Collectif Prouvènço - Uno regioun uno identita uno lengo
Vous êtes ici : Accueil » Ça bouge en Provence » On parle du Collectif Prouvènço dans le mensuel "Prouvènço d’aro" (...)

On parle du Collectif Prouvènço dans le mensuel "Prouvènço d’aro" !

D 10 septembre 2019     H 14:56     A La Chourmo dóu Couleitiéu    


agrandir

Prouvènço d’aro, mensuel d’information en provençal, a consacré une partie de son numéro de septembre au Collectif Prouvènço... Avec l’accord de la rédaction, nous diffusons ci-après l’intégralité de l’article.

Couverture du mensuel :

Entretien avec le Collectif Prouvènço :

Suite de l’entretien :

Télécharger les versions PDF :

PDF - 339 ko
PDF - 435.1 ko
PDF - 384.4 ko





Le Collectif Prouvènço prône le bilinguisme et dans ce cadre là, vous trouverez la version française du préambule et de l’intégralité de l’interview au format PDF ci-après :

Préambule :

"En préambule, je voudrais dire qu’en vingt ans, le Collectif Prouvènço a permis à la langue et à la culture provençales de s’intégrer dans le 3e millénaire.

Permettez-moi de rappeler brièvement l’action que nous avons conduite durant toutes ces années : tout d’abord nous avons fixé les objectifs : la défense et la promotion de la langue et de la culture de Provence. En cela, nous avons démontrer que nous étions capables de faire bouger les lignes. Souvenez-vous, 2001, premier festival Me dison Prouvènço à Arles, en 10 ans de 2 journées il s’est transformé en une semaine entière de festival, devenant l’équivalent du festival inter-celtique de Lorient. Un rassemblement qui a accueilli jusqu’à 20 000 personnes. Fort du succès du grand festival Me Dison Prouvènço, nous en avons créé d’autres comme Li font en fèsto tout d’abord à Grans (2009-2013) puis à l’Isle-sur-la-Sorgue (2014).

Dans le même temps, la création d’un magazine trimestriel bilingue, puis nous sommes devenus éditeurs (dictionnaires, livres, traductions d’œuvres du français vers le provençal…). Nous avons aussi porter notre langue à Paris au Salon Expolangues notamment durant plusieurs années.

Plusieurs fois, nous avons également rassemblé le peuple de Provence à l’occasion de grandes manifestations pour la survivance de notre langue, de notre identité, de nos traditions, en 2005 à Arles, en 2009 à Beaucaire, enfin en 2015 pour la manifestation Gardaren Prouvènço : pas moins de 10 000 personnes, 300 associations, 100 élus de différentes tendances étaient présents.

Surtout pendant toutes ces années, nous avons donné la parole aux provençaux lors de « forums » : Châteaurenard (2010), Maussane-les-Alpilles (2013-2017) et à présent Saint-Martin-de-Crau pour la seconde fois, pour le Forum des Aulnes.

Dans nos actions, nous ne marchons pas seuls : 120 communes de Provence ont adhéré à notre association pour la reconnaissance du provençal comme langue de France et pour la sauvegarde de cette langue. Les principales collectivités territoriales, que ce soit le département des Bouches-du-Rhône ou la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur. J’en veux pour preuve le vote de l’assemblée plénière de la Région, réunie le 24 juin 2016, qui adopta sur proposition du Président Christian Estrosi, un texte reconnaissant au gavot, au nissard et au provençal la qualité de langues régionales.

Enfin ce qui fait notre force, c’est aussi le fait que nous sommes un « collectif » d’associations, un collectif de bénévoles : sans eux, rien ne serait possible. Alors que l’Observatoire de la langue et de la culture provençales va bientôt voir le jour, nous avons recruté une équipe compétente, qui je n’en doute pas, conduira notre cause vers un renouveau et surtout vers l’accomplissement de nos objectifs.

Voilà résumé le bilan de quelques 20 années de travail et d’innovations, maintenant je peux répondre à vos questions.

Jean-Pierre Richard,
Président du Collectif Prouvènço

L’interview complète traduite :

PDF - 623.5 ko