Collectif Prouvènço - Uno regioun uno identita uno lengo
Vous êtes ici : Accueil » Le site web » Actualités » Sian e Saren vue par Eric Blanc de Tradicioun

Sian e Saren vue par Eric Blanc de Tradicioun

Photos Nathalie Seisson

D 15 octobre 2009     H 14:53     A La Chourmo dóu Couleitiéu     C 0 messages


agrandir

Voici l’article d’Eric Blanc paru sur le site de Tradicioun - www.tradicioun.org - relatant la manifestation Sian e Saren du 3 octobre 2009, de Beaucaire à Tarascon.

C’est pour nous un honneur et un plaisir de le publier sur le site du Collectif, avec nos remerciements à Tradicioun pour son autorisation de diffusion.

Vous trouverez en annexe de ce texte, des photos de la manifestation qui contredisent les propos extrêmes de certains occitanistes, que nous avons relayés dans un précédent article.

Manifestation "Sian e Saren" pour la pluralité des Langues d’Oc

Ce 3 octobre avait lieu entre Beaucaire et Tarascon, une manifestation pour défendre la pluralité des Langues d’Oc.
le lundi 5 octobre 2009

Le point de rendez vous est fixé sur le Champ de Foire de Beaucaire. A cet endroit, se tenait il y a plus d’un siècle de celà une foire qui permettaient aux locaux d’acquérir des étoffes venues des échelles du levant, ou des épices, des soieries, des animaux...

Une foire gigantesque pleine de symboles

De symbole il en sera question toute la journée. Le collectif Provence a appelé à manifester. Les Langues régionales sont inscrites dans la constitution, mais un projet de loi est en préparation listant ces langues régionales.

Les langues d’Oc y sont toutes regroupées sous le terme d’Occitan, et Provençal, Béarnais, Gascon, nissart, cevenol relégués aux rangs de dialectes, d’idiomes locaux.
Les gens qui sont venus aujourd’hui trouvent insupportables l’idée d’abandonner leur provençal au profit d’un occitan qu’il ne reconnaissent pas, ils sont venus le dire. Avec des banderoles claironnant "Gardarèn lou Prouvencàu", "Occitanie Non merci" ou "Lou Prouvençau es nosto lengo" leur message se veut clair.

JPEG - 198.5 ko
Photo N. SEISSON

Leur langue est le provençal, cette langue codifiée par Frédéric Mistral et une poignée de ses amis, il y a de cela un siècle et demi. Ils étaient peu nombreux et ont porté le renouveau d’une langue qui disparaissait jusqu’au Nobel. Un dictionnaire, une grammaire, une littérature... Une langue menacée par un état français qui tendait à vouloir faire disparaitre les spécificités locales.

Cette menace a disparu, et la France a même reconnu l’existence des langues régionales. Et pourtant, les provençaux venus considèrent la menace comme tout aussi grave. Aujourd’hui la langue en passe d’être reconnue n’est pas le provençal mais l’occitan.

Le collectif et l’union des langues d’O refusent de voir classer le provençal et les autres langues d’oc "comme des sous dialectes d’une langue occitane qui regrouperait toutes les langues du Midi". Les trente deux départements du Sud de la France seraient ainsi réunis dans un Supra régionalisme dont le pouvoir pourrait redistribuer à sa guise subventions et autorisations. La crainte du président du collectif Provence est lié à la constitution récente d’un pseudo gouvernement d’Occitanie, séparatiste.

Loin de cette langue unique standardisée, Le collectif prône pour un Capes de Langues d’Oc avec option régionale. Un moyen de conserver et respecter la spécificité de chacun. Le collectif rappelle aussi qu’il a déjà proposé "la création d’un observatoire de la langue et de la culture provençales, véritable pépinière de mémoire et de création pour notre langue." Une volonté et un projet restés lettre morte, quand les occitans ou les bretons se voient offrir les moyens de leurs ambitions...

Ce jour le collectif a rassemblé les provençaux pour franchir le Rhône, jusqu’au pied du chateau du Roy René.
Tous ne sont pas venus.
Le Félibrige ira à Carcassone pour défendre l’Occitan derrière celles et ceux qui appellent à y manifester. Il a ensuite fait claquer son fouet pour rappeler à l’ordre des associations qui avaient annoncé leur venue à Beaucaire.

Nombreux sont là, malgré les discours antinomiques d’associations provençales.

Les élus les ont suivi, les soutiennent. Mr Fabre, maire de Tarascon, Mr Bourbousson, Maire de Beaucaire, Mr Vulpian représentant le président de la Région Provence Alpes Cote d’Azur et le président du conseil Général des Bouches du Rhône, Mr Martinez Conseiller du Canton de Beaucaire, Mr Lachaud Député de Nimes, et Mr Reynès Député des Bouches du Rhône témoignent pour ’notre’ langue, et nos traditions.

La manifestation est passée de Beaucaire à Tarascon, du Gard aux Bouches du Rhône, du Languedoc Roussillon à la Provence Alpes Cote d’Azur, de l’occitan au provençal.

L’action du collectif se poursuit au delà pour la reconnaissance de la langue.

Afin de vous forger votre opinion, je vous suggère d’écouter le discours du président du Collectif Provence suivi par Mrs Bourbousson, Fabre, Vulpian, Martinez, Lachaud et Reynès...

Deambulum, la web-tv de tradicioun

par Eric Blanc

Portfolio

  • sian e saren 7
  • sian e saren 3