Collectif Prouvènço - Uno regioun uno identita uno lengo
Vous êtes ici : Accueil » Ça bouge en Provence » Réaction du Collectif Prouvènço suite à la décision du Rectorat de supprimer (...)

Réaction du Collectif Prouvènço suite à la décision du Rectorat de supprimer l’enseignement du provençal au lycée Victor Hugo de Carpentras

D 22 janvier 2019     H 17:26     A La Chourmo dóu Couleitiéu    


agrandir

Communiqué du 22 janvier 2019

Dans le cadre de la réforme du lycée, le Rectorat souhaite supprimer l’enseignement du provençal au lycée Victor Hugo de Carpentras pour le mutualiser avec un autre établissement de la ville, le lycée Jean-Henri Fabre.

Cette décision intervient après plusieurs décennies d’enseignement de la langue provençale et alors même que la direction du lycée Victor Hugo est très favorable à son maintien.

Désormais, seuls les élèves du lycée Fabre auront la possibilité de présenter le provençal au baccalauréat. Ceux rattachés au lycée Victor Hugo seront injustement privés de cette opportunité.

De plus, cette mesure est matériellement impossible à mettre en œuvre. Les élèves devront se déplacer d’un lycée à l’autre et cela impliquera que les emplois du temps des deux établissements soient compatibles.

« Cette mesure n’est en fait qu’un artifice pour faire en sorte que les langues régionales soient mises à l’écart et à terme, supprimées. Le Collectif Prouvènço demande l’annulation de cette mesure et il en informera, dès ce soir, son Conseil d’Administration » déclare Jean-Pierre Richard, président de l’association.

Et d’ajouter, « Il est primordial de continuer à défendre activement les langues régionales de France. C’est pour cette raison qu’à l’occasion du Forum des Aulnes 2019*, le plus grand rassemblement des cultures provençales, le Collectif Prouvènço réunira les représentants des langues régionales de France afin d’engager un débat. À l’issue des échanges, il sera voté une motion qui sera remise aux ministères concernés par les parlementaires des régions. »

* les 13 et 14 avril 2019 à l’Étang des Aulnes à Saint-Martin-de-Crau.