Collectif Prouvènço - Uno regioun uno identita uno lengo

N°46 - Me Dison Prouvènço

D 25 octobre 2017     H 17:23     A La Chourmo dóu Couleitiéu     C 0 messages


agrandir

N°46 – Janvier 2015 56 pages

Les titres :

• La une : un Forum militant pèr Prouvènço / Maurice Maréchal nous a quita
• Des nouvelles de l’Observatoire
o Don via la Fondation du Patrimoine
• Édito par Jean-Pierre Richard
• Les Brèves
• Ca s’est passé en Provence
• Pub : Bandiero
• Ça s’est passé en Provence : XVen Pres Micoulau Saboly
• Forum des associations de culture e de tradition provençales – le programme
• Assemblée générale à Cannes – le programme
• Des nouvelles de l’Observatoire
o La « Muraio »
• Pays Arlésien
o Mort du photographe arlésien : Lucien Clergue
o Fréderic Lescot nouveau Président de l’Antique Confrérie des Gardians de Saint-Georges
o Le gardian Jean Mathieu
o Li Mireieto
• Les vœux du Collectif Prouvènço – le programme en Arles
• Pays marseillais
o Sur les traces de Victor Gélu
• Pays d’Ouest-Provence
o Une maison des associations à Grans
o Bello coumençanço pèr Terro de Prouvènço
o Fête des Berger 2014
• Les Alpilles – Fête du PNR
• Pays des Hautes-Alpes – Tallard : l’Union Provençale fête les Mireille d’or et le Concours des jeunes
• Pays gardois – Lis ami de la lengo d’o… Amis du Collectif Prouvènço
• Pays varois – Lei journado dóu vin cue au Plan de la Tourre
• Pays des Pluralité des langues régionales
o Quand on a passé les bornes… on n’a plus de limites
o An pas lou dre de vira uno obro dins uno autre grafìo
o Pèr rire un pau… les noum di regioun nouvelàri
o L’exemple valencian
o Quand une certaine presse joue avec le feu…
o Conseil académique des langues régionales
• Made in Prouvènço – Le petit épeautre de Haute-Provence
• Fiche ludique
o Recette : mijotée d’épeautre à l’agneau
o Un pau de lengo
o Mots croisées
o Un pau de gramatico
• Patrimoine musical
o L’opéra Mireille en Avignon
• Musique :
o Cortésia
o Lei Gabian
o Guy Bonnet et Éric Breton
o Le Condor 2015 une belle année en perspective
• 2014 année Mistral : Frédéric Mistral et sa pensée 100 ans après sa mort
• Patrimoine : Un village comtadin Cheval-Blanc
• Chronique littéraire : André Resplandin
• Les Livres
• Abonnement, adhésion
• Hommage :
o Maurice Marechal
o Simone Zamboni
o Joseph Aprin
• Mounto-davalo
• Carnet rose
• Pub : Api Control


L’Edito par Jean-Pierre Richard, Président

Cars ami legèire,

Vous escrive dins aquéli darrié jour de l’an 2014 que s’acabo. Vaqui perqué me sèmblo impourtant de vous baia mis empressioun sus quàuquis evenimen qu’an marca touto aquelo pountannado…

2014 fuguè uno annado de counmemouracioun, em’un moulounas d’óumenage à Frederi Mistral, que mouriguè i’a un siècle. Acò dounè l’escasènço au Felibrige, istitucioun foundado pèr lou meme Mistral, de resta sus lou davans dóu pountin mediati, emé forço inaguracioun e de dicho. Segur qu’aquéli manifestacioun soun necessàri. Mai n’i’a pas proun d’acò. Es pas en parlant de « lengo d’o » quouro li autre dison « óucitan », - idèio que s’escound pèr darrié…-, que li causo anaran miés…

Pèr lou Couleitiéu Prouvènço, l’annado fuguè tambèn clafido d’evenimen de touto meno ; Forum dis assouciacioun prouvençalo de Maussano, Festenau Li Font en Fèsto de l’Ilo, participacioun atravalido i fèsto mistralenco de Maiano, parucioun dóu libre Sang et Or : un drapèu éuroupen pèr Prouvènço. Es tambèn necite d’evouca tambèn un cop de mai – e subre-tout !...- , un proujèt majour. L’Ósservatòri de la lengo e de la culturo prouvençalo, que noste Couleitiéu en es lou baile, ajuda pèr li milié de gènt, d’assouciacioun, de couleitiveta territourialo. Durènt tout l’an, deguerian pati di suvencioun mai que mai apichounido, atribuïdo pèr noste founciounamen, à leva d’aquéli baiado pèr lou Counsèu Generau di Bouco-dóu-Rose. Aquelo couleitiveta nous a adu un soustèn en raport emé nòsti souvèt. La majo part dis autre partenàri nostre restèron fidèu à sis engajamen. Citaren pèr eisèmple lou Counsèu Generau de la Vau-Cluso e soun Presidènt Glaude Haut, li Presidènt di Pargue Naturau Regiounau dóu Luberon, dis Aupiho, di coumuno, em’en proumié lou vilage de Chivau Blanc, mai tambèn de vilo coume Berro e soun Proumié Conse Sèrgi Andreoni o lou deputa-Conse de Cavaioun, Jan-Glaude Bouchet. E pièi, bèn entendu – acò ‘s que la debuto…-, i’a lis adesioun à nosto assouciacioun de vilo coume Aubagno, Lançoun, Port-Sant-Louvis, que nous fan plesi qu’es pas de dire.

La Regioun, pèr quant à-n-elo, remandè li suvencioun previsto en febrié au mes d’abriéu. Acò nous fourcè de paga tin-tin plusiour milé d’éurò, tira de nòsti boursoun pèr que nosto assouciacioun noun manjèsse la granouio. Fin finalo, li suvencioun esperado fuguèron voutado, mai em’uno manco de 20%. Dins lou bout de l’an 2014, eiçò nous vai fourça, un cop de mai, de batre lou rampèu e de presta de nòsti sòu davans uno situacioun, que devèn ubuesco. D’un coustat, nous afourtisson que nous van presta ajudo dóu biais necessàri. Mai de l’autre, countùnioun de sagata li suvencioun, maugrat lou pache counclu entre la Regioun e nosto assouciacioun. Es-ti un biais de nous coupa l’enavans, de nous desmoubilisa, o tout simplamen dins l’espèr de nous faire cabussa ?... Pèr nautre, acò’s seguramen pas la realita. Lou Couleitiéu es trop impourtant. D’aiours, à sa demando, aguerian i’a gaire uno longo reünioun emé de representant de la Regioun. Dos ouro de discussioun emé lou Capo de Gabinet dounè en tóuti l’escasènço de baia sis argument e sis idèio. Un acamp, fruchous mai emé de coundicioun nouvello pèr nautre, e meme mai tihouso, pèr qu’aguessian aperaqui 30% di finançamen pèr la restauracioun dóu Mas Sant Pau, que dèu assousta l’Óusservatòri.
Devèn respondre à-n-aquéli nouvéli demando. Emé vous-autre, emé noste cent-vintenau de Coumuno que soun aderènto, sènso óublida lis assouciacioun que nous baion soun soustèn. E pourtaren la discussioun sus la necessita que Prouvènço ague, enfin, un ourganisme pèr avaloura sa lengo e sa culturo, pèr que fuguen enfin au nivèu di gràndi regioun lenguistico de Franço. Devèn se moubilisa pèr faire bàrri de cor contro quàuqui mouvemen que soun forço minouritàri, e que volon impausa uno Prouvènço óucitano, e que capiton pèr se faire de fàussi reclamo, dins de media en bousco de pretendudo infourmacioun que n’en soun pas… Aqui, i’a qu’uno realita que comto. La Prouvènço es pas óucitano !...

Vautre qu’avès dins lou cor l’amour de nosto Regioun, sa lengo e sa culturo, ajudas-nous. Venès participa i grand debat qu’ourganisaren en 2015 dins touto la Prouvènço. La verita fenis toujour pèr s’impausa, e lou bon òli vèn toujour au dessus. Fau espera que la Regioun e soun Presidènt, Michel Vauzelle jougaran un role majour dins lou proujèt de l’Óusservatóri que devrié, enfin, vèire lou jour en 2015.

En moun noum, emai aquéu dóu Couleitiéu Prouvènço, vous mande tóuti mi vot pèr uno bono annado, e uno bono santa. Et que Prouvènço garde soun ounour. Aquelo d’uno grando Regioun qu’a pas vergougno de si tradicioun, de sa culturo e de sa lengo, lou PROUVENÇAU.

***

Chers amis lecteurs, je vous écris dans les derniers jours de l’année 2014. Aussi me semble-t-il utile de vous donner mes impressions sur quelques événements qui ont marqué cette période.

2014 fut une année de commémoration, avec d’innombrables hommages à Frédéric Mistral disparu voilà 100 ans. Cela a permis au Félibrige, institution fondée par le même Mistral, d’occuper le devant de la scène médiatique avec force inauguration et discours. Certes, ces manifestations sont nécessaires, mais pas suffisantes. On ne se rachè te pas en parlant de « langue d’oc » quand les autres parlent d’occitan, idée qui se cache derrière…

Pour le Collectif Prouvènço aussi, l’année fut riche en évènement ; Forum des associations provençales de Maussane, Festival des Fontaines à l’Isle-sur-la-Sorgues, participation active aux fêtes mistraliennes de Maillane, sortie du livre Sang et Or : un drapeau européen pour la Provence, de notre ami Rémi Venture… Cependant, il est aussi – et surtout !...- nécessaire d’évoquer ici une fois de plus un projet majeur. L’Observatoire de la langue et de la culture provençale, initié et porté par le Collectif Prouvènço, mais aussi par des milliers de personnes, des associations, et des collectivités territoriales. Durant toute cette année, nous avons eu malheureusement à subir une baisse importante des subventions de fonctionnement accordées, à l’exception de celles du Conseil général des Bouches-du-Rhône. Cette collectivité nous a apporté un soutien à la hauteur de nos espérances. La plupart des différents partenaires restent fidèles à leurs engagements. On citera notamment le Conseil Général du Vaucluse et son Président Claude Haut, les Présidents des Parcs Naturels Régionaux du Luberon, des Alpilles, de communes, avec le village de Cheval Blanc en première ligne, mais aussi des villes comme Berre l’Etang et son maire Serge Andreoni ou encore le Député-Maire de Cavaillon Jean-Claude Bouchet. Bien entendu, et ce n’est qu’un début – il y a aussi l’adhésion à notre association de villes comme Aubagne ou encore Lançon de Provence, Port Saint Louis…nous donne du baume au cœur.

La Région, quant à elle, a reporté les subventions prévues en février au mois d’avril. Cela nous a contraints à réinjecter plusieurs dizaines de milliers d’euros pour ne pas faire faillite. Les subventions attendus ont été finalement accordées, mais avec une baisse de 20%. En cette fin d’année 2014, cela va nous amener une fois de plus à faire appel à nos deniers personnels, afin de faire face à une situation qui devient ubuesque. D’un côté, on affirme que l’on va nous apporter toute l’aide nécessaire. Mais de l’autre, on continue à baisser les subventions, malgré un accord tacite qui avait été conclu entre la Région et notre association. Est-ce une façon de nous démoraliser, de nous démobiliser, ou tout simplement de nous faire disparaitre ? Nous ne le pensons pas. Le Collectif est trop important. D’ailleurs, à sa demande nous avons eu une longue réunion contact avec des représentants de la Région. Deux heures de discussions avec le chef de cabinet ont permis à chacun d’exposer ses arguments, ses idées. Une discussion positive, mais avec des conditions nouvelles pour nous, mettant la barre plus haut, pour accorder environ 30% du financement de réhabilitation du Mas Saint Paul pour abriter l’Observatoire. Nous allons donner une réponse à ces exigences. Avec vous, avec nos 120 communes adhérentes ainsi que l’appui des associations qui nous soutiennent. Et nous porterons le débat sur la nécessité pour la Provence de se doter d’un organisme en faveur de la promotion de sa langue et de sa culture, afin que nous soyons enfin au niveau des grandes régions linguistiques de France. Nous allons devoir nous mobiliser pour faire face à quelques mouvements ultra minoritaires qui voulent imposer une Provence occitane, et qui parviennent à bénéficier d’une propagande éhontée de la part de quelques médias à la recherche de fausses informations prétendument « médiatiques. Or, il n’y a qu’une réalité incontournable : la Provence n’est pas occitane !
Vous qui avez dans le cœur l’amour de notre Région, sa langue et sa culture, aidez-nous. Participez aux grands débats que nous allons organiser en 2015 dans toute la Provence. La vérité finit toujours par triompher. La Région et son Président Michel Vauzelle joueront, nous l’espérons sincèrement, un rôle majeur dans le projet de l’Observatoire, qui doit impérativement se concrétiser en 2015.

En mon nom, au nom du Collectif Prouvènço, je vous souhaite une bonne année, une bonne santé. Et que la Provence garde son honneur. Celui d’une grande Région qui n’a pas honte de ses traditions de sa culture et de sa langue, le PROVENÇAL.

Jean-Pierre RICHARD
Président du Collectif Prouvènço


Abonnez-vous en ligne !

Me Dison Prouvènço est un magazine trimestriel bilingue provençal-français édité par l’association Collectif Prouvènço.