Collectif Prouvènço - Uno regioun uno identita uno lengo

N°48 - Me Dison Prouvènço

D 25 octobre 2017     H 17:22     A La Chourmo dóu Couleitiéu     C 0 messages


agrandir

N°48 – Juillet 2015 56 pages

Les titres :

• La une : Gardaren Prouvènço
• Affiche : Mèfi ! Prouvènço reguigno !
• Édito par Jean-Pierre Richard
• Agenda du Collectif Prouvènço
• Gardaren Prouvènço : Réunion de la coordination à Arles
• Pub : Le Condor à Orange (horaire du car)
• Les Brèves
• Ça s’est passé en Provence
• Les Théâtrales en Luberoun – Compte rendu
• Les Alpilles
o Un nouveau Président pour les amis de Charloun Rieu
• Pub : Salon de Provence
• Pays Marseillais
o Sur les traces de Victor Gélu
o Lou Prouvençau ei Peno Mirabèu
o Osco e gramaci au Couquet de Castèu-Nouven
• Pays d’Ouest-Prouvènço
o L’Escolo dis Arnavèu – 40 ans au service de la cause provençale
o Le centre Mas-Felipe Delavouët « Oustau dis Ilustre »
o Grans - il y a un plus d’un siècle
o Grans – Fête des Foins
• Pays Gardois
o 26ieme fête de la vannerie à Vallabrègues
o Lis ami de la lengo d’o an fa l’aiòli
• Pays des Alpes-Maritimes –Li Pounchu : Patrimòni de Mieterrano
• Pays Vauclusien
o Exposition de Reneissènço à Arles
o L’Embelido Cavaillon ensemble folklorique comtadin
• Les nouvelles du Piémont : Roumiage de Coumboscuro 2015
• Libre avejaire :
o Reforme du Collège de 2016 – L’errance et la vacuité
o Lis epi, mai qu’es acò ?
• Actualités :
o Interdiction de l’Encierro à l’Eyraguaise
o Aquesto cop la coupo es pleno que nous vèn di franchimand !
• Pluralité des langues régionales
o L’occitan : Mythe et mystification
o Langues régionales : l’exemple cévenol
o Lu dans la Provence du 14/16/15 un article tendancieux sur les langues régionales
o Un exemple significatif de la tactique occitaniste
• Promotion « Patrimoine » pour Remi Venture
• AELR
o Charte européenne : L’AELR interpelle le Président de la République
o AELR en pays nissart
• Made in Prouvènço
o Produit en Provence un nouveau label de qualité
o La Compagnie Events devient IDzia
• Chronique nature
o Randonée : Saint-Savournin les aptes, lis aiguié
• Fiche ludique
o Mots croisés
o Un pau de gramatico
• Fondation du Patrimoine – don pour l’Observatoire
• Paysage : Se parlavian de Rochefourchat
• Patrimoine : Course de Satin la fête du cheval Camargue
• Patrimoine musical : Maurice Maréchal, tambourinaire et troubaire marsihés
• Musique - Crous e Pielo concert d’anniversàri
• Les livres
• Adhésion - Abonnement - Souscription
• Chronique littéraire :
o Les 50 ans de l’Astrado Prouvençalo
o Reneissènço dóu Roure
• Commémoration – Avignon célèbre Jean-Henri Fabre
• Li Mounto-Davalo e brèves
• Pub : Api Control


L’Edito par Jean-Pierre Richard, Président

Pèr aro, semblarié que nosto Prouvènço restèsse espagnado pèr la calourasso qu’ensuco uno bono part de la Franço, maugrat un recaufamen climati qu’es pas uno visto simplasso de l’esperit. Pèr quant à iéu, ié vese un signe que pòu mena quàuquis-un de coumprene li resoun dounant la bono esplico sus la tradicioun de la siesto e dóu penequet, dins nosto regioun. Es que vènon d’aceta l’adoubamen dis ouràri, pèr lou travai d’estiéu. Eiçò’s la bello provo que nòsti rèire èron de gènt sena. Travaiavon d’ouro, lou matin. Fasien pauseto dins li moumen li mai caud de la journado, avans que de mai se metre à l’obro à jour fali. Sarié bèn que li teinoucrate de Brusselo sourtiguèsson di burèu climatisa mounte soun de-longo encabana, pèr miés counèisse lou biais particulié di regioun miejournalo e mieterrano...
Dins li tèms que sian, me sèmblo important d’insisti sus une realita que se pòu pas nega. Es indispensable de favourisa mai que mai l’unioun di Prouvençau, à l’entour de nosto ecounoumìo e de nosto culturo. L’óublidanço di garrouio e dis óupousicioun, acò ’s uno questioun vitalo pèr l’aveni de nosto Causo, tant coume l’unioun dins l’Acioun. La manifestacioun dóu 24 d’óutobre que vèn sara un sucès se poudèn s’acampa dins uno couourdinacioun recampant tóuti li biais e li sensibleta : li païsan, li manadié, li militant dis assouciacioun culturalo e de mantenènço. Tóuti aquéli que se pènson que Prouvènço dèu resta la Prouvènço. Emé si tradicioun, si coustume, sis us, si carreto ramado, sa fe di biòu. E sa lengo : lou prouvençau.
Lou 2 de juliet passa, un grand pas vèn d’èstre fa pèr acò faire. Es au mas de la Chassagno, un rode astra de la Camargo, que de representant di gràndis assouciacioun culturalo prouvençalo an crea uno couourdinacioun pèr que nosto manifestacioun dóu 24 d’óutobre fuguèsse un grand sucès. Ço qu’alor fuguè decida, es l’unioun, dins aqueste proujèt coumun, de tóuti lis atour que fan nosto identita e nosto culturo prouvençalo, sènso óublida nóstis ami dis àutri lengo regiounalo que fan targo emé nautre. Em’acò, es tout noste territòri qu’es à mand de chanja pèr sèmpre. Anen counquista noste dre à la paraulo, e faire que nòsti proupousicioun saran escoutado dins lou grand debat sus nosto terro : la PROUVÈNÇO.
Au bèu mitan d’aquest mes de juliet, se retroubaren pièi à Chivau-Blanc pèr uno sesiho de travai. Acò sara lou darrié coumbat pèr noste Óusservatòri. De-fèt, esperan que la Regioun, soun amenistracioun, sis elegi, coumprendran enfin qu’es mestié de respeta si proumesso e sis engajamen. Pèr quant à nautre, avèn susa de clavèu rouvihous pèr faire capita noste proujèt, en adoubant d’un biais nouvèu soun ourganisacioun, en espargnant de sòu lou mai poussible pèr ço qu’es de la restauracioun dóu mas, en adusènt enca mai de causo venènt dóu Couleitiéu, etc... Se, pèr malur, un pache s’encapavo impoussible, se viraren dóu coustat di candidat is eleicioun regiounalo.
Li vacanço soun aqui. N’en fau aprouficha, que la rintrado sara tihouso !

***

Pour l’instant, notre Provence reste épargnée par une canicule qui sévit dans la majeure partie de la France, malgré un réchauffement climatique qui n’est pas une simple vue de l’esprit. Pour ma part, j’y vois un signe qui peut amener certains à comprendre les raisons de la sieste dans notre région. On vient effet d’accepter que les horaires de travail soient aménagés et décalés durant la période estivale. Cela démontre le bon sens de nos anciens. Ils travaillaient tôt le matin, se reposaient durant les heures chaudes, pour finir le travail à la tombée de la nuit. Il serait souhaitable que les technocrates de Bruxelles sortent de leurs bureaux climatisés pour mieux connaître la situation particulière des régions méditerranéennes.
Par les temps qui courent, il me semble important d’insister sur une réalité de plus en plus incontournable. Il est indispensable de favoriser le plus possible l’union des Provençaux autour de notre économie et de notre culture. Le dépassement des clivages est une question de survie pour l’avenir de notre Cause, tout comme la solidarité dans l’action. La manifestation du 24 octobre prochain sera un succès si nous nous rassemblons dans une coordination regroupant toutes les sensibilités et les activités : paysans, manadiers et éleveurs, bénévoles militant dans des associations culturelle et de maintenance. Tous ceux qui pensent que la Provence doit rester la Provence. Avec ses traditions, ses costumes, ses us, ses carreto ramado, ses cultures taurines. Et sa langue, le provençal.
Le 2 juillet, un pas important vient d’être franchi. C’est au Mas de la Chassagne, haut lieu symbolique de la Camargue, que les principales associations de culture provençale ont créé une coordination en vue de faire de notre manifestation du 24 octobre un grand succès. Ce qui a été alors décidé, c’est l’union de tous les acteurs qui font notre identité et notre culture provençales sans oublier nos amis des autres langues régionales. Cela est de nature à changer la face de notre territoire. Nous allons reconquérir le droit à la parole, et susciter la prise en compte de nos propositions dans le débat sur notre territoire ; la PROVENCE.
A la mi-juillet nous nous retrouverons ensuite à Cheval-Blanc pour une réunion de la dernière chance à propos de l’Observatoire. Nous espérons en effet que la Région, son administration, ses élus, reviendront enfin au respect de leurs engagements. Quant à nous, nous avons fait tous les efforts nécessaires pour arriver à un accord : remaniement de l’organisation de notre établissement, baisse considérable de l’investissement en réduisant au maximum les dépenses de réhabilitation, important apport du Collectif dans la structure, etc. Si par malheur nous n’arrivions pas à cet accord, nous nous tournerons vers ceux qui sont candidats aux régionales.
Les vacances sont là, profitez-en ! La rentrée sera difficile !
Jean-Pierre Richard


Abonnez-vous en ligne !

Me Dison Prouvènço est un magazine trimestriel bilingue provençal-français édité par l’association Collectif Prouvènço.