Collectif Prouvènço - Uno regioun uno identita uno lengo

N°31 - Me Dison Prouvènço

D 8 novembre 2012     H 09:51     A La Chourmo dóu Couleitiéu     C 0 messages


agrandir

N°31 – Avril 2011 56 pages

Les titres :

• Pub : Les Délices de l’Olivier
• Édito par Jean-Pierre Richard
• Pub : Boucherie Genin
• L’Acamp Generau en quelques mots….
o Vaqui çai-souto lou tèste coumplèt dóu discours que Patrìci Gauthier, faguè, en pur parla marsihés...
o On en a parlé dans la presse...
• Les Brèves
• Antenne d’ouest-Provence – Il y a un siècle décédait Marie-Rose Carias
• Antenne Marseille
o Quelques grains de raisins oubliés sur la vigne…
o Un cous de prouvençau à Paris e sus Franço 2 !
• Antenne 6 – Menton et ses fruits d’or
• Antenne 83
o Gaspard de Besso enfin festeja dins lou Var
o Au Bistrot du Coin
o Flassans, Passé, Présent...
• Antenne 84 – 14e dictée en langue provençale
• Antenne 30 – Deux poids, deux mesures…
• Antenne d’Arles - Une nouvelle Reine pour le Pays d’Arles
• Forum des Alpilles les 16 et 17 avril 2011 à Maussane-les-Alpilles – Le programme
o Les objectifs de ce projet
o Dans la journée du 16/04
o Le dimanche 17/04
o L’enseignement de la langue régionale de la maternelle à l’université
o L’enseignement dans les associations
• Tentative d’occitanisation
o Diplôme de compétence en langue régionale de communication à usage professionnel
o Quand la Felco écrit une lettre ouverte en « oubliant » de la transmettre au Collectif Provence
o C’est Jaurès qu’on manipule !
• Abonnement et adhésion
• Éducation Nationale et langue régionale – Un grand « ami » du Collectif – le très occitaniste Jean salles-Loustau, inspecteur de l’Éducation Nationale
• Festival des Fontaines les 2/3/4/09/2011 à Grans – Le Programme
• Les Us & Coutumes - Et que vivent nos traditions provençales !
• Médecine douce, cuisine, quelques conseils…
• Tradition - Lou vin de sàuvi
• Mot Crousa
• Archéologie – Saint-Gilles du Gard une petite ville rhodanienne au riche patrimoine
• Chronique musicale – Un Barrò prouvençau Jan Gilles
• Pub : Nekouda musique judéo-provençale
• Chronique nature
o Lis abiho, liame entre la naturo e lis ome
o Recette de la tarte aux cerises (liste des produits chimiques…)
• Chronique littéraire – Assimil qu’es acò ?
• Les livres
• Les bonnes tables – Chez Pipo à Nice, sus lou port
• Li biòu
o Discours prononcé lors de la 22e journée des traditions et de rassemblement des gens de la bouvine en hommage à Fanfonne Guilierme
o Aimargues le 6 mars 2011, souvenir Fanfonne Guilierme
• Bulletin de Soutien
• Li mounto-davalo
• Les produits
• Les communes adhérentes

JPEG - 632.9 ko
MDP 31


L’Edito par Jean-Pierre Richard, Président

Vuei, eici, à Castèu-Reinard, es uno journado di grando, e que marquara segur l’istòri de Prouvènço. Perdequé ? Tout simplement parce qu’en 10 ans, le Collectif Prouvènço a fait bouger les choses avec votre aide.

Ensemble, nous avons constitué une force. Et un mouvement social en marche, comme nous nous plaisons à l’affirmer. Vous remarquerez que je n’ai pas dit « politique », ce que nous nous interdisons. Le Collectif Prouvènço affirme depuis toujours qu’il a délégué toute représentativité en ce domaine aux élus – locaux ou nationaux - de toutes tendances.

Le Collectif Prouvènço poursuit donc sa tâche dans de nombreux domaines. Il a réédité le dictionnaire français-provençal de Jules Coupier. Il vient de publier la bande dessinée consacrée à Gaspard de Besse dans sa traduction provençale. Il continue à développer son magazine bilingue Me Dison Prouvènço.

Vuei, la Prouvènço a recounquista soun ounour. L’ounour de sa lengo… Plusieurs exemples significatifs d’actions menées l’année dernière le prouvent de manière éclatante.

Une proposition de loi sur les langues régionales…

Le Collectif Prouvènço est maintenant reconnu comme un interlocuteur essentiel. Non seulement en faveur de notre langue, le provençal, mais bien au-delà, pour ce qui concerne l’ensemble des langues régionales. C’est la raison pour laquelle nous avons rencontré à Paris le député Marc Le Fur, à qui le parti majoritaire au Parlement vient de confier le dossier des langues régionales. Avec lui et avec d’autres – en particulier le député de Salon Christian Kert -, nous avons examiné, et travaillé sur les deux propositions de loi préparées en faveur des langues régionales. L’une est signée par Armand Jung, député alsacien membre du P.S., et l’autre par le même Marc Le Fur, parlementaire breton, de l’U.M.P.

Après examen et réflexion, en dehors de toute approche partisane, nous soutenons résolument la proposition de Marc Le Fur. Le point le plus important est que cette dernière ne prévoit pas la création d’une structure interrégionale chargée de régir ce que l’on appelerait bien sûr « l’occitan ». Cela aurait en effet constitué la mort annoncé du provençal. Car dans une telle organisation, nous aurions forcément été minoritaires, prisonniers des ambitions unificatrices et normalisatrices des occitanistes.

Du festival Me Dison Prouvènço au Festival des Fontaines…

Dès 2001, le Collectif avait créé le Festival Me Dison Prouvènço à Arles. Au fil des ans, cet événement était devenu un grand festival régionaliste de niveau européen. Mais voilà. Sur proposition du bureau, le Conseil d’Administration a décidé de suspendre cette manifestation...

Le Collectif Prouvènço ne pouvait toutefois pas rester sans un festival, qui constitue une vitrine de notre culture. Aussi en avons-nous programmé un nouveau, plus modeste. S’étant déroulé à Grans à la fin de l’été dernier dans un lieu magique, le parc de la Fontaine Mary-Rose, ce nouvel événement a pris pour nom le Festival des Fontaines, en provençal Li Font en Fèsto. Nous avons voulu que ce soit un festival populaire, tourné vers les jeunes. Avec de nombreuses animations pour les enfants.

Il s’agit aussi d’un éco-festival, attaché à une démarche de développement durable. Ainsi est-il réalisé en collaboration avec le Comité Citoyen Agenda 21. Porté par son succès, le Festival des Fontaines devrait vite devenir un événement régional de grande ampleur. Il aura désormais lieu tous les ans, au mois de septembre. Cette année, ce sera les 2, 3 et 4 septembre.

Vers un Observatoire de la langue…

Pourquoi donc avoir pris de telles décisions ?... Plus que jamais aujoud’hui, nous nous devons faire des économies. Et les collectivités territoriales ne peuvent pas tout financer. D’où l’abandon du Festival Me Dison Prouvènço pour accéder au projet majeur du Collectif Prouvènço, la création d’un Observatoire de la Langue et de la Culture Provençales. Depuis de nombreuses années, nous travaillons à ce projet pour lequel la Mairie vauclusienne de Cheval-Blanc nous a proposé une ferme patrimoniale de 400 m²…

Pourquoi un Obsevatoire ? Pour observer, proposer, relayer. Mais aussi pour construire…. Sous l’impulsion d’un Comité d’experts, l’Observatoire s’attachera par exemple à former ceux qui donnent des cours de provençal. Il proposera par ailleurs, entre autres activités, un café numérique musical…

Ce projet est suivi de près par Mohamed Rafai, Conseiller régional d’Arles, et nous devrions tenir prochainement une première réunion sur le sujet avec les représentants de la Région, du Conseil Général de Vaucluse et de la Mairie de Cheval-Blanc.

Un Forum des Alpilles consacré à l’enseignement…

Le Collectif va aussi prochainement organiser un Forum des Alpilles, sur le thème de l’enseignement du provençal. Il se déroulera les 16 et 17 avril prochains dans diverses villes et villages des Alpilles. Le 17 avril, avec le concours et l’aide de la municipalité de Maussane-les-Alpilles, nous nous réunirons pour une synthèse générale, dans la Salle Agora.

Ce forum sera un temps fort de l’action que nous menons en faveur de l’enseignement du provençal. Une motion sera votée. Ell sera ensuite remise aux Recteurs des Académies concernées, au Premier ministre, au ministre de l’Education Nationale, ainsi qu’au Président de la Région.

Plus que jamais, nous sommes donc déterminés à gagner la bataille contre la tentative d’occitanisation de la Provence. Pour cela, il ne faut pas relâcher la pression. Chaque jour, je dis bien chaque jour, il y a des tentatives d’appropriation de notre Provence, tant au niveau culturel qu’identitaire.

Oui, le Collectif Prouvènço est un élément fédérateur dans le paysage provençal. Mais pour gagner la bataille qui nous permettra de rester nous-mêmes, il faut que nous soyons unis, au-delà des intrigues et du nombrilisme de certains. Car c’est ensemble, et uniquement ensemble, sans suprématie de quiconque et dans un esprit d’ouverture et de fidélité à nos valeurs, que nous arriverons à défendre notre langue, notre culture et notre patrimoine.

Non, la Grande Occitanie ne passera pas par la Provence. Pour que demain, nos enfants sachent d’où ils viennent et où ils vont.

Oui, c’est ensemble que nous garderons notre costume. Notre langue. Notre littérature. Notre théâtre. Notre bouvine. Notre drapeau. En un mot, notre identité !

Vivo Castèu-Reinard,
Vivo Prouvènço !

***

Vuei, eici, à Castèu-Reinard, es uno journado di grando, e que marquara segur l’istòri de Prouvènço. Perdequé ? Tout simplamen pèr ço qu’en un desenau d’an, lou Couleitiéu Prouvènço a fa boulega li causo, dóumaci vosto ajudo…

Tóutis ensèn, avèn coustituï uno forço. E u mouvemen souciau en marcho, coume nous agrado de lou dire. Arremarcarés qu’ai pas di « pouliti ». Despièi sa creacioun, lou Couleitiéu Prouvènço afourtis que lèisso la respmounsableta aqui dessus is elegi – loucau o naciounau -, de touto meno e de touto tendènci.

Lou Couleitiéu Prouvènço adounc, persegui soun prefa. A reedita lou diciounàri francs-prouvençau de Jùli Coupié. Vèn de publica la bendo dessinado counsacrado à Gaspard de Besso, dins sa reviraduro prouvençalo. Countùnio d’ameliouri e d’espandi sou magasino bilengo, Me Dison Prouvènço.

Vuei, la Prouvènço a recounquista soun ounour. L’ounour de sa lengo… Proun d’eisèmple marcant d’acioun mendo l’an passa ou moustraran d’un biais clar…

Une proupousicioun de lèi sus li lengo regiounalo…

Lou Couleitiéu Prouvènço, desenant, es recouneigu coume un atour maje. Noun soulamen pèr ço qu’es de nosto lengo, lou prouvençau, mai tambèn pèr tout ço que toco i lengo regiounalo. Es ansin qu’avèn rescountra à Paris, lou deputa Marc Le Fur, en quau lou partit majouritàri au Parlamen vèn de fisa lou doursié di lengo regiounalo. Em’ éu e pièi d’autre – en particulié lou deputa selounen Christian Kert -, regarderian de proche li dous proupousicioun de lèi preparado sus li lengo regiounalo. L’uno es signado pèr Armand Jung, députa alsacian meèmbre dóu P.S., e l’autre pèr lou meme Marc Le Fur, parlamentàri bretoun, de l’U.M.P.

Après agué tira de plan emai proun estudia tout eiçò, soustendren sènso countèsto la proupousicioun de Marc Le Fur. La causo que nous sèmblo la mai impourtanto aqui dessus, es qu’aquelo d’aqui refuso la creacioun d’un ourganisme inter-regiounau carga de beileja soulet ço que ié metrien pèr noum, segur, « l’óucitan ». Talo marrido escasènço aurié marca la mort dóu prouvençau. Car dins uno ourganisacioun d’aquelo meno, sarian esta fourçamen presounié dis ambicioun unificarello e nourmalisarello dis óucitanisto...

Dins d’acamp publi, que li proumiero se faguèron en Arle e à Sant-Roumié-de-Prouvènço, esplicaren au publi nosto chausido. E restaren à l’agachoun sus tout eiçò, qu’es trans qu’impourtant pèr lou destin avenidou de nosto lengo…

Dóu festenau Me Dison Prouvènço au festenau Li Font en Fèsto…
Tre l’an 2001, lou Couleitiéu foundè, en Arle, lou festenau Me Dison Prouvènço. Aqueste evenimen devenguè plan-plan un gran festenau regiounalito, de nivéu éuroupen. Mai vaqui. Sus la proupousicioun dóu burèu, lou Counsèu d’Amenistracioun a decida d’arresta aquel manifestacioun...

Pamens, èro paspoussible qu lou Couleitiéu Prouvènço restèsse sènso un festenau, ço qu’es uno vitrino preciouso pèr nosto culturo. Es ansin que n’en faguerian un nouvèu, ma pichot. S’estènt ourganisa à Grans à la fin de l’estié passa, e dins un rode magi, lou pargue de la Font Marìo-Roso, aquest evenimn nouvèu a pre pèr noum lou de Festival des Fontaines, en lengo-nostro Li Font en Fèsto. Avèn vougu que fuguèsse un festenau poupulàri, vira devers li jouine. Em’un mouloun d’animacioun pèr lis enfant.

S’agis tambèn d’un eco-festenau, estaca au desveloupamen durable, en colulabouracioun emé lou Comité Citoyen Agenda 21. Pourta pèr sun sucès, lou festenau Li Font en Fèso devrié lèu deveni un evenimen regiounau proun impourtant. Se fara desenant chasco annado, en setèmbre. Aqueste an, sara li 2, 3 e 4 de setèmbre.

Devers un Óussservatòri de la lengo…

Perdequ agu li decisiou que venèn de n’e parla ?....es que mai que mai, es mestié d’ecounoumisa. E d’autant mai que li coouleiiveta teritouriao podon pas tout paga. Es acò qu’esplico l’abandoun dóu festenau Me Dison Prouvènço, dins l’escasènço de vèire enfin crea un pour accéder au projet majeur du Collectif Prouvènço, la création d’un de Óussservatòri de la Lengo e de la Culturo Prouvençalo. Despièi proun d’anado, travaian à-n-aquéu proujèt que la Coumuno vau-clusenco de Chivau-Blanc saié lèsto d’ajuda en proupousant de nous baia pèr acò faire un vièi mas de 400 m²…

Perqué un Óussservatòri ? Pèr espincha, proupausa, ajuda. Mai tambèn pèr basti… Souto la beilié d’un Coumitat de saberu, pèr eisèmple, l‘Óussservatòri pourra fourma de gènt à faire de cours publi de lengo… Proupausara pièi, entre autre, un cafè numerique musicau…

Lou proujèt que vaqui es egui deproche paèr Mohamed Rafai, Counseié regiounau d’Arle, e devrian bèn lèu s’acampa pèr travaia aqui dessus emé de reprsentant de la Regioun, dóu Counsèu Genrau de la Vau-Cluso, e de la Coumuno de Chivau-Blanc.

Un Forum dis Aupiho pèr l’ensignamen…

Lou Couleitiéu vai tambèn ourganisa bèn lèu un Forum dis Aupiho, counsacra à l’ensignamen dóu prouvençau. Acò se fara li 16 e 17 d’abriéu qu vènon dins de vilorto e vilag di Aupiho. Emé l’ajudo dóu municipe de Maussano, s’acamparen pièi pèr clav tout dins la Salo Agora.

Aqueste forum sara un tems fort de l’acioun que menan pèr l’ensignamen. Uno moucioun sara voutado. Sara pièi baiado i Reitour dis Acadèmi interessado, au Proumié menistre, au menistre de l’Educacioun Naciounalo, emai au Presidènt de la Regioun.

Mai que mai, adounc, fasèn tout pèr gagna la bataio contro aquéli qu volon óucitanisa Prouvènço. Pèr acò faire, es mestié de pas pas cala dis lis esfos que fasèn…Cade jou, dise bèn cade jour, n’i’a qu’assajon s‘avança si pioun, tant au nivèu culturau qu’identitàri.

O, lou Couleitiéu Prouvènço es un mouvemen acampaire dins lou païage prouvençau. Mai pèr gagna la lucho quenous dounara l’escasènço de resta ço que sian, fau que fugue uni, en deforo di garrouio, ema d’aquéli qu se regado e-long l’embourigo... Qu’es tóutis ensèn, unicamen, sènso que pasres mestreje lis un sus lis autre, e dins un esperit de duberturo, e de fidelita i valour nostro, que pourren apara nosto lengo, nosto culturo, e noste patrimòni.

Noun, la Grand Óucitanìo passara pas pèr la Prouvèno. Pèr que deman, nòsti drole sahon demount tiron e mounte van..

O, es coutrìo gardaren noste coustume. Nosto lengo. Nosto literaturo. Noste tiatre. Nosto bouvino. Noste drapèu. En un mot, nosto identita !

Vivo Castèu-Reinard,
Vivo Prouvènço !


Abonnez-vous en ligne !

Me Dison Prouvènço est un magazine trimestriel bilingue provençal-français édité par l’association Collectif Prouvènço.