Collectif Prouvènço - Uno regioun uno identita uno lengo

N°55 - Me Dison Prouvènço

D 25 octobre 2017     H 17:52     A La Chourmo dóu Couleitiéu     C 0 messages


agrandir

N°55 – mai 2017
72 pages

Les titres : Les Théâtrales en Luberoun

• Pub : Le Condor à Salon de Provence
• Sommaire/Ours
• Édito par Jean-Pierre Richard
• Les Brèves
• La « Boutico » pour les nuls
• Les Théâtrales en Luberoun : le programme
• Présentation des Vœux du Collectif – Compte rendu
• 17° Assemblée Générale à Marseille (CD13) – Compte rendu
• Forum des Association de culture et de tradition Provençales – Compte rendu
• Les Alpilles : le Temps retrouvé à Maussane
• Pays salonais : un été à Lançon-Provence - 4 festivals sinon rien !
• Pays alpin : fête du peuple provençal
• Pays d’Aix : 60° Edition de la bénédiction des chevaux et des cavaliers de Calas
• Pays marseillais : Lou rebroundàgi en Prouvènço
• Pays Gardois : Fiançailles sous le second empire : une union entre Provence et Naples
• Pays Vauclusien :
o Conservatoire du costume contadin – exposition « L’élégance du noir »
o Dictée en langue régionale à Bédarrides – Le palmarès
o En balade avec Parlaren le Pontet
o Fèsto de la Respelido avec L’Embelido Cavaillon
• Pays arlésien : Naïs Lesbros, XXIIIe Reine d’Arles
• Pluralité des langues régionales
o Élections présidentielles : et les langues régionales ?
o Ma cafetière vient de tomber en panne…
o Agrégation pour les professeurs de langues régionales
o L’enseignement des langues régionales : des disparités dans l’espace français
o Es totjorn la meteissa cançon ! (sic)
• Made in Prouvènço : Bellis Nobilis : beauté vrai aux plantes sauvages
• Mots Croisés
• Abonnement et adhésion
• Patrimoine : Le Roudelet Felibren de Château-Gombert : pour un folklore vivant !
• L’AELR : Naples-Provence identita e apartenènci
• Chronique littéraire : Mirèio, uno epoupèio ! part 1
• Les livres
• Carnet Rose : Lexie Genin
• Libre avejaire
o Marc Salanié : L’estrangié e li santon
o Jeannine Castanet-Lavandet
• Musique :
o Marius Toutée, jouine tambourinaire
o Uno activité intense pour les troubadours Galapiat
o Cortésia en résidence à la regie culturelle régionale
o Trénincorsa « Barba e capeli »
o Le Condor les dates estivales
o « Symphonie Provençale » : Guy Bonnet et l’orchestre régional d’Avignon-Provence
• Li biòu :
o La darriero « Charloutado »
o La Bouvino li mot pèr lou dire…
• Hommage :
o Rose Aymes
o Denis Gouin
• Li Mounto-Davalo
• Nous an quita :
o Pierre de Montgolfier
o Jean Lafont
• Pub : Api Control


L’Edito par Jean-Pierre Richard, Président

Dins aquelo pountannado que sian engavacha de pouliticarié, auriéu proun ama evouca de joio simplasso. D’uno escourregudo campèstro au bèu mitan d’aquéu galant printèms. D’uno taulejado emé d’ami, ié parlant di proublèmo que podon agué li viticultour emé la plouvino, bon biais pèr nous ramenta que la primo pòu èstre tihouso. Mai vaqui. L’atualita que nous toco, nous-autre, lis aparaire de la lengo e de la culturo prouvençalo, me forço d’agué un regard criti sus quàuquis elegi o candidat. De-fèt, n’i’a que soun subre-tout en bousco de recouneissènço, dins l’escasènço de mai que mai s’espoumpi ’mé de poutènci, de poudé, e d’argènt… Aquéli d’aqui soun d’eisèmple marrit pèr uno Republico que, de cop que i’a, ameritarié mai lou titre d « bananiero » que de resta fidèlo à sa deviso : Liberta, Egalita, Fraternita.
Au countràri, aquéli qu’obron pèr lou bèn coumun, acetant si respounsableta, aquéli que travaion pèr uno soucieta mai umano, s’encapon, proun souvènt mau recoumpensa. Es tèms de denouncia tóuti aquéli que soun pas estoufa pèr lis escrupule, que tènon pas si proumesso e que chanjon d’avis coume de camiso, o segound coume lou vènt viro. Aquéli que trahisson la causo que devrien defèndre.
Mai revenènt à noste sujèt : la recouneissènço dóu prouvençau coume uno vertadiero lengo, e la creacioun de l’Óusservatòri. Aqui, tout rèsto à faire. Sara mestié de lucha, e de lou faire mai que mai... L’Óusservatòri de la lengo e de la culturo prouvençalo, finança pèr la Regioun, lou Counsèu Despartementau de la Vau-Cluso (sènso óublida li douno di Coumuno e di ciéutaden) patis de garrouio amenistrativo venènt dóu Counsèu Despartamentau di Bouco-dóu-Rose, que nous avié pamens aculi pèr noste acamp generau... Es ansin que fau resta à l’agachoun. Lou Couleitiéu Prouvènço prendra si respounsableta dins lou cas que...
Anen !... Vau clava pèr uno causo forço mai agradivo. Uno nouvello rèino dóu Païs d’Arle vèn d’èstre elegido, lou 1é de mai passa. Es Anaïs Lesbros, que benastruguère dessuito, au noum dóu Couleitiéu Prouvènço. Mandy Graillon aura marca lou XXIIen Reinage pèr sa presènci, soun afecioun pèr l’aparamen dóu prouvençau, de nosto identita e de nósti tradicioun. Prenguè tóuti si respounsableta dins la grando escoumesso que fuguè Gardaren Prouvènço !, manifestacioun que n’en fuguerian lis iniciaire e que nous dounè l’escasènço d’acampa tout lou pople nostre à l’entour d’uno Causo que ié sian tóuti liga.
Adounc, tout es pas perdu e lou coumbat countùnio pèr l’aparamen de nòsti racino e de tout ço que sian !...

***

En cette période « d’overdose » politique, j’aurais souhaité vous parler du bonheur simple d’une balade dans la campagne printanière. Ou encore d’un repas entre amis, à disserter des problèmes de viticulteurs face au gel, comme pour nous rappeler que le printemps est toujours capricieux. Mais voilà. L’actualité qui nous concerne nous, les défenseurs de la langue et de la culture provençales, me conduit à porter un regard critique sur certains élus ou candidats. En effet, certains ne sont qu’à la recherche de reconnaissance pour pouvoir accéder à toujours plus de puissance, de pouvoir, d’argent… Ce sont là de mauvais exemples pour une République qui, parfois, mériterait davantage le qualificatif de « bananière » que sa devise : Liberté, Égalité, Fraternité.
A l’inverse, ceux qui oeuvrent pour le bien commun, en assumant leurs responsabilités, ceux qui travaillent sans relâche pour une société plus humaine, ceux-là sont souvent mal récompensés. Il est temps de dénoncer ceux qui, sans scrupules, ne tiennent pas leurs promesses et changent d’avis comme de chemise. Ceux qui trahissent la cause qu’ils sont sensés défendre.
Mais revenons au sujet qui nous anime : la reconnaissance du provençal comme une langue à part entière, et la création de l’Óusservatòri. Dans ces domaines, tout reste à faire. Il faudra se battre encore et encore… L’Observatoire de la langue et de la culture provençales, financé par la Région, le Conseil Départemental de Vaucluse (sans oublier les contributions des communes et des citoyens), connaît des difficultés administratives avec le Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône qui nous a pourtant accueillis lors de notre dernière assemblée générale. Alors, restons vigilants, le Collectif Prouvènço prendra toutes ses responsabilités au cas où… !
Allez, je vais terminer sur une note d’optimisme. Une nouvelle Reine du Pays d’Arles vient d’être élue le 1er mai dernier. Il s’agit d’Anaïs Lesbros, que j’ai félicitée, au nom du Collectif Prouvènço et en mon nom. Mandy Graillon aura marqué le XXIIème Règne, par sa présence, par son implication dans la défense du provençal, de notre identité et de nos traditions. Elle a pris toutes ses responsabilités dans la grande bataille Gardaren Prouvènço !, manifestation dont nous avons été les initiateurs et grâce à laquelle nous avons réussi à fédérer le peuple provençal autour de thème qui nous concernent tous.
Tout n’est donc pas perdu et le combat pour la préservation de nos racines et de ce que nous somme continue !...


Abonnez-vous en ligne !

Me Dison Prouvènço est un magazine trimestriel bilingue provençal-français édité par l’association Collectif Prouvènço.