Collectif Prouvènço - Uno regioun uno identita uno lengo
Vous êtes ici : Accueil » Le site web » Actualités » Prix Frédéric Mistral 2009

Prix Frédéric Mistral 2009

D 22 septembre 2009     H 10:02     A La Chourmo dóu Couleitiéu     C 0 messages


agrandir

PRES FREDERI MISTRAL 2009

Lou pres Frederi Mistral de literaturo prouvençalo es esta founda en 1946 dins l’escasènço d’ilustra la lengo e l’ourtougràfi di cap-d’obro mistralen. Douta pèr lou Coumitat dóu Museon Arlaten (que beilejo Jan-Maurise Rouquette, Counservadou ounouràri di Museon d’Arle), es baia pèr uno jurado qu’a pèr presidènt Roumié Venture e, pèr mèmbre, Oudile Rio, Felipe Blanchet, Miquèu Courty, Glaude Mauron, Reinié Moucadel et Andriéu Resplandin.

Es lou dimenche 13 de setèmbre, à Maiano, davans l’oustau dóu Mèstre - e e dins l’encastre di ceremòni festejant lou 150 en aniversàri de l’espelido de Mirèio – que s’es anouncia qu’à l’unanimeta de la jurado, lou pres Frederi-Mistral 2009 èro atribui à Louis VIANY, pèr soun pouèmo L’avenaire de lus (“Le découvreur de lumière”).

Nascu dins uno famiho de gènt de la terro, en 1931, à Sant-Estève-dóu-Gres (Bouco-dóu-Rose), Louis Viany es esta, fin qu’à sa retirado, proufessour de letro mouderno dins l’ensignamen segoundàri.

Avié baia d’article emai de trobo dins d’armana e de revisto, mai lou courounon vuei pèr L’avenaire de lus, un pouèmo de grando alenado, counsacra à la vido de Van Gogh en Oulando , à Paris, en Prouvènço e, fin-finalo, à Auvers ounte se dounè la mort en 1890. Escricho dins uno lengo drudo, di bèu coulourun, dins d’estrofo mouvedisso que cercon de retraire lis sentimen apassiouna dóu pintre, aquelo obro forto, ouriginalo, es jamai estado publicado, leva un tros pareigu en 2003 dins La Mount-Joio de Marcèu Bonnet, Glaude Mauron e l’Escolo dis Aupiho, à Sant-Roumié.

Lou pres Frederi Mistral, qu’a pèr toco d’ajuda à l’edicioun dis obro laureato, sara remés à Louis Viany, ouficialamen, en Arle, dins l’ivèr que vèn.

PRIX FRÉDERIC MISTRAL 2009

Le prix Frédéric Mistral de littérature provençale a été fondé en 1946 afin d’illustrer la langue et l’orthographe des chefs d’œuvre mistraliens. Doté par le Comité du Museon Arlaten, présidé par Jean-Maurice Rouquette, Conservateur en chef honoraire des Musées d’Arles, il est attribué par un jury, présidé par Rémi Venture, et composé actuellement d’Odyle Rio, Philippe Blanchet, Michel Courty, Claude Mauron, René Moucadel et André Resplandin.

Comme l’annonce en a été faite, ce dimanche 13 septembre, devant la maison de Frédéric Mistral à Maillane, dans le cadre des cérémonies organisées pour commémorer le cent-cinquantième anniversaire de la publication de Mirèio, le Prix Frédéric Mistral 2009, a été attribué à l’unanimité du jury, à Louis VIANY pour son poème L’avenaire de lus, « Le découvreur de lumière ».

Né dans une famille de paysans, en 1931, à Saint-Étienne-du-Grès (Bouches-du-Rhône), Louis Viany a été, jusqu’à sa retraite, professeur de lettres modernes dans l’enseignement du second degré.

Auteur d’articles et de poèmes dans les almanachs et les revues de Provence, il est couronné aujourd’hui pour un poème de grande ampleur, consacré à la vie de Van Gogh, en Hollande, à Paris, en Provence et enfin à Auvers-sur-Oise, où le peintre se donna la mort en 1890. Écrite dans une langue riche et nuancée, en strophes dont les variations entendent correspondre aux mouvements passionnés de l’âme de l’artiste, cette œuvre puissante et originale est encore intégralement inédite, à l’exception d’une page parue, en 2003, dans l’anthologie réalisée par Marcel Bonnet, Claude Mauron et l’Escolo dis Aupiho de Saint-Remy-de-Provence.

Le prix Frédéric Mistral, qui a pour vocation de contribuer à l’édition des œuvres figurant au palmarès, sera remis au lauréat au cours d’une cérémonie organisée à Arles, sous les auspices du Comité du Museon Arlaten, dans le courant de l’hiver prochain.