Collectif Prouvènço - Uno regioun uno identita uno lengo

N°28 - Me Dison Prouvènço

D 7 novembre 2012     H 17:42     A La Chourmo dóu Couleitiéu     C 0 messages


agrandir

N°28 – juin 2010 56 pages

Les titres :

• Les produits
• Édito par Jean-Pierre Richard :
• Au revoir Isabelle... Bienvenue Christelle !
• Assemblée Générale 2010 – Compte rendu
• Antenne Ouest-Provence
o Racino e Jitello à Miramas
o Un lieu exceptionnel, le parc de l’ancienne poudrerie de Saint-Chamas
• Mairies adhérentes
• Festival des Fontaines – le programme
• Tentative d’occitanisation
o Quand les députés catalans se chargent des affaires qui ne les regardent pas
o « Un texan ok pour la langue d’Oc »
o Un centre culturel occitan en Ariège. À quand un observatoire en Provence ?
o Uno machino de guerro óucitanisto gloubalisanto ? L’A.P.O.R.L.O.C.
o L’imposture !
o Coume la crous óucitano devèn la « crotz de Provença » …
o Bernard Reynès, une question écrite à l’attention du Ministre de la Culture
• Pub : Le Condor fête ses 10 ans à Arles
• Amitié Provence/Cévennes - 2ème Acampado de Gremoun
• Actions en partenariat - Trescleoux 2010 : Intronisation de Robert Arnaud
• Théâtre – Alice Belaïdi remporte le Molière 2010 de la révélation théâtrale
• Pub : Théâtre du Chêne Noir
• Théâtre – Interview d’Alice Belaïdi
• Archéologie - Exposition : « Potiers à Bédoin, 2 000 ans d’histoire »
• Antenne Arles - Costume d’Arles
• Antenne Marseille
o Marseille, capitale de l’empire du ballon
o Quant de titre de champien pèr l’OM ? 9, 11, 12 ? La poulemico…
o La caminado de l’Estello
• L’unioun Prouvençalo - XVIII° Councours di Jouine de Prouvènço Paumarés 2010
• Antenne 84
o Fontaine du Vaucluse : Inauguration d’une nouvelle plaque
o « Le mecenat, un partenariat gagnant » : Nous y étions !
• Antenne 06 – La bastido dóu Perfumaire
• Chronique Catalane : Les Castellers « À nous tous, nous ferons tout »
• Un écrivain trop méconnu : Les Journées Jean Proal
• Li Libre
• Chronique musicale - Les Festes d’Orphée et le répertoire baroque provençal
• Chronique littéraire - Lou nouvèu numerò de la revisto l’Astrado : li prefàci de Mistral
• Crounico literàri de Michèu Courty - La Roubinsouno Prouvençalo
• Randonnée : C’est le Printemps, en route vers la source de l’Huveaune
• Chronique nature - L’aigle de Bonelli
• Les bonnes tables : Sur la route gourmande des vacances...
• Li mounto-davalo
• Nous an quita :
o Jacques Ressaire
o Marion Simondi et Magalie Balastre
• Domaine de la Cadenière – Les frères Tobias
• Pub : Festival des Fontaines

JPEG - 491.3 ko
MDP 28


L’Edito par Jean-Pierre Richard, Président

Dins li tèms que sian, li causo que pourriéu n’en parla soun talamen noumbrouso que fuguère, un cop de mai, proun entrepacha pèr n’en destousca uno. I’a la reformo di retirado. Aquelo que vai touca li couleitiveta territourialo, qu’es en trin de tout recentralisa, à l’entour de metroupòli grandarasso autant artificialo que desumanisado. I’a li chavanasso e li cop d’aigo dins lou Var, que vènon d’escarni uno part de noste terraire. I’a meme, dins un biais mens impourtant, la Franço que vèn de s’emplastra pèr la Coupo dóu Mounde de baloun… Es pamens d’uno autro causo que n’en parlarai. Sias proun engavacha de coumentàri emai d’image aqui dessus, venènt de journalisto que se chalon d’evouca tóuti aquéli causo. Mai li meme media, tant estrambourba que fugon pèr destousca de sujèt que tubon, se garçon pas mau di tentativo mai que mai forto pèr, riboun ribagno, óucitanisa Prouvènço...
Segur, talo causo es pas gaire inedicho dins noste magasine, bord que i’avèn mes dedins uno crounico em’aquéu noum. Mai vuei – e talo causo sarié-ti pas degudo au grand sucès poupulàri qu’a, dins lou pople, noste Couleitiéu ?...-, sian en trin de viéure uno envasioun vertadiero, dins li media, en favour d’uno « Grando Óucitanìo » que soun prefa es d’anequeli Prouvènço. Pèr capita dins aquelo escasènço, tout es bon. Un American vengu dóu Texas, que fai, en Avignoun uno meno d’atalié proupagandisto óucitan emé la bono ajudo de l’I.E.O. et dóu tras que separatisto P.N.O. - Partit de la Nacion Occitana. E lou tout es pièi espandi em’ uno coumplasènço estounanto pèr lou journau La Provence… Lou meme I.E.O. - Istitut d’Estudis Occitans-, desenant beileja pèr un Prouvençau, que vèn de publica un doucumen proupagandisto clafi de messorgo. Pèr couiouna li bràvi gènt, esito pas de ié refaire l’Istòri en afourtissènt lou mai seriousamen dóu mounde que lou simbole de nosto regioun sarié la crous óucitano, repintado de nòu souto lou noum messourgié de « crotz provençala » !... E lou papafard en questioun fuguè meme manda en tóuti li Proumié Conse de Prouvènço pèr lis encouraga de faire abandeira li Coumuno prouvençalo emé la crous toulousano !... Dins aquelo tiero, óublidessian pas li pressioun poulitico de quàuquis un que ié van fort en se fasènt marca coume de pretendu « aparaire de l’envirounamen »… En realita, escoundon soun engajamen pèr la « Grando Óucitanìo » souto l’etiqueto « Verdo » pèr avança si pioun. E de-que faudrié dire raport à « l’intrisme », tant car au paure Leoun Trotsky, dins lis escolo e dins la prèisso ?... Tout ço qu’es Prouvençau, tout naturalamen, i’es moustra coume « vieianchoun », « passatisto », « passa de modo », pèr pas dire « estremisto »… Mai tre que fasès flouqueja la crous toulousano e qu’emplegas lou « gai sabir » di tristamen famoux Louïs Alibert, Francés Fontan o Roubert Lafont, aqui, sias « cabla » ; « in » ; « dubert » ; « abelan » ; « à la modo »…
En tóuti aquéli gènt, que fugon de decidaire, d’artisto, de respounsable pouliti o sabe pas de-que mai que ié coumprènon pas-rèn, es tèms d’afourti que n’i’a proun !... Midamo et Messiés, regardas un pau ço que se passo en Béugico ; un païs quasimen coupa en dos partido pèr de resoun lenguistico e naciounalisto. Li partit óucitanisto fan lou pantai qu’un jour, pourran faire parié, emai mai…. Vautre, ié fasès de reclamo au noum de voste goust pèr la « modo »… Mai faudrié que sachessias pièi ço que volon de-bon… Tres que lou pourrien, amarien de founda en partènt de pas rèn uno autro « Flandro » miejournalo que cercarié garrouio à la Franço... Sarié d’autant mens acetable que se la Flandro es bèn uno entita vertadiero, fuguè jamai lou cas em’aquelo improubablo « Óucitanìo », qu’es en realita lou Lengadò espandi « dis Aup i Pirenèu » au noum d’uno pretendudo « unitat de la lenga d’òc »….
Fai un desenau d’annado que vous lou disian. Avisa-vous ! Se ié prenèn pas gardo, d’ùni que i’a farien voulountié flouqueja la crous óucitano sus nòsti mounumen. N’i’a que nous rebecavon : « i’anas un pau trop fort ! »… En legissènt aqueste N° de noste magasine, veirés bèn qu’avian resoun !... Coume lou Generau de Gaulle que larguè, dins aquéu meme mes de jun, soun famous rampèu, faguen parié pèr uno moubilisacioun generalo contro l’óucitanisacioun de Prouvènço. Pèr que nosto regioun, dins la Republico franceso, pousquèsse garda si tradicioun, soun identita vertadiero. E, pèr tout dire, soun èime.
Vivo Prouvènço libro* !...

Ps : Libro vòu pas dire separatisto !

***

Les sujets d’actualités sont si abondants que j’ai eu à nouveau l’embarras du choix pour rédiger le présent éditorial. Il y a la réforme des retraites. Celle des collectivités territoriales, véritable tentative de recentralisation autour de vastes métropoles artificielles et inhumaine. Les orages et les inondations du Var qui ont martyrisé une partie de notre territoire. Il y a même, sur une question plus dérisoire, le désastre de l’équipe de France à la Coupe du Monde de football... Je n’évoquerai pourtant aucun de ces sujets. Vous êtes suffisamment saturés d’images ainsi que de commentaires émanant de journalistes qui se gargarisent de ces choses-là. Mais ces mêmes médias, si fort pour trouver des sujets croustillants, ne se préoccupent guère d’évoquer comme il se devrait les tentatives de plus en plus fortes visant à occitaniser la Provence par tous les moyens...
Certes, ce sujet est loin d’être inédit dans notre magazine puisque nous y consacrons une chronique régulière qui porte ce titre. Mais aujourd’hui – peut-être est-ce dû au grand succès populaire rencontré par le Collectif Prouvènço ?…-, nous assistons à un véritable matraquage médiatique en faveur d’une « Grande Occitanie » absorbant notre Provence. Tout y passe. Un Etats-unien du Texas qui crée à Avignon une officine propagandiste occitane avec l’aide de l’I.E.O. et du très séparatiste P.N.O. - Parti de la Nation Occitane. Et cela est ensuite évoqué avec une complaisance éhontée par le quotidien La Provence. Le même I.E.O. - Istitut d’Estudis Occitans-, désormais présidé par un Provençal, qui vient de publier un dépliant propagandiste bourré de contre-vérités. Afin de faire prendre au grand public des vessies pour des lanternes, il n’hésite pas à réécrire l’Histoire en prétendant que l’emblème de notre région ne serait que la croix occitane, ripolinée sous le nom mensonger de « crotz provençala » !... Et ce tract a été envoyés à tous les maires provençaux afin de les encourager à pavoiser leur mairie de cet insigne !... Nous n’oublierons pas dans cette liste les pressions politiques de certains pseudo-défenseurs de l’environnement, qui camouflent leur engagement en faveur de la « Grande Occitanie » sous l’étiquette « Verte » pour mieux avancer leurs pions. Et que dire de « l’entrisme » cher à Léon Trotsky dans les milieux éducatifs ou dans la presse ?... Tout ce qui est Provençal y est par essence présenté comme « ringard », « passéiste », « désuet »…voire même « extrémiste ». Mais dès que l’on pavoise avec la croix occitane et que l’on emploie le « gai sabir » des tristement fameux Louis Alibert, François Fontan ou Robert Lafont, là, on est « branché » ; « in » ; « ouvert » ; « généreux » ; « à la mode »…
A tous ces gens, qu’ils soient décideurs, artistes, responsables politiques ou autres et qui n’y comprennent rien, le temps est venu de dire : cela suffit ! Regardez bien, Mesdames et Messieurs, ce qui se passe en Belgique, un pays quasiment coupé en deux pour des raisons linguistiques et nationalistes ! Les partis occitanistes ne rêvent que de cela, et plus encore… Vous leur ouvrez les bras et vos médias au nom de votre « branchitude »… Mais soyez conscients de ce qu’ils veulent… Dès qu’ils le pourraient, ils voudraient créer de toutes pièces une sorte de « Flandre » méridionale séparatiste qui demanderait par la suite des comptes à la France… Ce serait d’autant moins acceptable ici que si la Flandre est bel et bien une entité véritable, cela n’a jamais été le cas de cette improbable « Occitanie » recentrée sur le Languedoc au nom d’une prétendue « unitat de la lenga d’òc »…
Cela fait dix ans que nous vous avertissions en affirmant que si l’on n’y prenait pas garde, la croix occitane flotterait bientôt sur les bâtiments publics provençaux. Certains nous répondaient : « vous dramatisez !… ». A la lecture de ce numéro de notre magazine, vous verrez bien que non !... Comme le Général De Gaulle lança ce même mois son fameux Appel il y a soixante-dix ans, nous lançons un appel solennel pour une mobilisation générale contre l’occitanisation de la Provence. Afin que notre région, dans le cadre de la République française, conserve ses traditions, sa véritable identité. Et en un mot, son âme.
Vive la Provence libre !...


Abonnez-vous en ligne !

Me Dison Prouvènço est un magazine trimestriel bilingue provençal-français édité par l’association Collectif Prouvènço.