Collectif Prouvènço - Uno regioun uno identita uno lengo

N°60 - Me Dison Prouvènço - Edito

Juillet 2018

D 17 juillet 2018     H 17:19     A La Chourmo dóu Couleitiéu    


agrandir

Edito
Version provençale

Pèr la debuto d’aquest estiéu, vau mai rena contro un gouvèr que vai encaro impausa is autoumoubilisto que sian de « reformo » de ma grand la borgno. Segur, lou prefa de tout acò sarié « d’ameiouri la santa » o « la securita di gènt »...

Mai veguen un pau... Certo, mena sa veituro à mens de vuetanto kiloumèto-ouro sus tóuti li routo despartamentalo, acò apichounira lou noumbre d’audicènt, emai li coua... Óuficialamen, es ço que dison... Mai... lou moulounas de radar embarca dins de veituro privatisado van proun cousta is menaire d’autò... Que d’aqueste biais, lou gouvèr espèro de pousqué touca tin-tin quàuqui miliard... A moun avejaire pièi, ansin, li gènt prendra mai que mai lis autorouto... ço qu’adurra enca mai que mai de senepo i soucieta privado que li mestrejon...

Autro « reformo » : lou countrole teini pèr lis autoumoubilo. Vai veni mai coumplèt, mai achinissènt, emai, adounc, mai carivènd. La toco dóu proujèt es d’elimina lou mai poussible lis veituro diesel, em’en particulié li mai vièio. Sènso parla di frès suplementàri, aquelo decisioun vai maca tóuti aquéli qu’an pas la poussibleta financiero de chanja de veituro. Aqui tambèn, li gènt van èstre secuta pèr la repressioun ; emendo, passage oubligatòri encò di garagisto que vous faran paga proun pèr tout acò. I’a tambèn li vendèire de veituro e li firmo que li fabricon que gagnaran un moulounas de sóu. E l’Estat, enfin, que vai touca la T.V.A. e li P.V.…

E zóu !... Anan countunia de vèire coume lis autoumoubilisto se van mai faire pluma !... Qu’es pièi mestié d’evouca lis emendo que vous empegon quouro leissas vosto veituro dins de rode qu’es enebi de li pargueja... Touti aquéli que seguisson l’atualita an sachu que l’Estat a coupa despièi proun de tèms li doutacioun que fasié i Coumuno. Pèr assaja de lis apasima, nósti teinoucrato aguèron uno idèio que tubo : baia i vilo la poussibleta de decida de ço que li gènt pagarien coume P.V., pèr que n’en tire de dardeno. Es ansin qu’aquéli, mai, an mounta d’un biais qu’es pas de dire. En Arle, pèr eisèmple, li gènt aurien degu paga d’en proumié 60 € avans que la vilo decidèsse de renoucia à soun proujèt davans la proutèsto di « eleitour » arlaten...
Aquelo « guerro » que l’Estat fai is autoumoubilisto se vèi tambèn emé l’aumentacioun dóu pres di carburant, em’ en particulié dóu gazòli. Sèmpre souto escampo d’apara la santa di gènt, e de lis engarda di particulo fino que sorton di moutur diesel. E vaqui coume la Franço es devengudo la « campiouno d’Éuropo »... O !... Avèn lou carburant lou mai carivènd d’Éuropo !

I’avié pamens un biais pèr faire rintra de miliard dins li caisso de l’Estat : faire raca li centenau de milié de camioun fourestié que passon pèr nósti routo e nòstis autorouto... Rapelas-vous... I’a quàuqui tèms, la menistro de l’Envirounamen qu’èro, alor, en cargo d’aqueste doursié chausiguè de plega li pourtique de countrole que sa gestioun aurié degu èstre uno vertadiero usino à gaz... Es ansin que gasterian de miliard de sóu publi en mountant e desmountant d’aquéli « besougno », sènso coumta li penalita. Tout acó souto la pressioun de militant regiounalisto bretoun. Car un cop de mai, lou gouvèr centralisa de nósti « decidèire » sachè pas, o mai eisatamen vouguè pas, asata la situacioun i realita regiounalo....

Vaqui, ami legèire, un editouriau counsacra is autoumoubilisto plumassa...
Alor, bono routo !.. Fasès riseto i radar que vous van tira lou retra !... Baias de sóu pèr l’Estat !...

Jan-Pièire Richard

Edito
Version française

En ce début d’été, je vais une fois de plus râler contre un gouvernement qui impose aux automobilistes que nous sommes des « réformes » sensées « améliorer la santé », ou encore « la sécurité des citoyens »…

Mais voyons plus loin... Certes, la vitesse limitée à 80 km/h sur toutes les routes départementales devrait conduire à moins d’accidents, à moins de bouchons… C’est du moins la version officielle. Mais les radars embarqués et le passage de cette activité au Privé va coûter cher aux automobilistes. Le gouvernement espère ainsi quelques milliards supplémentaires de rentrées fiscales. Á mon avis, il y aura aussi un effet induit : l’augmentation de la fréquentation des autoroutes apportera des bénéfices supplémentaires aux sociétés privées qui les exploitent...

Autre « réforme » : le contrôle technique automobile. Il va devenir plus complet, donc plus cher. Le but : éliminer le plus possible les véhicules diesel, en particulier les plus anciens. Sans évoquer les frais supplémentaires, cette mesure va pénaliser ceux qui n’ont pas les moyens de changer de voiture. Et là aussi, il y aura de la répression : procès-verbaux, passage obligatoire chez les garagistes qui pratiquent des prix prohibitifs. Les concessionnaires et firmes automobiles augmenteront aussi leurs bénéfices. L’État récupérera enfin la T.V.A. et les P.V...

Allez, continuons de voir comment les automobilistes se font encore « plumer » !... Parlons des P.V. pour le stationnement. Tous ceux qui suivent l’actualité ont su que depuis de nombreuses années, les dotations de l’État en direction des communes sont en forte baisse. Afin de les consoler, nos technocrates ont eu une idée de génie : accorder aux Villes de fixer le tarif des P.V. afin qu’elles en tirent des revenus. Ainsi, le montant des amendes a-t-il explosé. A Arles par exemple, le tarif pour une petite infraction était de 60 € dans un premier temps, avant que la ville ne décide de le réduire sous la pression des « électeurs » arlésiens.

Cette « guerre » que l’État mène contre les automobilistes passe aussi par une augmentation très forte des tarifs du carburant, en particulier du gazole. Toujours sous prétexte de protéger la santé les personnes à cause des particules fines produites par les moteurs diesel. Voilà comment la France devient « championne d’Europe »... Oui !... Nous avons le carburant le plus cher d’Europe !

Il y avait pourtant un moyen pour faire rentrer des milliards dans les caisses de l’État : faire payer les centaines de milliers de poids lourds étrangers qui empruntent nos routes et nos autoroutes. Souvenez-vous. Il y a quelque temps, la ministre de l’Environnement alors en poste a pourtant choisi de démonter les portiques de contrôle dont la gestion équivalait à une véritable usine à gaz. Ainsi avons-nous dilapidé des milliards d’argent public en construction, déconstruction, de ces « machins », sans compter les pénalités. Tout cela sous la pression de militants régionalistes bretons. Car une fois de plus, la gestion centralisée de nos décideurs n’a pas su, ou plus exactement pas voulu, adapter la situation aux réalités régionales...

Voilà, chers lecteurs, un éditorial consacré aux automobilistes plumés...
Alors, bonne route !.. Souriez aux radars qui vous tireront le portrait !... Vous cotisez pour l’État !...

Jean-Pierre Richard
Président du Collectif Provence