Collectif Prouvènço - Uno regioun uno identita uno lengo
Vous êtes ici : Accueil » Le site web » Actualités » Propositions de loi sur les langues régionales – la position du Collectif (...)

Propositions de loi sur les langues régionales – la position du Collectif Prouvènço

D 16 juin 2011     H 12:08     A La Chourmo dóu Couleitiéu     C 0 messages


agrandir
JPEG - 167.4 ko
Rencontre avec Marc Le Fur et Christian Kert

Nous avons rencontré, en décembre dernier, à Paris, à Matignon même, sur invitation d’Hervé Fabre-Aubrespy, les députés Marc Le Fur et Christian Kert.

Nous leur avons fait part de nos observations quant aux différents textes en présence. Concernant la proposition du député Marc Le Fur (UMP) et celle du député Armand Jung (PS), les observations étaient les suivantes :

1) Nous voulons une référence à la langue française en indiquant la non opposition des langues régionales à l’Unité de la République

2) Nous ne voulons pas d’une loi qui dicte ses conditions quant aux particularismes locaux (exemple : nous ne voulons pas d’un centre interrégional occitan).

3) Nous demandons à ce que l’étude des langues régionales à l’école soit basée sur le volontariat

4) Nous demandons la suppression de tout ce qui se réfère à une préférence régionale

5) Nous ne voulons pas, au nom de la liberté d’expression, d’une loi répressive « type loi contre le racisme » qui serait exagérée dans le cadre des langues régionales…

6) Nous demandons à ce que la loi donne des prérogatives aux régions particulièrement en matière d’enseignement de la langue régionale sur son territoire...

La plupart de ces remarques sont prises en compte dans la proposition de Marc Le Fur. Pour ce qui concerne Armand Jung, nous relevons la plume des maximalistes régionaux, comme celle des milieux occitanistes : nous sommes donc en désaccord avec ce texte.

Un autre texte, proposé par le sénateur Navarro (PS), copié-collé du texte d’Armand Jung, ne nous convenait pas mieux. Nous l’avons fait savoir. Un nouveau texte a été déposé, conforme aux demandes que nous avions faites.

Il appartiendra aux juristes et autres spécialistes de la Constitution de mettre ces écrits en conformité. Pour cela, Jean Laffite, coordinateur de l’Alliance des Langues d’Oc travaille sur le sujet et donnera ses conclusions sans délai.

Le Collectif Prouvènço soutiendra les propositions de Marc Le Fur et de Robert Navarro. Par contre, si le lobbying occitan venait à imposer ses visées, nous prendrons toutes les initiatives pour que la Provence garde sa langue et son identité culturelle.

Fait à Grans, le 16 juin 2011.