Accueil du site > Le site web > Actualités > Editorial > Une réunion qui fera date dans l’histoire de la Provence

Conseil d’administration du 26 novembre 2011

Une réunion qui fera date dans l’histoire de la Provence

Marseille, Estaque-gare

mardi 29 novembre 2011, par La Chourmo dóu Couleitiéu


Lors de son conseil d’administration du samedi 26 novembre à l’Estaque Gare dans les locaux de l’Harmonie, le Collectif Prouvènço a donné les grandes orientations de ses actions à venir qui marqueront l’histoire de la Provence…

1 - inscription la langue provençale au Patrimoine Culturel Immatériel de l’UNESCO.

Circonscrite dans un territoire bien délimité, entre la Vallée du Rhône et les Alpes formant une zone intermédiaire entre le reste du territoire français actuel, l’Italie et la Méditerranée, la Provence est une entité culturelle très forte. Ancien état souverain avorté, elle a été considérée comme telle depuis au moins le XVIe siècle par des intellectuels comme Jean ou César de Nostredame, Louis Bellaud de la Bellaudière, Claude François Achard ou Jean-Joseph Pierre Pascalis. Tous ont défendu le concept d’une « Nation » provençale devant garder son particularisme au sein de la Communauté française. C’est dans ce contexte qu’il faut remettre la Renaissance provençale du XIXe siècle, dont le Collectif Prouvènço revendique la succession. La langue provençale se définit par le nom qu’elle se donne depuis le moyen âge ainsi que par des caractères particuliers qui la distinguent des autres parlers d’oc. Depuis Bellaud de la Bellaudière jusqu’à nos jours, les écrivains d’ici illustrant la langue régionale ne se sont considérés que comme « Provençaux », terme employé dans des ouvrages littéraires, des dictionnaires, des grammaires…

La Provence est d’ailleurs la seule région linguistique du monde ayant obtenu grâce au poète Frédéric Mistral un Prix Nobel de Littérature venant justement récompenser l’œuvre monumentale de l’écrivain, en particulier pour son poème épique « Mirèio » et pour le dictionnaire provençal-français Lou Tresor Dóu Felibrige qui fait toujours référence de nos jours, concernant la langue provençale.

Ainsi, pour protéger toute la richesse du patrimoine linguistique provençal, le conseil d’administration du Collectif Prouvènço a-t-il décidé, samedi 26 novembre, lors de sa réunion à Marseille, à l’Estaque-gare, d’inscrire la langue provençale au Patrimoine Immatériel Culturel de l’UNESCO.

2 – Reconnaissance de l’exception culturelle provençale

En effet, la déclaration universelle de l’UNESCO sur la diversité culturelle revendique la diversité culturelle comme « héritage commun de l’humanité » et considère que sa sauvegarde est un impératif inséparable du respect de la dignité humaine.

EN 2007, 78 états, dont la France, ont ratifié la Convention pour la Sauvegarde du Patrimoine Culturel Immatériel de l’UNESCO. Cette convention, reprise par l’Union Européenne précise :

« Ce patrimoine culturel immatériel, transmis de génération en génération, est recréé en permanence par les communautés et groupes en fonction de leur milieu, de leur interaction avec la nature et de leur histoire et leur procure un sentiment d’identité et de continuité, contribuant ainsi à promouvoir le respect de la diversité culturelle et la créativité humaine. »

Au regard de cet article, la langue provençale constitue donc bien un élément du patrimoine culturel immatériel.

Avec la création de l’Observatoire de la Langue et de la Culture Provençales, qui verra prochainement le jour, sous l’impulsion du Collectif Prouvènço, à Cheval-Blanc, dans le Vaucluse, l’inscription de la langue provençale au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO est une première étape vers la reconnaissance de l’exception culturelle provençale, que le Collectif Prouvènço compte bien défendre en haut lieu.

3 – Assises de la Langue et de la Culture Provençales

Samedi 31 mars 2012, à Maussane-les-Alpilles, se tiendront les premières Assises de la Langue et de la Culture Provençales qui permettront à de nombreux citoyens, élus et présidents d’association, de s’exprimer sur leurs attentes concernant l’Observatoire de la Langue et de la Culture Provençales, projet phare du Collectif Prouvènço, qui verra prochainement le jour à Cheval-Blanc, dans le Vaucluse. Ces Assises permettront également de mobiliser les forces vives de la Provence pour étayer la demande d’inscription de la langue provençale au Patrimoine Culturel Immatériel de l’UNESCO.

4 – Observatoire de la Langue et de la Culture Provençales

Les grandes régions linguistiques de France ont toutes leur Office de la Langue. Ceux-ci promeuvent l’identité régionale, par la mise en valeur des patrimoines et spécificités linguistiques et culturelles.Véritables pôles d’information et de documentation dans les domaines de la langue et de la culture régionales (fonds documentaire, bibliographies, site Internet...), ils sont des organes de coordination, des aides à la création et participent à la vitalité linguistique et culturelle.

Ainsi, pour ce qui concerne le territoire français, les Bretons, les Basques, les Alsaciens, les Occitans possèdent-ils depuis plusieurs années des organismes tels que l’Office de la Langue Bretonne, Ofis Ar Brezhoneg.

A titre d’exemple, l’Office de la Langue Bretonne est aujourd’hui opérationnel grâce à :

• 20 salariés • 5 centres sur tout l’ensemble breton • Plus de cent membres • Il peut vivre grâce à un budget de 2.000.000 €, financé par les collectivités territoriales, voire même par l’Etat…

… et la Provence ?

Doté d’une très forte identité régionale, définie par une langue parlée, considérée comme « Provençale » par quelques centaines de milliers de locuteurs, des traditions très ancrées et une culture riche dans bien des domaines, la Provence n’est pas représentée de la même façon que ses voisins.

Fort de ce constat, le Collectif Prouvènço travaille à la réalisation d’un Observatoire de la Langue et de la Culture Provençales, véritable organe de coordination et lieu de création dédié à notre culture et à notre langue.

Aujourd’hui, cet Observatoire va enfin voir le jour, à Cheval-Blanc, dans le Vaucluse, avec le soutien de la commune, celui de la Région Provence Alpes Côte d’Azur, du Conseil Général du Vaucluse et du Parc Naturel Régional du Luberon…

5 – Mise en valeur visuelle de la Provence culturelle contemporaine

Dans le cadre de ses missions de sauvegarde de la langue et de la culture, le Collectif Prouvènço lance une campagne de mise en mémoire visuelle des personnages qui ont fait et font la Provence culturelle contemporaine.

6 – Marseille Provence 2013

Le Conseil d’Administration du Collectif Prouvènço déclare : « nous aurions souhaité et nous souhaiterions vivement que les associations de culture régionale soient sollicitées au préalable pour participer activement à un projet novateur. »

Photo : bureau du Collectif à Marseille. Au centre, Fabien Rouman, vice-président du Collectif Prouvènço.

  • Partager sur :