Collectif Prouvènço - Uno regioun uno identita uno lengo
Vous êtes ici : Accueil » Ça bouge en Provence » NI SUD NI PACA : LA FACE CACHÉE D’UNE PÉTITION...

NI SUD NI PACA : LA FACE CACHÉE D’UNE PÉTITION...

D 26 juin 2018     H 10:18     A La Chourmo dóu Couleitiéu    


COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU 26/06/2018

COLLECTIF PROVENCE

NI SUD NI PACA : LA FACE CACHÉE D’UNE PÉTITION...

Depuis quelque temps, circule une pétition ayant pour titre « Ni SUD, ni PACA : Provence » Elle semble rencontrer quelque succès auprès d’un public très attaché au seul nom originel de notre région. Un rassemblement serait même en préparation à la rentrée prochaine, afin d’appuyer cette revendication...

Le Collectif Prouvènço tient à dévoiler aux Provençaux la face cachée d’une opération dont l’apparence pourrait séduire. Il n’y a pourtant qu’une incontournable mais inquiétante réalité : Hervé Guerrera, militant occitaniste infatigable, est l’un des fondateurs du Partit Occitan. La cause défendue par le micro partit occitan de Mr Guerrera est bien connue, imposer l’idéologie occitane à tout le Midi, à des fins autonomistes, voire même indépendantistes. Car, s’ils semblent défendre le nom de Provence, la « Provence » qu’ils préconisent serait absorbée au sein d’une artificielle « Grande Occitanie » recentrée sur le Languedoc, et allant de l’Atlantique aux Alpes. Alors qu’il n’obtient que 0,77 % des voix lorsqu’il se présente sous la seule étiquette de son groupuscule – aux législatives de 2007...-, et grâce à une habile tactique d’entrisme politique, cet inamovible président de l’Ostau de Provença à Aix a été adjoint au Maire puis conseiller municipal d’opposition de cette ville, et même Conseiller Régional sous la dernière mandature de Michel Vauzelle. Au cours de ce mandat, il n’a pas ménagé ses efforts pour saboter tous les projets du Collectif Prouvènço...

En s’attirant la sympathie d’un public provençal, on peut parier qu’Hervé Guerrera tâchera ensuite de capitaliser son apparente bonne image en présentant sa candidature « provençale » lors de prochaines élections... qui n’aura de « provençale » que le nom... Car le même Guerrera et son groupuscule sont ceux qui ont protesté contre la nouvelle appellation de la région Occitanie... sous prétexte que « leur » Provence en faisait « naturellement » partie. Et le même Guerrera n’avait-il pas demandé à notre Région qu’elle intègre la croix occitane dans son logo et sa bannière, sous le faux prétexte qu’il s’agissait d’une « crotz provençala » ! Vous avez dit Provence ?... On voit que derrière ce nom peut se cacher une « Provence » qui n’est pas la nôtre !

Le Collectif Prouvènço met donc en garde les Provençaux qui se laisseraient duper par une opération fallacieuse. Même caché, son seul but est d’assimiler la Provence – y-compris avec son nom authentique ! - à une « Grande Occitanie », où langue, traditions et cultures provençales disparaitraient !..

A bon entendeur,….

Jean-Pierre Richard, Président du Collectif Prouvènço