Collectif Prouvènço - Uno regioun uno identita uno lengo

Qu’es acò, d’èstre Prouvençau vuei ?

Clemènt Trouche « Èstre prouvençau vuei, es saupre d’èstre fièr, sènso marrido croio, e d’aceta que la Prouvènço es grando. »

D 20 mai 2020     H 16:21     A La Chourmo dóu Couleitiéu    


agrandir

Une question toute bête de prime abord, mais que l’on est en droit de se poser en ce début de décennie, en ces temps de mondialisation, de globalisation, de grand chambardement politique, économique, philosophique et autres qualificatifs en « ique ».
Cette question, nous l’avons posée à des personnalités de la culture : artistes, intellectuels, universitaires… Cette question, vous vous la posez aussi sans doute, chaque jour, dans votre vie quotidienne. Nous aurons, nous l’espérons, l’occasion de recueillir vos commentaires et d’en discuter sereinement à la prochaine occasion qu’il nous sera donnée. Pour l’heure, grâce au réseaux sociaux, le débat peut être lancé. Puisse-t-il inspirer les Maires de nos communes fraîchement élus, et les candidats aux scrutins à venir. Dans notre chère Provence, cette question existentielle et les réponses que nous pouvons lui apporter demeurent essentielles.

Clemènt Trouche

« Èstre prouvençau vuei, es saupre d’èstre fièr, sènso marrido croio, e d’aceta que la Prouvènço es grando. »

La Prouvènço, es lou rescontre de tóuti li culturo mieterrano, despièi lou bres de nosto civilisacioun. Èstre prouvençau, es èstre la resulto d’aquélis escàmbi uman, coumerciau, artisti, culturau o religious. Es agué counsciènci d’aquéu rare drudige que bresso nòsti vido, que bastis nòstis oustau, que rèn nosto gastrounoumìo e nosto istòri unenco. Pèr acò faire, i’a pas besoun d’empega un pego-soulet sus sa veituro, d’agué uno cherpo « camarguenco » en drap de fourçat, o d’àutri signe moustrant nosto afecioun regiounalisto. Sian pas tengu de pourta un coustume tradiciounau pèr èstre un cepoun de noste territòri. Viéure sa culturo, si tradicioun, sènso li moustra de-longo en tóuti, mai s’engaja pèr ié douna d’envanc, que soun noste eiretage inmateriau. Garda en memòri li paisage, lou gàubi, li biais, li mot, li noto, lis ódour o li sabour de nosto Prouvènço, pèr li fisa i generacioun de deman. Èstre prouvençau, vuei, es agué de fierta, sènso croio mau plaçado, em’ aceta que la Prouvènço es grando e qu’acampo milanto tresor. Siéu pas dóu coustat d’aquéli qu’an pòu, mai tóuti li jour, fau ço que pode pèr metre en valour nosto culturo sènso frountiero. Lou Coustume, acò’s ma partido. Dóumaci soun drudige e soun istòri, barrule dins lou mounde entié.Travaie sènso relàmbi à soun estùdi, e, ansin, pèr que pousquen se miés coumprene.

Clemènt Trouche es direitour artisti dóu Musèu dóu Coustume Fragonard, à Grasso.


Clément Trouche

« Être provençal aujourd’hui c’est savoir être fier, sans chauvinisme mal placé, et accepter que la Provence est grande. »

La Provence, c’est la rencontre de toutes les cultures méditerranéennes depuis le berceau de notre civilisation. Être provençal, c’est être le résultat de ces échanges humains, commerciaux, artistiques, culturels ou cultuels. C’est avoir conscience de cette richesse singulière qui berce nos vies, qui bâti notre habitat, qui rend unique notre gastronomie et notre histoire. Nul besoin d’afficher un autocollant sur sa voiture, d’arborer une écharpe camarguaise à carreau ou d’autres signes extérieurs d’appartenance régionaliste, nulle obligation de porter un costume traditionnel pour être un acteur de notre territoire. Vivre sa culture, ses traditions, sans forcement les afficher à la vue de tous, mais s’engager à les faire survivre car elles sont notre héritage immatériel. Garder en mémoire les paysages, les savoir-faire, les gestes, les mots, les notes, les odeurs ou les saveurs de notre Provence, pour les transmettre naturellement aux générations de demain. Être provençal aujourd’hui c’est savoir être fier, sans chauvinisme mal placé, et accepter que la Provence est grande et qu’elle abrite 1001 richesses en son sein. Je ne me place pas du côté de ceux qui ont peur mais j’agis tous les jours pour valoriser notre culture, sans frontière. Le Costume est mon domaine, par sa diversité et son histoire, je voyage parfois au bout du monde, je travaille sans relâche à son étude et par cela à ce que nous nous comprenions mieux.

Clément Trouche est directeur artistique du Musée du Costume Fragonar, à Grasse.