Collectif Prouvènço - Uno regioun uno identita uno lengo

N°27 - Me Dison Prouvènço

D 7 novembre 2012     H 17:40     A La Chourmo dóu Couleitiéu     C 0 messages


agrandir

N°27 – Mars 2010 56 pages

Les titres :

• Les produits
• Édito par Jean-Pierre Richard : Le Collectif Prouvènço a 10 ans !… Le temps a passé si vite !…
• En 10 ans Le Collectif est devenu une des associations les plus dynamiques de Provence
• Forum/débat Une loi pour les langues régionales ? à Châteaurenard
o Forum : définition
o Les règles
o Les Interventions
o Quelques interventions...
o Une loi pour les langues régionales ? Motion de Châteaurenard – Provence
• Expo-langues 2010 – Compte rendu
• Pub : adhésion et abonnement
• Festival des Fontaines : première fête populaire Provençale – annonce
• Tentative d’occitanisation
o Réponse de Michel Vauzelle aux questions du Collectif Prouvènço
o Un bon argumen pèr la recouneissènço di lengo d’o
o Festenau Pan-Oc d’Avignoun
o Adiéu paure BELMR... e vivo Prouvènço !...
o À prepaus de la posicioun dóu Felibrige
• Libre avejaire - Felibrige e religioun : responso de R. Venturo…
• Observatoire de Provence : le dossier avance
o Interview de Christian Mounier, maire de Cheval Blanc
• Arts et tradition populaire : Le Carnaval de Cheval Blanc
• Dóu coustat di jouine - Charro que charraras !
• Racino e Jitello – Le programme
• Maillane – L’atelier du Costume
• Lou Prouvençau à l’Escolo
• L’Escolo Felibrenco de la Crau adhère au Collectif Prouvènço
• Honoré par la Ville d’Aix...
• Istres - le 26ème congrès européen des traditions et feux de la Saint Jean
• Club Taurin Saint-Martinois : un anniversaire sous le signe du dynamisme
• La Coupo Santo - Cantado pèr mai de 50.000 persouno
• 2ème Acampado de Gremoun
• Drôme Provençale : Lou « Trau Blanc » luminous dins lou tèms
• Chronique Catalane - Figures del catalanisme : Valentí Almirall i Llozer
• Antenne 06 – Cannes : L’Escolo de Lerin… et Frédéric Amouretti
• Antenne 84
o Fontaine du Vaucluse : Inauguration d’une nouvelle plaque
o Mécénat : Une table ronde pour se rencontrer
o Adessias Francis Espejo
• Antenne Marseille - Quand se rescontron rock e tambourin : Tamb-Rock
• Antenne 83
o Voici la petite histoire du fameux « Robin des bois » Provençal
o La genèsi de l’espelido de Gaspard de Besso en Prouvençau
• L’améthyste de la Provence : La légende de la lavande (suite du N°26 et fin)
• Chronique littéraire - Novo de Veniso : Quàuqui questioun à Glaude Mauron
• Li libre
• Remi Venture, docteur en musicologie
• Archéologie - Lou Patrimòni arqueoulougi de Castèu-Reinard
• Les bonnes tables : Café Véranda à Ménerbes
• Musique - Mort d’un poète Jean Ferrat
• Musique - Le triomphe de Guy Bonnet
• Li mounto-davalo
• Nous an quita :
o Francis Espéjo
o Louis Viany
o Robert Michel
o Rosie Guis
• Pub : Imprimerie Pure Impression
• Pub : Frédéric Mistral reçoit Danielle Raspini

JPEG - 444.7 ko
MDP 27


L’édito par Jean Pierre Richard, Président

Lou Couleitiéu Prouvènço a 10 an !…
Lou tèms a passa tant lèu !…
À-n-aquéli qu’après que nous aguèsson defini coume un « mouvemen souciau en marcho », feniguèron pietousamen de nous predire un aveni « que farié chi »…
À-n-aquéli qu’amavon de nous depinta coume un « groupuscule integristo » o coume uno peticioun soulamen acampado « à la sourtido di supermercat »…
À-n-aquéli que se pensavon que, dóumaci l’ajudo de la mai vièio e mai ufanouso ourganisacioun regiounalisto prouvençalo, lou camin sarié desenant dubert pèr óucitanisa Prouvènço…
À-n-aquéli que se disien « aquest cop ! ié sian ! avèn enfin gagna Prouvènço !... Au noum de « l’unitat de la lenga d’òc », pourren impausa entre Rose e lis Aup la ragougnasso óucitano.
E la crous toulousano flouquejara bèn-lèu sus li Coumuno prouvençalo ! ».
En tóuti aquéli gènt, afourtissèn bèn aut vuei ço que vaqui : tóuti que sias, vous sias emplastra pietousamen… E mau-grat vòstis esfort, avès pas couiouna lou pople nostre qu’es vengu mai que mai noumbrous nous rejougne. Lou « mouvemen souciau en marcho » a pouscu, riboun ribagno, trachi e s’espandi
fin qu’à vuei…
Es ansin qu’es plus poussible, aro, d’ignoura e de mespresa lou Couleitiéu Prouvènço qu’es devengu, de-bon, inmancable !...
N’en diren pas mai aqui dessus. Es que lou tèms es vengu de s’acampa, tóutis
ensèn, pèr que la lengo nostro devengue enfin d’un biais óuficiau e segur, la lengo
de Prouvènço. E qu’aquesto questioun revengue enfin à la Regioun, que devrié
èstre ansin la souleto encargado d’aquelo coumpetènci, tant coume l’Estat pourra
desenant se counsacra en plen à l’aparamen de la lengo naciounalo.
Es tèms d’óublida li garrouio. Fau que tóuti li Prouvençau fagon bàrri de cors
pèr faire countunia la vido d’uno lengo e d’uno culturo que d’ùni que i’a vesien
coume en trin de mouri, mai que faudra pamens leissa i generacioun que van
veni…
La Culturo em’un grand « C », es quàuqui cop visto que d’un biais elitisto. Es
ansin que se mespreso proun souvènt uno culturo mai poupulàri – ai pas di poupulisto…
Tau biais de faire es pas nourmau…
Tóutis ensèn, uni dins si diferènci, li Prouvençau dèvon faire capita la recouneissènço
d’un estatut óuficiau pèr nosto lengo au nivèu regiounau. Em’un ensignamen
ourganisa, uno istitucioun encargado d’espandi e d’apara nosto culturo.
Es ansin que deman, la Prouvènço pourra èstre enca mai fièro de sa terro,
d’aquelo identita en meme tèms tant forto, mai tambèn tant duberto sus lou
mounde…
Tóutis ensèn, gardaren noste prouvençau, la bello regioun que i’es estacado, e que
la lengo de Mistral, dins la diversita de si dialèite, i’es ligado d’un biais tant
entime.

***
Le Collectif Prouvènço a 10 ans !…
Le temps a passé si vite !…
À ceux qui, après nous avoir qualifié de « mouvement social en marche » nous prédirent ensuite piteusement un avenir « qui ferait chi »… À ceux qui ne voyaient en
nous qu’un « groupuscule intégriste » ou une liste minable des pétitionnaires « attrapés à la sortie des supermarchés »…
À ceux qui pensaient qu’avec l’aval désormais acquis de la plus vieille et la plus prestigieuse organisation régionaliste de Provence, la route serait libre…
À ceux qui se disaient « ça y est ! la Provence nous est enfin acquise !.. Il y aura une langue d’Oc unique que nous transformerons en occitan standard, et la croix de Toulouse flottera bientôt sur les mairies provençales ! »…
À tous ceux-là, nous affirmons aujourd’hui haut et fort : vous vous êtes trompés !... Et malgré vos efforts, vous n’avez pas trompé le monde provençal qui nous a rejoint en grand nombre. Le « mouvement social en marche » a bel et bien été, en quelque sorte, irréversible.
Et aujourd’hui, le Collectif Prouvènço est devenu incontournable !…
Nous n’en dirons pas plus sur ce sujet. Le temps est en effet venu de faire corps
pour que notre langue provençale devienne enfin de manière officielle la langue de la Provence. Et que cette question soit enfin dévolue à la Région, seule habilitée à avoir des compétences au niveau des langues régionales tout comme l’Etat doit se concentrer sur la langue nationale. Il est temps d’oublier nos querelles. Il faut que tous les Provençaux se retrouvent et s’unissent pour construire et faire perdurer une langue et une culture que d’aucuns qualifient de « moribondes », mais qu’il faut transmettre aux générations futures.
La Culture avec un grand « C », est parfois utilisée à des fins élitistes. Ainsi méprise-t-on souvent, à tort, une culture plus populaire. Je n’ai pas dit populiste….
Ensemble, unis dans leurs différences, les Provençaux doivent faire aboutir un statut
enfin reconnu et officiel pour notre langue provençale au niveau de la Région. Avec un enseignement structuré, un Observatoire du provençal. Ainsi, demain, les enfants d’ici pourront-ils continuer l’action que nous avons menée.
Pour que demain, la Provence soit encore fière de son territoire, de son identité si
forte tout en étant si ouverte sur le monde.
Tous ensemble, nous garderons notre provençal ainsi que la belle région à laquelle la langue de Mistral, dans la diversité de ses variantes, est attachée de manière intime.

Jean-Pierre Richard


Abonnez-vous en ligne !

Me Dison Prouvènço est un magazine trimestriel bilingue provençal-français édité par l’association Collectif Prouvènço.