelques images que tradition et modernité étaient dans l’air du temps. Que le provençal est la langue de la Provence, comme le breton la langue de la Bretagne, l’alsacien la langue de l’Alsace…

Et ne voilà-t-il pas que TV5 Monde et Radio France International nous demandèrent ensuite notre avis sur la différence entre Occitan et Provençal ? Même la presse régionale s’en est fait l’écho, et rapporta fidèlement l’action que notre Collectif mène sans relâche !...

Autres prémices annonciatrices du Printemps en Provence, avec la réédition programmée du dictionnaire français-provençal de Jules Coupier. Ce monument de notre langue sera bientôt sur les gondoles des libraires.

Printemps encore avec l’annonce d’un "Festival populaire, festif et combatif " qui se tiendra début août à Arles. Ce sera une fête d’amitié entre les Piémontais et les Provençaux…

Et pour finir, cerise sur le gâteau, nous irons ensemble pour dire que notre langue à nous, c’est le provençal. Nous marcherons pour la pluralité des langues d’oc. Nous manifesterons avant d’entendre trois grands concerts pour démontrer que la Provence n’est pas morte, qu’il existe une relève de groupes et chanteurs respectueux de notre langue et de notre identité avec les musiques et des paroles aussi "branchées" que ceux qui crient "Occitania !" à tout bout de champ...

Alors oui, le Collectif Prouvènço va honorer Frédéric Mistral et son chef d’œuvre Mirèio. Mais il ne le fera pas avec des commémorations funèbres et soporifiques. Il le fera en rassemblant les Provençaux. Il le fera en construisant la Provence culturelle de demain. Il le fera en combattant !...

Vivo Mirèio ! Vivo Prouvènço !
Jean-Pierre Richard