Collectif Prouvènço - Uno regioun uno identita uno lengo

N°54 - Me Dison Prouvènço

D 25 octobre 2017     H 17:50     A La Chourmo dóu Couleitiéu     C 0 messages


agrandir

N°54 – Janvier 2017 72 pages

Les titres : Toute la Provence avec L’Ousservatòri

• Pub : Salon-de-Provence
• Sommaire/Ours
• Édito par Jean-Pierre Richard
• Le Site internet du Collectif fait peau neuve
• Les Brèves
• Bilan pour l’année 2016
• 17° Assemblée Générale à Marseille (CD13) – Le programme
• Abonnement et adhésion
• Présentation des Vœux du Collectif – Le programme
• Programme 2017
• Pub : Château Virant
• L’Observatoire : Le projet de création voté par la Région
o En Séance plénière du 16/12/16
o Le financement
o Un outil pour maintenir, promouvoir et mesurer….
o Fondation du Patrimoine
• Pub : L’Agneau de Maussane
• Forum des Association de culture et de tradition Provençales
o Pré-inscription des associations
• Actualité – Conférence permanente des Arts et de Culture au cœur des territoires
• Esprit du Sud 13 – Pour les libertés et la diversité des cultures (Chartre)
• Pub : Paul Ricard Méjanes
• Pays arlésien : La bramadisso de l’amoulaire
• Pays varois : Lei Brego Rouge
• Pays vauclusien : La Truffe
• Pays marseillais :
o Conférence sur les bateaux traditionnels
o Made in Marseille : le premier magazine régional d’activités positives
• Pays d’Ouest-Provence : 41° fête des bergers à Istres
• Les Alpilles :
o Charloun Riéu festeja au Paradou
o Soleil FM - Maintenir, parler et diffuser notre belle langue provençale sur les ondes
• Pays salonnais
o Noel en Terre de Prouvènço
o Adessias Thierry Thurin
• L’Étang de Berre – Un eldorado pour la Provence
• L’AELR - Bella Napoli : une association pour retrouver son identité
• Pluralité des langues régionales
o Des droits linguistiques en France ? Une Glottophobie d’état
• Libre avejaire
o Zoumai Aqui encò dis Oc ! D’aquelo virado
• Mots Croisés
• Li Biòu
o La Course Camarguaise Qu’es Acò ?
o La Bouvino les mots pèr lou dire
o La Prouvènço, uno mescladisso
• Edition : Tintin en prouvençau : uno aventuro couleitivo
• Les livres
• Patrimoine : Saint Rémy rend hommage à Marcel Bonnet
• Musique
o 2017 une année riche pour le Condor
o L’Académie du Tambourin : Concert de Noel
• Made in Prouvènço : Mathieu Lustrerie L’art et la lumière
• Chronique nature :
o Visite à Château-Bas de Vernègues
o Randonnée : le Revest du Bion
• Li Mounto-Davalo
• Nous an quita :
o Jean Marc Courbet
o Gilbert Chantriaux
• Pub : Api Control

L’Edito par Jean-Pierre Richard, Président

En aquesto debuto d’annado 2017, es de causo de la vido-vidanto que tafuron li Prouvençau : la fre, la gripo, lou pres de la pretòli que mounto, tant coume aquéu di taus d’interés. La poumpo di Rèi mai que mai carivèndo, sènso óublida lis eleicioun que vènon… Mai ço que secuto lis óucitanisto, es la creacioun de noste Óusservatòri de la lengo e de la culturo prouvençalo ! Aqui, li loup sorton dóu bos. Li mai gròssi messorgo soun permesso e fan flòri dins sa prèisso, tant coume sus la telaragno de l’internet. N’en voulès d’eisèmple goustous ? Se ié parlo de l’óucitan, que sarié « au-dessus dóu prouvençau » (sic). Di suvencioun grandarasso que sarien baiado is aparaire de la lengo prouvençalo que sian E pièi, i’a touto uno sequèlo d’insulto. Sian trata d’incoumpetènt, de naciounalisto, de secessiounisto... En realita, tout eiçò vai à rebous de la realita. Es lis óucitanisto que soun pèr uno entita artificialo qu’a jamai eisista. E que soun incapable de mena sis afaire. En fasènt que de pachoucarié, despensèron un moulounas de senepo dóumaci de suvencioun forço mai grosso que li nostro… « Lou bon Diéu pago tard, mai pago larg », dis un prouvèrbi prouvençau… Es qu’aro, aquéli gènt pagon lis annado de foulié que li poudé en plaço lis engavachè, ço qu’es plus lou cas vuei.
Basto. Fau ana de l’avans. Lou 13 de janvié, sara sagela lou pache que ligo desenant lou Couleitiéu Prouvènço, li Counsèu Despartamentau di Bouco-dóu-Rose e de Vau-Clauso emai la Regioun, pèr la creacioun l’Óusservàtori. Lou printèms veira uno nouvello edicioun dóu Forum, à Maussano. Aqui, lou dissate 8 d’abriéu, proupousaren noste proujèt, qu’es mai que mai dubert à la discussioun, emé tóuti aquéli que volon travaia sus la culturo, li tradicioun e la lengo prouvençalo. Car nous-autre, aman ! O, aman la lengo ! Mai tambèn li drùdi e numeròusi tradicioun de Prouvènço. Nous-autre, sian afeciouna pèr la bouvino, lou coustume, lou tiatre, la literaturo. Lou cinema, la cansoun, la musico. Li fèsto nostro, li Sant-Aloi, la targo, li bocho, e n’en passe... Tout ço que fai nosto civilisacioun, que fai lingueto en tóuti ! E pièi, nous-autre, sian pas de seitàri. Mai sian pamens d’acord en plen emé la declaracioun dóu Presidènt Estrosi : « Nous baissons les subventions des Calandretas (escolo privado óucitano en Prouvènço, N.D.R.) car vous ne respectez pas la pluralité des langues d’Oc ».
Vaqui perqué l’aveni s’encapo trelusènt pèr aquéli qu’esperavon la foundacioun d’un ourganisme vouda au prouvençau, creacioun qu’es desenant facho. Durènt mai de dès annado, lou Couleitiéu Prouvènço a jamai crida sebo. De-longo, se batiguè contre de contro-istaire, amata dins lis amenistracioun, en particulié dins l’Educacioun Naciounalo. Adounc, disènt tóuti nòsti gramaci à la Regioun e à soun Presidènt qu’a tengu la proumesso que faguè avans lis eleicioun.
Dins aquesto fin d’annado, venèn d’acaba uno nouvello aventuro de Tintin en prouvençau ; Li Beloio de la Castafioro. Venèn de publica 20 000 eisemplàri d’un fascicle qu’a pèr titre La Bouvino, li mot pèr lou dire. Nosto chourmo es en trin de feni un autre librihoun, tambèn tira à 20 000 esemplàri, e que sara tambèn espandi à-gràtis ; Le provençal, qu’es acò. Un libret didascali sus la lengo prouvençalo, qu’es au cor de nosto culturo. Es ansin que l’aveni a fa reparacioun…

Pèr la Prouvènço, adounc, l’annado coumènço tras que bèn. Aro, sara mestié de countunia de s’endraia sus lou bon camin.
Bono annado.

***

En ce début d’année 2017 les préoccupations des Provençaux sont d’ordre pratique : le froid, la grippe, les augmentations des carburants, la remontée des taux d’intérêt. Le prix de la galette de Rois, mais aussi les élections à venir… En revanche, ce qui préoccupe les occitanistes c’est la création de notre Observatoire de la langue et de la culture provençales ! Et là, les loups sont sortis de leur tanière. Les plus gros mensonges sont permis et font florès dans leur presse et sur les réseaux sociaux. Des exemples ? La suprématie de l’occitan sur le provençal (sic). Des subventions « hénaurmes », qui seraient consenties aux défenseurs de la langue provençale que nous sommes. Et puis vient tout l’arsenal d’injures. Nous sommes traités d’incompétents, de nationalistes, de sécessionnistes… En fait, c’est absolument l’inverse. Ce sont les occitanistes qui défendent une entité artificielle et qui n’a jamais existé. Ce sont eux qui sont incapables de gérer. Ils ne produisent que du bla-bla, ayant dépensé tant et plus grâce à des subventions beaucoup plus grosse que les nôtres… « Le bon Dieu se paie tardivement mais largement », dit un proverbe provençal. Car maintenant, ils paient les années folles où les pouvoirs en place les alimentaient copieusement, alors que ce n’est plus le cas.
Soyons positifs. Le 13 janvier , sera scellé l’union entre le Collectif Prouvènço, le CD13, le CD84 et la Région pour la réalisation de l’Óusservàtori. Le printemps verra une nouvelle édition du Forum, à Maussane-les-Alpilles. Dans ce cadre, le samedi 8 avril, nous proposerons notre projet, qui reste ouvert à la discussion, à tous ceux qui veulent travailler sur la culture, les traditions et la langue provençales. Car nous, nous aimons ! Oui, nous aimons la langue ! Mais aussi les très nombreuses traditions de Provence. Nous, nous aimons la tauromachie, le costume, le théâtre, la littérature. Le cinéma, la chanson, la musique. Nos fêtes populaires, les Saint-Elois, les joutes, les jeux de boules, et j’en passe… Tout ce qui constitue notre civilisation, si enviée. Et puis nous, nous ne sommes pas sectaires. Mais nous souscrivons à la déclaration du Président Estrosi : « Nous baissons les subventions des Calandretas (écoles privées occitanes en Provence, N.D.R.) car vous ne respectez pas la pluralité des langues d’Oc ».
En conséquence, l’avenir s’annonce radieux pour tous ceux qui attendaient la fondation d’un organisme dédié au provençal, création désormais actée. Durant plus de dix années le Collectif Prouvènço n’a jamais baissé les bras, n’a jamais cessé de se battre contre un adversaire tapi dans les administrations, et notamment au sein de l’Education nationale. Merci donc à la Région et à son Président qui a tenu sa promesse d’avant les élections.
En cette fin d’année nous venons de produire un nouvel album des aventures de Tintin en provençal ; Li Beloio de la Castafioro. Nous venons de publier 20 000 exemplaires d’un fascicule bilingue intitulé La Bouvino, li mot pèr lou dire. Notre équipe met une dernière main sur un autre ouvrage, également tiré à 20 000 exemplaires et lui aussi distribué gratuitement ; Le provençal, qu’es acò. Un livret didactique sur la langue provençale, qui est au cœur de notre culture. Ainsi la vérité sera rétablie.

Pour la Provence l’année débute sous les meilleurs auspices. Faisons en sorte de tracer le chemin.
Bono annado.
Jean-Pierre Richard


Abonnez-vous en ligne !

Me Dison Prouvènço est un magazine trimestriel bilingue provençal-français édité par l’association Collectif Prouvènço.