Collectif Prouvènço - Uno regioun uno identita uno lengo

N°29 - Me Dison Prouvènço

D 7 novembre 2012     H 17:48     A La Chourmo dóu Couleitiéu     C 0 messages


agrandir

N°29 – Octobre 2010 58 pages Couverture en cavalier 6 pages

Les titres :

• Les produits
• Édito par Jean-Pierre Richard
• Festival des Fontaines – un bilan très positif
• Souvenir d’une fête - Moi soleil, serai de la fête
• Ingérences catalanes sur les affaires d’oc : des arrière-pensées inquiétantes
• Tentative d’occitanisation
o Le Prix littéraire de Provence décerné à l’occitaniste Jean-Yves Royer
o Propagande de l’IEO en Gascogne
o La crous óucitano : l’impousturo e li messorgo countùnion !
• Vendange en Vaucluse - Un vignarés di Coustiero dóu Ventour
• Lou Couleitiéu Prouvènço, un mouvamen sociau en marcho
• Mairies adhérentes - Le Sang et Or flotte sur la Provence
• Mairies adhérentes - Sant-Mitre : Li Bàrri
• Pub : L’Unic Bar
• Pub Le Bar à Thym
• Pub Ad’Arron
• Vriolonaires Pirenencs
• Antenne d’Ouest Provence - Quelques bouts de papier…
• Antenne d’Arles
o Joseph d’Arbaud 1874-1950 : sa vie, son œuvre
o Objectif Camargue, Rock and Biòu
o Reprise des cours
• Antenne 84
o Avignoun
o Carpentras
• Antenne 06 – Jausseminado à Grasso
• Tradition Provençale
o Calèndo vèn tout vèn bèn… E fau pas óublida li pastouralo !
o Crèche vivante à Mollèges
o Crèche grandeur nature
• Musique - Darius Milhaud, compositeur provençal
• Opéra – Aurenjo representacioun de Mirèio au tiatre anti
• Chronique littéraire - Remise du prix Fréderic Mistral 2009 à la famille de Louis Viany
• Les Livres
• ASSIMIL - Le don des langues
• Revue de presse - L’esprit de la Provence (sic) Dins li journau dóu mounde…
• Chronique Nature - La Glaréole à Collier : un aucèu de passo en Prouvènço
• Les bonnes tables – Lou Pebre d’Ai à Lauris
• Li Biòu – Grans taurin
• Li mounto-davalo
• Nous an quita :
o Armand Brunel
o Emile Cheval
• Adhésions et Abonnements
• Mairies adhérentes

JPEG - 721.6 ko
MDP 29


L’Edito par Jean-Pierre Richard, Président

E à mand de parti pèr la Corso e la Touscano qu’escrive aquel editouriau, alor que viven uno situacioun proun tendudo emé la manco de carburant e uno atualita soucialo, que, coume se lou dis pèr lou tèms autounau d’óutobre, s’encabano. S’avèn ansin un risque de « chavano » dins li semano que van veni, deve dire que siéu pamens proun countènt de me lèu-lèu retrouba dins dos regioun à l’identita culturalo forto...
Segur qu’ai chausi d’evouca ‘qui lou festenau Li Font en Fèsto, que s’es debana li 18 e 19 de setèmbre passa, à Grans, dins lou pargue de la Font Mary-Rose. Tre soun espelido, lou proujèt que n’en parle fuguè fa d’un biais precis : em’un un noum, un endré, li dardeno necito, lou publi que voulian touca… E vuei, alor que li lampioun di fèsto se soun amoussa, poudèn afourti qu’avèn gagna nosto escoumesso… Meme se fuguè proun de tèms macado pèr de gènt qu’an pas ges de respèt pèr la naturo e l’esperit ciéutaden, La Font Mary-Rose es un rode magi. En acourdanço emé lou municipe granouien, noste proujèt voulié d’en proumié oubra pèr qu’aquesto d’aqui s’avalourèsse.
Avèn meme agu uno resulto qu’a passa tóuti nòstis espèr. Tout eiçò pèr un mouloun de resoun.
- I’aguè d’en proumié l’aparamen e la messo en valour dóu Pargue. Aqueste magnifique espàci, emé si pradarié verdejanto à la calo dóu soulèu, devié èstre ameiouri e miés entretengu, ço que fuguè fa. Li aubre ié fuguèron rebrounda, li riéu neteja. Li bourdiho, que se i’amoulounavon d’en pertout fuguèron levado dóu mitan, emé la creacioun de cèntre de triage, un pau d’en pertout. Lou Pargue de la Font Mary-Rose pousquè ansin deveni un rode astra pèr ié faire un festenau mesclant l’ecoulougìo e lou regiounalisme prouvençau.
- Segur que tout acò aurié pas pouscu se faire sènso lou gàubi dóu Couleitiéu Prouvènço. Un cop de mai, sian esta capable de proupausa au publi un prougramo nouvèu e clafi d’envencioun. Mai tambèn, avèn sachu jouga sus la soulidarita e la participacioun dis assouciacioun dóu Païs Selounen. Lou tout emé l’ajudo de benevole noumbrous, que travaièron bountousamen pèr nosto Causo. La counvivialita e l’amista faguèron pièi lou rèsto…
Avèn capita de faire quaucarèn que forço se pensavon que sarié pas poussible. Es qu’aquelo dimenchado èro cacaluchado de manifestatcioun de touto meno, en coumençant pèr li Journado dóu Patrimòni. Avèn adounc gagna, estènt vesita pèr un grand publi, pèr eisèmple mai d’un milié d’enfant que i’agradèron forço, en particulié, li doucumen e li papié bilengo que meteguerian à sa dispousicioun. Un biais agradiéu em’ajougi de prepara l’aveni… Dins aqueste prougramo, óublidessian pas nimai que lou tèmo chausi èro l’amista entre Prouvençau e Catalan, ilustrado pèr de councert chanu. Dos journado que n’en van prepara d’autro…
Adounc, es lou cor urous que touto la chourmo dóu Couleitiéu Prouvènço gardo soun èime, sa lengo e sa culturo…
À bèn lèu, e longo-mai !…

***

C’est à la veille d’un départ pour la Corse et la Toscane que j’écris cet éditorial, et ce malgré une situation tendue à propos du carburant et du climat social qui s’assombrit comme le temps d’octobre Le risque de « tempête » est fort mais mon humeur est au beau fixe à l’idée de retrouver deux régions à l’identité culturelle forte…
Ainsi ai-je choisi de vous parler du Festival des Fontaines qui s’est déroulé les 18 et 19 septembre derniers à Grans, dans le Parc de la Fontaine Mary-Rose. Dès son élaboration, ce projet avait été conçu de manière precise : un nom, un lieu, un budget, une cible… Et aujourd’hui, alors que les lampions de notre fête se sont éteints, nous pouvons affirmer que nos objectifs ont été atteints… Même si elle a été pendant longtemps délabrée par des gens qui n’ont aucun esprit citoyen ou respectueux de la nature, La Fontaine Mary-Rose est un lieu magique. En accord avec la municipalité de Grans, notre projet visait précisément à œuvrer pour sa réhabilitation.
Les résultats obtenus nous ont donné toute satisfaction, et cela pour plusieurs raisons.
- En ce qui concerne la préservation et la mise en valeur du Parc, ce magnifique espace de prairies ombragées a pu faire l’objet de travaux d’entretiens qui s’avéraient indispensable. Les arbres ont été élagués. Les ruisseaux nettoyés. Le site a pu être préservé des immondices tout au long de notre festival, grâce à des centres de tri disposés çà et là. Le Parc de la Fontaine Mary-Rose pouvait ainsi devenir un lieu magique, et l’écrin d’un éco-festival régionaliste provençal.
- Bien évidemment, le déroulement du Festival des Fontaines n’aurait pas été possible sans le savoir-faire du Collectif Prouvènço. Une nouvelle fois, nous avons été capables de proposer au public une programmation innovante et inventive. Mais nous avons su aussi jouer sur la solidarité et la participation des associations du Pays Salonais. Le tout avec l’appui de très nombreux bénévoles. La convivialité et l’amitié ont fait le reste…
Nous avons obtenu des résultats que beaucoup jugeaient impossibles à réaliser, au cours d’un week-end particulièrement chargé en manifestations, à commencer par les Journées du Patrimoine. La cible a pourtant été atteinte grâce à une très bonne fréquentation, par exemple avec plus de mille enfants qui ont particulièrement apprécié les documents et fiches bilingues mis à leur disposition… Une façon ludique de préparer l’avenir… Dans ce programme, n’oublions pas que le thème choisi était l’amitié entre les Provençaux et les Catalans, illustrée par des concerts d’exception. Deux journées qui en appelleront d’autres…
C’est donc le cœur heureux que toute l’équipe du Collectif Prouvènço garde son âme, sa langue, et sa culture…
A Bientôt


Abonnez-vous en ligne !

Me Dison Prouvènço est un magazine trimestriel bilingue provençal-français édité par l’association Collectif Prouvènço.