Collectif Prouvènço - Uno regioun uno identita uno lengo

N°58 - Me Dison Prouvènço

Janvier 2018

D 15 janvier 2018     H 16:35     A La Chourmo dóu Couleitiéu    


agrandir

N°58 – Janvier 2018
72 pages

Les titres : L’étang des Aulnes accueille le Forum - interview de Martine Vassal

• Pub : ville de Salon de Provence
• Sommaire/Ours
• Édito par Jean-Pierre Richard
• Li Mounto-Davalo
• Casernet du Collectif
• Les Brèves
• Jean-Claude Louis chevalier de l’ordre du mérite
• Jean-Michel Turc Félibre Majoral
• Cérémonie des Voeux du Collectif - le programme
• Assemblée Générale - le programme
• Actualité : Le domaine de l’etang des Aulnes, un nouveau lieu pour le Forum
• Actualité : Interview de Martine Vassal
• Actualité : Polémique Région sud, une tempête dans un verre d’eau ?
• Actualité : La langue provençale a les honneurs au 13h de TFJT
• Actualité : Réouverture du tunnel du Rove : Quel chantier !
• Actualité : Régie culturelle régionale
• Pays salonnais : Saloun en 1900
• Pays marseillais : Henri Feltrin, la fine lance des joutes provençales
• Pays d’ouest-Provence : Noël en Terre de Provence
• Pays des Alpes-Maritimes : Passejado artistico e literàri sus la Riviera
• Pays vauclusien : Théâtre du Chêne Noir "La Putain Respectueuse"
• Pays vauclusien : Creation d’une université populaire provençale à Cheval-Blanc
• Abonnement et adhésion
• Pub : les produits du Collectif
• Pub : Bagno Caudo à Grans
• L’Observatoire : il est temps de construire et de collecter !
• L’Observatoire : Fondation du patrimoine
• L’Observatoire : Conseil d’Administration à Cheval-Blanc
• Patrimoine musical : Maurice Maréchal, une vie au service du tambourin
• Patrimoine musical : Amelìo-julìo Candeille la bello prouvençalo
• Musique : Cortésia vous dit merci !
• Musique : Bandùra
• Musique : L’académie du Tambourin, un nouvel album
• Musique : Interview de JF Gérold
• Chronique littéraire : la Pastorale Maurel et ses secrets
• Les livres
• Made in Prouvènço : Le Four à Navettes
• Made in Prouvènço : La Chandeleur à Marseille
• Mots croisés
• Un peu de grammaire provençale
• Li biòu : Christiane Aymes
• Li biòu : La Course Camarguaise reconnu par l’UNESCO ?
• Patrimoine : Les Santons Fouque
• Hommage : Johnny Lou Camarguen ?
• Hommage : Yvette Folco
• Chronique nature : L’automne à Metànis
• Nous an quita :
o Reinié Mathieu
o Andriéu Teyssier
o Clément Tappero
o Marcèu Bounet
• Pub : Api Control

L’édito par Jean-Pierre Richard, Président du Collectif Prouvènço

Après li rejauchoun de Calèndo e dóu Proumié de l’An, nous vaqui en 2018. Uno annado nouvello coumenço, emé sis espèr e si joio.

2018 sara lou tèms de la counsecracioun, dóumaci la fin dóu proujèt que baiara à la lengo e à la culturo prouvençalo un óutis pèr soun endeveni : l’Óusservatòri de la lengo e de la culturo provençalo. En seguido de l’apèu à semousto, travaian coutrìo emé l’architèite chausi, gardant en tèsto l’idèio de counserva au Mas Sant-Paul, patrimòni vertadié de l’architeituro païsano, soun biais e soun identita, tout en devenènt un rode plen de vido...

Anan proupausa quauco-rèn pèr lou deforo dóu mas. Uno permenado pedagougico emé la presentacioun dis óutis que li païsan se n’en servien dins lou relarg de la Durènço. Tout eiçò prendra tambèn en comte la naturo e sa biodiversita. Es necite de coumta sus l’aveni, en sensibilisant lou publi raport à l’ecoulougìo. Segur, aquelo espousicioun permanènto sara presentado dins dos lengo, en francés e en prouvençau, e servira subre-tout pèr lis escoulan. Lou proujèt que vaqui pourra èstre liga em’un jardin planta d’aubre e de planto, e un apartamen ounte la lengo prouvençalo sara presentado. « Je me souviens », coume dison li gènt dóu Quebec !

Aquesto annado 2018 marcara tambèn un espandimen nouvèu de noste Forum dis assouciacioun de lengo e de culturo prouvençalo. Emé tóuti li gènt que travaion emé nautre, anan discuti pèr decida ço que i’aura dins noste Óusservatòri. Aquéu travai de councertacioun se fara dins un rode que s’encapo bèn emé nòstis ambicioun : lou Doumaine de l’Estang de Desèume, à Sant-Martin-de-Crau, que lou Despartamen di Bouco-dóu-Rose nous presto gentamen. Pèr aquelo nouvello edicioun, l’invita d’ounour sara la Fédération Française de Course Camarguaise, que mountara un bouvau dins lou pargue pèr ié presenta d’animacioun, emé lou councours d’escolo taurino.

L’an 2018 pourrié enfin èstre un moumen impourtant dins l’endeveni de la Regioun, que restè proun de tèms ligado à-n-uno pretendudo « Óucitanìo » d’autant mens autentico vuei, qu’aquesto apelacioun a retrouba soun territòri vertadié pèr ço qu’es de l’istòri. I’a pèr eisèmple l’Educacioun Naciounalo que fai un mesclun vertadié de trento-dous despartamen, en i’espandissènt pèr forço l’ensignamen de « l’occitan/langue d’oc ». Un aganto-couioun, que meno à vèire s’apichouni lou noumbre d’estudiant, de proufessour, e vuei, d’agrega - aqui, un pèr 32 despartamen alor qu’en Bretagno, en auran un pèr... cinq despartamen !... Li gouvèr que se soun segui s’acountentèron d’aqueste biais de pensa, car à Paris, li gènt dóu pessu amon pas gaire li lengo regiounalo...

Adounc, anan faire noste poussible pèr chanja li causo. Après qu’aguessian critica durènt dous desenau d’an l’apouderamen de l’Educacioun Naciounalo pèr l’óucitanime, anan pourta lou debat au Parlamen, e s’es necite, pèr carriero ! Anan reviéuda – e remetre « en marche », coume d’ùni que i’a dison...- noste biais de dire : « Gardaren Prouvènço ! ». Li Prouvençau voudran apara uno identita, un territòri que soun siéu. Lou tout en soustenènt uno decentralisacioun dounant l’escasènço à Prouvènço d’èstre uno grando regioun. Uno regioun que fai pantaia lou mounde entié. Tóutis ensèn, bastiren l’aveni !...

Bono annado, bèn granado...

Jan-Pèire Richard

***

Après les agapes de Noël et de la Saint-Sylvestre, nous voici en 2018. Une nouvelle année commence, avec ses espoirs et ses joies.

2018 sera le temps de la consécration, avec l’aboutissement du projet qui dotera la langue et la culture provençale d’un outil au service de son devenir : l’Observatoire de la langue et de la culture provençales. Suite à l’appel d’offre, nous travaillons avec l’architecte choisi en veillant à ce que le Mas Saint-Paul, véritable patrimoine de l’architecture paysanne, conserve son identité, mais aussi se transforme en lieu de vie...

Nous allons proposer un projet extérieur au mas : un parcours didactique avec présentation des outils agraires typiques de la vallée de la Durance. Cette présentation prendra également en compte la biodiversité. Ce sera une manière de miser sur l’avenir, en sensibilisant le public sur les enjeux écologiques. Bien entendu, cette exposition permanente sera présentée de façon bilingue français-provençal, et sera principalement destinée aux élèves des écoles. Le projet pourra être associé à un arboretum et à une présentation de la langue provençale. « Je me souviens », comme disent les Québécois !

Cette année 2018 sera aussi celle du renouveau du Forum des associations de langue et de culture provençales. Avec l’ensemble des acteurs culturels concernés, nous allons discuter sur le contenu de notre Óusservatòri. Ce travail de concertation se fera dans un lieu à la hauteur de nos ambitions  : le Domaine de l’Etang des Aulnes, à Saint-Martin-de-Crau, que le Département des Bouches-du-Rhône met à notre disposition. Pour cette nouvelle édition, l’invité d’honneur sera la Fédération Française de la Course Camarguaise, qui installera dans le parc des arènes temporaires et y présentera des animations, avec le concours d’écoles taurines.

L’année 2018 pourrait enfin marquer une étape importante dans l’évolution de la région, restée trop longtemps liée à une pseudo « Occitanie » qui n’a d’autant moins de sens aujourd’hui que cette appellation a retrouvé son véritable territoire historique. Par exemple au niveau de l’Éducation Nationale, où l’on amalgame trente-deux départements en y imposant l’enseignement de « l’occitan/langue d’oc ». Un marché de dupes, qui conduit à moins d’étudiants, moins de professeurs, et aujourd’hui moins d’agrégés - ici, un pour 32 départements alors qu’en Bretagne, on en compte un pour cinq départements !... Les gouvernements successifs se sont contentés de ce schéma, car les langues régionales ne sont pas en osmose avec l’intelligentsia parisienne…

Nous allons donc faire en sorte de changer le cours des choses. Après avoir dénoncé durant des décennies la mainmise occitaniste sur l’Éducation Nationale, nous allons porter le débat au Parlement, et s’il le faut, dans la rue. Nous remettrons « en marche » (sic !...) le slogan « Gardaren Prouvènço ! ». Les Provençaux auront à cœur de défendre une identité, un territoire qui leur est propre. Le tout en soutenant une décentralisation permettant à la Provence d’être une grande région. Une région qui fait rêver le monde entier. Ensemble, construisons l’avenir !

Bonne année.
Jean-Pierre Richard


Abonnez-vous en ligne !

Me Dison Prouvènço est un magazine trimestriel bilingue provençal-français édité par l’association Collectif Prouvènço.